STUPEUR ET TREMBLEMENTS - Amélie Nothomb

Voila un auteur que je vien de découvrir et dont je suis rapidement devenue FAN !
Donc voila stupeur et tremblement est le 3eme roman d’Amelie Nothom que je lit et que je vien de terminer !
Racontant la propre experience vécue de l’auteur, ce roman nous entraine dans l’effroyable univers du travail en entreprise japonais ! Autant dire " bienvenu en enfer ! " ( considérant le bienvenu comme une violente antiphrase )

Bien que connaissant le taux de suicide du japon et l’importance de la reussite et de l’honneur du pays du soleil levant, y être plongé à travers ce roman m’a litteralement « stupéfié » ! Surtout étant donné le contraste qu’offre cet aspect de la vie « réelle » par opposition à celle donnée dans les manga ! plein d’humour, de situations maladroites, parfois pervers ou le dégoulinage d’amour des shojos !

Cependant ce roman est avant cela une énorme comédie ! soit un fou rire toutes les dix pages grace aux terribles phrases d’« Amelie-san » qui font mouche !! C’est fou comme on se sent de bonne humeur une fois qu’on l’a finit !!

alors quel est votre avis sur l’auteur ? sur ses oeuvres ?
Que pensez vous de sont portrait de cet aspect de la vie japonaise ? (soit toute la descrisption sur la situation spychologique des femme. )

j’ai édité ton titre car il n’était pas conforme et puis c’est Nothomb pas Nothom :wink: :mrgreen:

sinon, cette auteure me débecte un peu je dois avouer que le seul roman que j’ai pu lire d’elle : Métaphysique d’un tube, m’a plutôt refroidie, j’ai un peu de mal avec les auteurs mégalos et nombrilistes!

Je suis comme Opaline, je n’aime pas du tout Amélie Nothomb. Après tout le bien qu’on en disait, j’ai lu Stupeurs et Tremblements, ainsi que L’hygiène de l’Assassin. Les deux m’ont beaucoup ennuyé, je ne rentrais pas dans l’ambiance froide de l’auteure.

Ensuite je trouve qu’elle a vraiment une vision unilatérale du Japon et de son mode de fonctionnement.
Et puis je ne comprenais pas trop la psychologie du personnage … Ce qui fait que je ne suis pas rentré dedans.

je ne peut que m’insurger en rigolant sur les reproche d’opaline et de metroidplasmer au sujet de mon auteur préféré!

ça qualifie assez bien cette auteur, en tout cas pour ses quartes autobiographies, mais il faut le prendre à la plaisanterie! elle el dit elle même à la fin de Ni d’ Eve ni d’Adam elle est toujours terrifié d’avoir put être pris au sérieux!
La métaphysique des tubes se révèle êtres très plaisant quand on passe l’explication du tube, et qu’on essai de comprendre le décalage entre sa conscience d’adulte imbriqués dans ses souvenir d’enfant. j’ai particulièrement bien aimer le choix de ses premiers mots :unamused:

il faut dire que tu à choisit deux œuvres bien glaciale pour aborder la chose !
il te sufit de lire Les Combustibles pour complèter le tableau (pièce de théâtre d’ont le but profond est de donner froids au lecteur qui le lis tout en débâtant littérature… je vous assure qu’elle y arrive, à vous donner froid!)

elle ne peut, ma fois, avoir qu’une sa vision des chose, la sienne :confused: et elle doit surement être plus proche de la réalité que nous, puisque elle y est né, y a vécu et y à travaillé alors que nous l’idéalisons au travers de bandes dessinée…

en bref je ne peut que conseiller toutes ces lectures surtout les œuvres autobiographiques:
La métaphysique des tubes
Ni d’ Eve ni d’Adam
Stupeur et tremblement

sachant que Ni d’ Eve ni d’Adam est pour l’instant le plus drôle que j’ai lu… “Sacré Rinri” :mrgreen: et qu’il existe Le sabotage amoureux dont je ne suis qu’aux premières pages (une sombre histoire d’éclaireur chevauchant à l’asseau des ventilateur durant la seconde guerre mondial… tout un programme la aussi) quand je vous dis qu’il ne faut pas la prendre au sérieux ^^

C’est le livre qui m’a fait découvrir cette auteur. J’adore ça façon décrire et la façon dont elle parle d’elle ^^!

Que ce soit Métaphysique des tubes ou Stupeurs et tremblements, j’ai vraiment pris un immense plaisir à lire ces bouquins!

Le ton est décalé, ça change de pas mal de livres trop sérieux sur des tranches de vie inintéressantes qu’on cherche même pas à faire avaler au lecteur.
C’est clair qu’il ne faut pas prendre ce qu’elle dit au pied de la lettre.

Quand on m’a offert les bouquins, on m’a dit “de toute façon tu n’aimeras pas, ça critique le Japon”… hum… :unamused:

Moi qui ne suis pas fan des romans, je les ai dévorés!

J’ai un pote qui adore ce livre et qui a fait un exposé dessus!

Sinon j’ai vu un extrait du film …

Ca a l’air plutôt drôle …

Bon alors moi, je suis tout à fait d’accord avec Caius et silent, bien que je n’ai pas encore eu le temps de relire Stupeurs et Tremblements (faut dire que ma première et unique lecture de ce titre remonte au CM1 :p), cependant, il ne faut évidemment pas prendre au sérieux ses proses nombrilistes (Cf. Métaphysique des tubes)
Je trouve que cette auteur sait nous faire plonger dans son récit dès les toutes premières pages.
C’est l’une de mes auteures préférées. (D’ailleurs triste de ne pas l’avoir vue au salon du livre la semaine dernière :’( )
J’ai hâte de lire Péplum, Le Sabotage Amoureux, Journal d’Hirondelle et Attentat (après je les aurai tous lus :smiley:) D’ailleurs si vous les avez lus, vous me conseillez lequel en premier?
Pour ma part, je vous conseille également Acide Sulfurique et Biographie de la Faim (une autre de ses bios, une vraie merveille!)

Résumé de Biographie de la Faim:
La faim, c’est moi.

Ca donne envie? :stuck_out_tongue:

je vous rassure, je l’ai pris au second degré, mais même comme ça, ça ne passe pas.

je n’aime pas son style d’écriture qui reste prétentieux à mes yeux, bien sûr, c’est subjectif, comme le fait que vous aimiez l’est tout autant. :wink:

sur ça je suis d’accord avec toi, les gout et les couleurs ça ne se discute pas et je n’ai jamais voulu te reprocher quoi que se soit !
en plus je comprends tout a fait que Notomb puisse ne pas plaire
par contre le terme nombriliste pour une autobiographie il faut reconnaitre qu’il n’est pas des mieux choisit: par définition une autobiographie s’intéresse à soi même … enfin là, je m’égare en mauvaise foie :laughing:

Je ne me suis pas encore atteler à lire cet auteure, mais les quelques interviews que j’ai vu d’elle me donne l’image d’écrit par opaline, bref si elle à peur d’etre pris au serieux elle tien pas le bon bout parcequ’elle donne vraiment l’impression de l’être.

Il est vrai qu’elle a un style d’écriture particulier, pouvant paraître “nombriliste”, mais moi j’aime beaucoup ses oeuvres, et je possède tous les titres éditès en livre de poche .
Stupeurs et tremblements reste le titre le plus connu, et l’un des plus réussis, avec une vision réaliste du japon (complétement différent de certains mangas) . On peut dire qu’il a eu du succès vu qu’il a été adapté en film, avec sophie testud (c’est elle? je ne me rappelle plus son nom) qui incarne amélie nothomb . Un film pas trop mal fichu, mais qui n’égale pas le livre (c’est toujours mieux de lire et d’interpréter à sa manière, chaque personne ayant une vision scénique différente) .

Il y a aussi Cosmétique de l’ennemi que j’ai beaucoup aimé . Pour Hygiène de l’assassin, sa première oeuvre, plus particulière, et peut être plus dérangeante, c’est sûrement plus difficile à faire passer …

Bon, moi j’attends la parution de journal d’hirondelle et de ni d’ève, ni d’adam en livre de poche . J’ai hâte ^^

En même temps j’ai vraiment l’impression que c’est un trait de caractère de tous les écrivains ça :mrgreen:

Personnellement je peut comprendre que ces romans ne peuvent pas plaire à tout le monde !
Car à mon avis tout l’interret de ses romans (notemment autobiographiques) est la vision totalement décalé qu’elle porte sur l’univers qui l’entoure.
Dans stupeur et tremblement malgré le coté tragique de sa situation on se surprend à rire à n’en plus pouvoir devant certaines de ses répliques :

Il ne me restait plus qu’a coller le front au verre et à me jeter par la fenêtre. Je suis la seule personne au monde à qui est arrivé ce miracle : ce qui m’a sauvé c’est la défenestration. ]

Et puis ses romans aussi ont un petit côté absurde qui ne passe peut-etre pas aupres de tout le monde mais qui réjouit d’autant plus ses fan !
Personnellement je conseillerais à tout ceux qui ne l’ont pas lut de s’y mettre…et puis ses romans se lisent tres rapidement on peut donc rapidement se faire une idée.

Qyand à son coté nombriliste je suis un peu d’accord…constatant nottement que son visage et présent sur pas mal de ses couvertres…et pas seulement ses autobiographie ! Cela dit comme on l’a déjà dit elle donne tant l’impression de ne pas se prendre au serieu et de faire sa propre auto derision que sa ne gene pas à mon avis.
Et puis ceux qui critique le nombre de ses romans qui parlent d’elle, je trouve qu’au contraire son principe est ineterressant…partager sa vie par theme ou par moments forts au lieu de tout regrouper dans un énorme pavé !

moi je m’amuse bien en lisant ses livres, je les trouve franchement tordant :mrgreen:

je les ai decouvert l’année derniere, la prof de francais nous a fai lire stupeur et tremblement, cette année c’était métafisique des tube, où il m’a d’ailleur fallu la moitie du boukin pour m’abituer a la megelomanie ambiante lol, et je suis allé enpreinté a la biblio ni d’eve ni d’adam, ainsi qu’antéchrista, qui est vraiment bien, sans etre autobiographique, enfin, je pense…

mais ca fait depuis tellement longtemp que je l’ai pas lu que je serai incapable de vous faire le resumé :wink:

J’ai beaucoup aimer ses romans autobiographique ,j’espère qu’elle va encore en faire. J’aime beaucoup la manière dont elle raconte sa vie au japon ^^

Elle précise bien que dans Stupeurs et Tremblements elle ne parle que de sa vie professionnelle au Japon, normal que la vision du Japon qu’elle donne semble étriquée, c’est fait pour.
Mais dans l’autobiographie parlant de la tranche d’âge où elle vit au Japon (oublié le titre) , et sa relation avec Rinri, on voit les autres aspects de sa vie là-bas (ainsi que pour une partie de son enfance dans Métaphysique des Tubes)