THE MAIN - Trevanian (Gallmeister)

[quote]Présentation de l’éditeur
*Années 1970, Montréal. La “Main”, autre nom du boulevard Saint-Laurent, est la colonne vertébrale d’un quartier où prostituées, escrocs minables et clochards cohabitent avec les ouvriers et les nouveaux immigrants en quête d’un monde meilleur. Bourdonnant d’accents divers, mouvant et bruyant comme la foule qui s’y presse, la Main connaît aussi son lot de crimes. Depuis trente ans, le lieutenant Claude LaPointe le parcourt en veillant jalousement sur “son” quartier. Accompagné d’un jeune policier qui s’étonne de ses méthodes peu orthodoxes, LaPointe enquête sur un meurtre commis au fond d’une ruelle de son territoire. Cette affaire d’apparence banale le conduira face à ses propres démons et le poussera peut-être à accepter l’inacceptable. *[/quote]

un Trevanian pépère mais un très bon Trevanian quand même.
Je dis pépère parce que l’intrigue hyper classique, un homme pas forcément recommandable est retrouvé mort, n’est là que pour le fond. Du coup ça ne démarre ni ne décolle vraiment.
La vraie histoire c’est ce lien viscérale la Main et Lapointe “son” flic qui veille tel un berger sur son troupeau quitte à ne pas être toujours regardant sur la légalité pour plus de résultats. à la manière d’un western crépusculaire Trevanian observe le passage de témoin entre diverses générations,entre deux époques.
Une vraie atmosphère, un récit très humain et une très belle écriture