THE SUICIDE SQUAD (James Gunn)


(Le Doc) #21

Selon les dernières rumeurs, Margot Robbie ne reprendrait pas le rôle de Harley Quinn dans The Suicide Squad.
(et selon la même source, les projets Joker avec Jared Leto, qui vient de débuter le tournage de Morbius, sont abandonnés).


(Ben Wawe) #22

Surprenant.


(FC powaaaa) #23

Ah bah tiens … pas facile de tenir un casting !


(Photonik) #24

Un sacré coup dur, la présence de la craquante Margot Robbie constituant à peu près le seul intérêt du lamentable “Suicide Squad” premier du nom…


(Blackiruah) #25

Enfin je pense qu’il n’y aura pas Harley Quinn dedans plutôt non ?


(sylvain cordurié) #26

Perso, je m’en fous.


(Regulator) #27

Elle revient quand même dans “Birds of Prey”.

Quand au film Joker,ça me parait logique vu qu’il y en a un autre.


(sylvain cordurié) #28

Ce qui est puissant, c’est d’avoir annoncé celui avec Leto, puis celui avec Joaquin Phoenix, puis déprogrammé celui avec Leto…
Les mecs, ils naviguent à vue.


(KabFC) #29

C’est vrai voir son cul était le seul intérêt du film (pauvre Harley, tellement mal traité depuis les jeux vidéos qui l’ont sexualisé à mort).


(Photonik) #30

Pas que, pas que… Sa poitrine aussi. :sweat_smile:

Je ne connais pas bien les déclinaisons vidéo-ludiques de la franchise Batman, mais j’ai quand même joué une heure ou deux à “Arkham Asylum” par curiosité ; je n’avais pas percuté sur le fait que Harley y était tellement sexualisée, par rapport aux comics contemporains du jeu j’entends…


(KabFC) #31

la sexualisation de harley (par le costume j’entend) vient de par les différent jeux Batman. On voit une différence notable dans le costume entre 2010 et 2011 soit date de sortie du second jeu batman. Le temps que la sauce prenne…


(Oncle Hermes) #32

Mouais, pardon mais la “sexualisation” de Harley ne se résume pas à une question de surface de peau montrée par le costume.

asp

Même avec le costume original, l’aspect “sexy” fait partie des composantes du personnage dès l’origine. Toutes proportions gardées au tout début dans le cadre d’un dessin animé, certes — mais le concept même du perso c’est tout de même la victime d’abus qui aime ça et en redemande, dans une approche qui flirte volontiers avec l’esclave sexuelle et l’esthétique BDSM… Un concept un peu plus dur à tenir de nos jours ce qui explique peut-être en partie la distance prise dans les comics entre Harley et son “Monsieur J.”…

Mais il n’y a à qu’à voir ce qu’en ont fait volontiers ses créateurs Dini et Timm, typiquement dans Mad Love

12576249_980427442049687_1289427596_n

ou Dini encore, mais avec March principalement, dans la série Gotham City Sirens — fort sympathique au demeurant — lancée, coïncidence ou pas, de façon contemporaine au jeu Arkham Asylum… également écrit par Dini, même si ce n’est pas lui qui a géré l’apparence des personnages. Je pense que c’est à ce titre que Photonik faisait allusion ?

Alors je ne dirais pas que le jeu n’a eu aucune influence, je n’en sais rien, mais à mon avis elle est à minorer par rapport à ton propos et surtout par rapport au contexte éditorial que tu zappes : 2011, avant d’être la “date de sortie du second jeu Batman”, c’est surtout l’année de lancement des New 52 et Harley fait partie, avec d’autres, des personnages qui ont eu droit à un relooking extrême pour l’occasion.


(Photonik) #33

Ouaip !!


(Oncle Hermes) #34

Et pour revenir au film, moi aussi je trouve que ce qui concernait Harley était la partie qui fonctionnait le mieux — et pas seulement à cause de la plastique de l’actrice. J’aurais volontiers repris une tranche développant l’aspect “roi et reine de Gotham” dans la version Robbie/Leto, pas “ma” version idéale du couple sans doute mais qui dans une approche d’adaptation et de variation sur le motif fonctionnait vraiment bien, je trouve.


(Ben Wawe) #35

Plus simplement, si David Ayer avait pu finir, monter et présenter le film qu’il voulait, ça aurait été mieux.
Ca ne m’aurait pas forcément plu, hein, mais ça aurait été plus honnête, et surtout plus cohérent que le “machin” qu’on a eu.


(Oncle Hermes) #36

Là-dessus on est d’accord.

Encore que quand on voit la débâcle qu’est Bright où il a eu a priori les coudées franches, on ne peut pas tout mettre non plus sur le dos de l’ingérence éditoriale. Mais les plus que probables retouches en catastrophe à la onzième heure pour changer le ton du film c’était le ticket pour le crash, c’est sûr.


(Ben Wawe) #37

Oui, c’est pour ça que je pense que ça ne m’aurait pas forcément plu, en fait, d’avoir sa vision : je ne suis pas client du “sombre pour le sombre”. Mais ça aurait eu du sens et de la cohérence, là où le film est anarchique, avec des bouts de films mis ensemble sans aucun sens (notamment le Squad envoyé dans la ville pour… libérer Amanda Waller, qu’on découvre là, sans raison, et qui tue ses agents, sans raison non plus ; et bien d’autres choses).
Après, même si ça n’a pas été officialisé, il est assez clair en “off” que Ayer a été obligé de laisser la main sur les reshoots et le montage à d’autres. Notamment des employés de l’agence chargée de la bande-annonce si populaire, avec Bohemian Rhapsody en bande-originale.
Ca n’a vraiment aucun sens, en fait. Ca correspond cependant complètement à la connerie manifeste qui règne chez les producteurs.


(KabFC) #38

Look similaire au jeu ;).

Après oui le personnage est très sexuel (j’ai cependant précisé dans le costume, mais je pense aussi que si c’est parfois montré avec bio, il y a aussi plein d’autres facettes au personnages d’Harley et elle sont souvent (quoique ça dépend) oubliée.


(KabFC) #39

Tout à fait d’accord. Pour en avoir un exemple il faut voir la toute première BA comparé à la dernière pour voir la différence énorme de ton.


(Le Doc) #40

C’est officiel (source du site Variety) : Will Smith (Deadshot) ne fera pas partie de la distribution de The Suicide Squad.
Par contre, pour Margot Robbie/Harley Quinn, le doute plane encore…