THRILLER #1-16 (1982-1984)

Discutez de Thriller

Dans la catégorie revue qui pouvait plaire à l’amateur de BD américaine (mais pas que), Thriller proposait des choses intéressantes.

Thriller1couv

La série est publiée par les Éditions Campus, qui éditaient déjà Ère Comprimée et Fantastik. La maison d’édition est dirigée par Robert Fèbvre et Charles Moreau. Si les premières couvrent les champs de la science-fiction et du fantastique, celle-ci se donne pour ambition d’éditer du polar en BD (et pas que).

Thriller5couv

La revue inclut de nombreuses histoires à suspense (strictement réalistes ou plus fantastiques), parfois issues des comics de Warren, raison pour laquelle on voit passer le nom d’Archie Goodwin ou Russ Heath. Mais on trouve également des récits signés Horacio Altuna ou Fernando Fernandez, preuve que l’éditeur s’abreuvait à plusieurs sources. L’ensemble est accompagné de nouvelles littéraires et d’articles divers rendant compte de l’évolution du genre.

Thriller7couv

Des soucis économiques, mais aussi liés aux relations avec les agents littéraires, font que la revue adopte bientôt un petit format, baisse la quantité de BD au profit de la littérature, et s’ouvre davantage aux auteurs francophones. C’est la période où Fèbvre gère seul la revue. Pour ma part, j’ai longtemps cru qu’il n’y avait qu’un numéro dans cette nouvelle formule, mais en fait, il y en a sept (du #10 au #16), si bien que je viens de rajouter une ligne dans ma liste de recherche.

Thriller6couv

Parmi les collaborateurs réguliers de Thriller, on retrouve un certain Richard Nolane, connu pour ses nombreux essais autour de l’ésotérisme et de la culture populaire, collaborateur de Lanfeust Mag (la rubrique “Ici l’ombre”), mais également scénariste de bande dessinée (Wunder Waffen, notamment).

Jim