Touhou project : les shoots


(patouf) #1

Puisque Squirelly avait ouvert le bal avec IAMP je vais prendre la relève en présentant les shoot them up du touhou Project.

Rappel :

[quote=“Patouf”]Le touhou project est une série de 12 shoot them up réalisé par la team Shangai Alice. L’originalité de cette team c’est qu’elle composée d’une seule personne (!) qui se fait appeller ZUN.
Ce type est connu pour être un véritable homme orchestre du jeu vidéo car il réalise quasiment tout lui même que ce soit d’un point de vu technique (programmation) ou artistique (chara design, musiques) ce qui est quand même assez rare de nos jours.
Le premier opus date de 1996, le 12 ème n’est pour l’instant disponible qu’en démo.
Le 5 premiers sont sortis sur une machine un peu particulière la NEC_PC98, un ordinateur qui n’a pas quitté les frontières nippones. Les autres volets ont par contre été conçu pour tourner sous windows.
[/quote]

On a donc affaire à des shoot them up et plus précisément à des manics shooter.
Définition possible d’un manic shooter :
nom masculin, terme emprunté de l’anglais signifiant jeu de tir pour individus psychologiquement troublé. Un bon manic shooter se distingue par un nombre de balles hallucinant se déclinant généralement en plusieurs couleurs pour une meilleure visualisation et un masque de collision minuscule de l’ordre d’une dizaine de pixel de coté permettant de porter toute son attention sur l’esquive. Les manics shooter sont aussi appelés Danmaku, terme qui désignait la DCA japonaise pendant le seconde guerre mondiale et qui signifie “rideau de balle”.

Jusque là rien d’extraordinaire, ce qui caractérise le touhou project c’est son ambiance très particulière. Ici pas de vaisseaux spatiaux ni de machines de guerres, l’action tient place dans Gensokyo un mode parallèle dans lequel cohabitent humains et monstres du bestiaire traditionnel japonais, ces derniers ayant généralement l’apparence de petites filles.

2 personnages récurrents sont souvent incarnés par le joueur :
-La Miko Reimu Harukei.
http://img.gkblogger.com/blog/imgdb/000/000/337/542_3.jpg
Elle dispose souvent de tirs à tête chercheuse ce qui en fait un choix approprié pour les joueurs débutants. Elle se défend à l’aide de talismans et d’orbes ying yang.

-La sorcière Marisa Kirisame.
http://file048b.bebo.com/20/large/2009/03/04/05/3873689178a10250938617l.jpg
Ses attaques ont un plus faible rayon d’action mais font des ravages si on parvient à viser juste. Elle se défend à l’aide d’étoiles et de lasers (le plus fameux étant le Master Spark, une sorte de kamehameha qui couvre un bon tier de l’écran).

On observe quelques constantes dans le gameplay de ces jeux.

Comme dans la majorité des shoot them up le joueur élimine des hordes d’ennemis qui une fois détruits libèrent parfois des bonus. La gymnastique consiste ensuite à les attraper avant qu’il ne quittent l’écran tout en continuant d’esquiver les projectiles (sachant que plus un bonus se rapproche du bas de l’écran, moins il rapporte de points). Il existe toutefois un moyen de récupérer tout les bonus sans avoir à leur courir après : se rapprocher de la partie supérieure de l’écran. En effet il existe une distance limite appelée POC (point of collection ou limite d’autocollection) au delà de laquelle tout les bonus sont attirés vers le joueur (en 1 dans la capture suivante).

Evidemment s’y rendre entraine une grande prise de risque. Suivant les jeux le POC n’est pas actif par défaut, dans les volets les plus anciens il faut être à pleine puissance pour l’enclencher.
Un autre élément récompense la prise de risque : le compteur de graze. Il s’agit d’un compteur présent dans la partie droite de l’écran qui s’incrémente quand un projectile frôle le masque de collision du joueur et qui intervient en tant que multiplicateur lors du calcul de certains bonus de points.

Généralement les jeux sont découpés en 6 niveaux gardés par un boss que l’on affronte au milieu et à la fin du stage, ces duels sont précédés d’une phase de dialogue. 4 niveaux de difficulté sont disponibles easy, normal, hard et lunatic ce dernier étant réservés aux surdoués du stick ou aux masochistes. Achever un stage à un niveau de difficulté donné permet de le rejouer en mode practice (seulement dans les version complètes des jeux). Les versions de démos sont limitées à 3 niveaux. Dans les versions complètes le passage au quatrième stage s’accompagne d’une nette élévation du niveau de difficulté, ce phénomène est particulièrement sensible dans les opus 7, 8 et 10 j’y reviendrais en temps voulu.
Boucler les 6 niveaux du jeu en 1 seul crédit permet de débloquer un niveau secret : l’extra stage. Ce dernier possède un niveau de difficulté carrément inhumain (non réglable) et est gardé par un adversaire d’une endurance exceptionnelle faisant office de true last boss.

Un concept caractéristique de touhou est celui de “spell card”. Ce terme désigne une technique de combat utilisée par les personnages de la saga.
Pour le joueur il s’agit d’une technique qui fait office de smart bomb et lui permet de se sortir d’une situation difficile en nettoyant l’écran.
Pour les boss la spell card va correspondre à un motif de tir particulièrement élaboré qui sera envoyé sur le joueur. Quand un boss enclenche une spell card quelques transformations s’opèrent :

-le fond de l’écran change d’aspect et on peut y voir des éléments ayant un rapport avec un attribut de l’invocateur. Par exemple lors de l’affrontement contre Sakuya une montre sera visible en arrière plan car elle a le pouvoir d’arrêter le temps. Face aux sœurs Prismriver qui sont musiciennes le décors prendra la forme de partitions musicale. Contre Reisen Udonge on pourra distinguer 2 yeux rouges car elle génère des illusions grâce à ses yeux de lapin.
-le nom de la spell card apparait.
-un décompte devient visible en haut à droite de l’écran.

Dans ce mode l’objectif du joueur va être de “capturer” la spell card adverse, pour cela il doit déjouer la technique adverse sans se faire toucher, sans utiliser ses propres spell cards et avant que le décompte arrive à 0. Si il y parvient un gros bonus de point est gagné et des information sur la spell card sont débloquées dans un menu particulier du jeu.
Plus rarement la capture d’une spell card se transforme en épreuve d’endurance où le but est d’esquiver les 324583776 boulettes multicolores qui nous arrivent en pleine poire jusqu’à ce que le décompte arrive à 0.

Voici un top 10 des meilleures spell card de la série, les exemples montrés concernent TOUHOU 6, 7, 8, et 10 (TH 9 et 9.5 ont des gameplays très particuliers et n’entrent pas ce classement, quand au 11 il n’était pas encore sorti au moment où a été réalisé cette vidéo). Désolé, la qualité de l’image est pas terrible.

La série est aussi réputée pour ses musiques, mais j’y reviendrais plus en détail au moment de présenter les jeux. Je tiens quand même à dire que reprendre les thèmes composés par Zun est presque devenu un sport national au japon, de nombreux artistes se sont livré à cet exercice chacuns avec un style propre. Par exemple: Wave (orchestral), myonmyon (metal symphonique) ZTS (trance) TAM music (violon) dbu (euh claviers en furie :laughing: ), Iosys (pop électronique).

Bon, il se fait tard je reviendrais prochainement faire un topo sur le premier volet sorti sur windows TH6 The Embodiment of Scarlet Devil.


(patouf) #2

Et hop comme annoncé voilà Touhou 6 Embodiment of Scarlet Devil, un jeu sorti en 2002

Une mystérieuse brume de couleur pourpre s’étend sur Gensokyo, une brume si dense qu’elle obscurcie le soleil. Intriguée par ce phénomène Reimu par enquêter. De son coté Marisa décide faire de même persuadée que le responsable du phénomène aura en sa possession quelques objets de valeur à chiper.
L’investigation les mènera jusque dans une mystérieuse bâtisse : la scarlet devil mansion, un manoir appartenant à une descendante d’un certain Vlad Tepes Draculea.

Au cours du périple plusieurs personnages viendront mettre des batons dans les roues de nos héroines :

[spoiler]Rumia


Le youkai des ténèbres, elle a le pouvoir de manipuler l’obscurité mais son potentiel est gâché car elle est incapable de voir dans le noir. Premier boss du jeu elle attaque nos héroïnes sans réels motifs sauf peut être la gourmandise car elle se nourrit d’êtres humains. Toutefois elle demeure assez faible et même au niveau de difficulté maximum il est relativement aisé d’en venir à bout.

Cirno


La fée des glaces, elle vit aux abords d’un lac où elle peut s’adonner à son activité favorite : geler des grenouilles pour ensuite les regarder décongeler (^^ ;). Tout comme Rumia, Cirno est un personnage assez infantile mais elle est particulièrement réputée pour son QI de mouche bleue (au sein de la communauté des joueurs de Touhou Cirno et baka sont des synonymes ^^).

Hong Meiling


A la fois gardienne et jardinière, Meiling dirige la première ligne de défense de la scarlet devil Mansion. D’origine chinoise c’est une spécialiste en art martiaux mais il faut avouer que ce point est pas très flagrant dans le jeu.

Patchouli Knowledge


La scarlet devil Mansion renferme une immense bibliothèque dans laquelle la magicienne Patchouli passe ses journées. Elle se dressera contre Reimu et marisa en croyant que ces dernières en ont après ses livres (ce qui est pas complètement faux avec Marisa). Patchouli possède une constitution très fragile mais c’est tout de même un adversaire redoutable capable de déchainer les éléments. Contrairement aux autres boss du jeu elle utilise des spell cards différentes en fonction du personnage incarné par le joueur.

Sakuya Izayoi


C’est la gouvernante, à la fois fée du logis et experte dans le maniement des armes blanches elle possède aussi le pouvoir de manipuler le temps. En voyant des intrus débouler dans son salon elle décidera de procéder elle même au « nettoyage » de la zone. Sakuya est vraiment coriace, non seulement elle inonde la zone de jeu de projectiles mais en plus ses déplacements sont très perturbants car le contrôle du temps donne l’impression qu’elle se téléporte. Son thème musical fiche vraiment les jetons et accentue la tension ressentie par le joueur pendant le combat.

Remilla Scarlet


Voilà la maitresse des lieux et accessoirement l’invocatrice de la brume qui a envahi la région. En effet remilla est un vampire et le brouillard lui permet de sortir en plein jour sans se soucier du soleil. Pour pouvoir l’affronter il faut jouer au moins en niveau de difficulté normal. Elle est capable de se transformer en chauve souris et devient alors invulnérable.

Flandre Scarlet


La famille Scarlet possède un secret très bien gardé : Flandre la petite sœur de Rémilla. Flandre possède une puissance incommensurable mais elle est aussi complètement folle. C’est pour cela qu’elle demeure enfermée dans une pièce du manoir depuis presque 500 ans. Flandre est la gardienne de l’extra stage, niveau qui se débloque si on parvient à vaincre remilla en un seul crédit. Son thème musical est un des plus tordu qu’il m’ait été donné d’écouter. On notera aussi que la silhouette de flandre orne la jaquette du jeu.
http://images2.wikia.nocookie.net/touhou/images/6/61/Th06sc58.jpg[/spoiler]

TH 6 est le premier Touhou concu pour fonctionner sous windows. Pour l’occasion Zun a dévellopé un nouveau moteur graphique nettement plus performant que celui qu’il utilisait sur PC 98.
Par exemple voici à quoi ressemblait touhou 5 :

Et voilà touhou 6 :

http://img2.pict.com/d8/d5/c0/1177124/0/eosd.jpg

Le progrès est également flagrant du coté des musiques, toutes au format wav (d’ailleur le jeu pèse environt 320 Mo dont 310 Mo de musiques !).

Le système de scoring est ici assez simple est repose essentiellement sur deux facteurs :
-ramasser des bonus au dessus du POC après avoir upgradé sa puisance de feu au maximum
-froler un maximum de tirs ennemis pour avoir un bonus conséquent en fin de niveau.
Une vie est octroyée au joueur quand il atteint un certain score (10, 20, 40 et 80 millions de points) et vaut mieux pas les gaspiller vu la difficulté du jeu.
En effet le masque de collision du joueur n’est pas visible ce qui rend le slalom de boulette assez ardu et généralement on déconseille aux joueurs débutants de s’initier à Touhou avec ce volet.

Voici le lien vers la démo mais franchement j’ai jamais réussi à la faire tourner (aucuns problèmes en revanche avec la version complète)
www16.big.or.jp/~zun/data/soft/kouma_tr013.lzh

Voilà le lien vers le patch anglais (qui ne marche qu’avec la version complète) :
homepage.ntlworld.com/steven.mit … ch_0.8.exe

Pour finir voilà une petite section bonus avec des clips et remix diverts :

[spoiler]Quelques animations mettant en scène les personnages jouant leur musique avec un EWI

https://www.youtube.com/watch?v=NArgMzRcVKQ https://www.youtube.com/watch?v=Q9F8lu_GRb0

Un délire basé sur le thème de Flandre (il en existe plusieurs versions, gare au mal de crâne)

Vous avez dit baka ?

Un joli Vocaloid sur les sœurs Scarlett :

Dur d’être une Maid :

Un clip sur Sakuya réalisé avec le logiciel MMD (MikuMiku Dance, initialement conçu pour animer les avatars de Vocaloid)


Un autre dédié à Remilla

Et un autre sur Meiling

Bonne nuit les petits



See you next time pour touhou 7 :wink:


(patouf) #3

Touhou 7 perfect cherry blossom est sorti en 2003.

http://jwn.nationvoice.com/s1.png

Il n’y a plus de saisons à GENSOKYO, l’hiver est interminable et en plein mois de mai la région est encore couverte de neige. Excédée par le froid permanent Reimu par enquêter sur la source de ce phénomène inhabituel.
De son coté Marisa constate que malgré le froid, des cerisiers fleurissent quand même. Le printemps serait donc pas loin ? Elle décide donc de suivre cette piste pour s’en assurer.
Pendant ce temps on doit se serrer la ceinture à la Scarlett devil Mansion, les provisions faites pour la mauvaise saison s’épuisent et Sakuya la gouvernante décide de prendre les choses en main en allant mettre fin à cet hiver prolongé.

Voilà donc le second opus sorti sur windows, th7 intègre quelques nouveauté par rapport à EOSD, la plus flagrante est d’abord l’apparition d’un nouveau personnage jouable. Il s’agit donc de Sakuya, la maid qui avait tenté de nous poinçonner à plusieurs reprises dans le jeu précédent.
http://img5.hostingpics.net/pics/582845sakuya.jpg
C’est un personnage très rapide dont les projectiles couvrent une très large portion de l’écran, son second mode de tir est quand même assez délicat à maitriser.

2 autres éléments importants font ici aussi leur apparition :
-le masque de collision du joueur devient visible quand il concentre son tir.
http://img5.hostingpics.net/pics/449417th7hitbox.jpg

-Pendant les combats contre les boss une mire apparait en bas de l’écran. Grace à elle on peut connaitre la position de l’adversaire sans avoir à lever les yeux.
http://img5.hostingpics.net/pics/364290th7mire.jpg

Le système de scoring évolue aussi et se complexifie avec l’ajout d’un compteur de “cherry”. Ce dernier se situe en bas à gauche de l’écran et la valeur des items de points est proportionnelle à celle de ce compteur. Sa valeur augmente en éliminant des ennemis, en effleurant des projectiles ou en ramassant des bonus spécifiques de couleur rose. Par contre le compteur chute si on utilise une spell card ou si on meurt ,la pénalité est différente en fonction des personnages (Reimu y est la moins sensible par contre la chute est drastique avec Marisa). Quand le compteur de Cherry atteint +50000 une barrière (supernatural border) encercle temporairement le joueur. Pendant que la barrière est active un bonus est calculé en fonction du nombre de projectile frôlé par le joueur et en parallèle les items libérés par les ennemis sont collectés automatiquement. Si on est touché pendant que la barrière est active le bonus de point est perdu et les projectiles présents à l’écran disparaissent mais le joueur ne meurt pas (attention si cela se produit pendant qu’un boss lance une spell card la capture sera un échec).

Le mode Practice est toujours présent mais 9 vies sont disponibles pour refaire les niveaux (contre 3 dans le jeu précédent).

Un extra stage est toujours déblocable, pour cela le jeu doit être terminé sans utiliser de continus mais cette fois ça passe aussi en mode easy. Si vous parvenez à boucler l’extra stage, un niveau encore plus dur (!) sera disponible : le phantasm stage.

Voilà les personnages rencontrés par nos héroïnes dans cette aventure :

[spoiler]Letty Whiterock


C’est l’esprit de l’hiver, une amie de cirno (qui nous fait au passage un petit coucou au milieu du premier niveau). Elle n’est pas responsable du dérèglement climatique, mais un hiver prolongé est loin de lui déplaire.
http://img5.hostingpics.net/pics/926758letty.jpg

Chen


Une shinigami gardienne du village de Mayohiga. C’est un adversaire très agile qui adore tournicoter un peu partout sur l’écran. Elle a pour maitre un autre Shinigami Ran Yakumo (dont je reparlerais plus tard). Plus Chen est proche de son maitre et plus elle devient puissante. Heureusement pour nous Ran vit loin de Mayohiga et la pauvre Chen risque de prendre une grosse dérouillée à la fin du stage 2.
http://img5.hostingpics.net/pics/481432chen.jpg

Alice Margatroid


Egalement surnommée la marionnettiste aux sept couleurs. Le stage 3 en lui même est assez court mais alice viendra attaquer à plusieurs reprises avant la fin du niveau. Ce personnage est déjà apparu dans TH5 sur PC98. C’est une magicienne qui fait intervenir des marionnettes pendant ses combats. Elle est aussi une grande rivale de Marisa. C’est le dernier boss affrontable dans la démo du jeu.
http://img5.hostingpics.net/pics/850171alice.jpg

Le stage 4 est un sacré morceau, il est très long, ça canarde de partout et à la fin vous tombez non pas sur un mais trois adversaires !


Les sœurs Prismrivers (merlin lunasa et lyrica) sont des musiciennes fantômes. Elles préparent une fête et l’organisateur de l’événement est visiblement impliqué dans la vague de froid qui perturbe Gensokyo. Nos héroïnes vont donc devoir les secouer un peu avant d’aller plus loin.
http://img5.hostingpics.net/pics/448642prismriver.jpg

Youmu Konpaku


Les membres de la famille Konpaku sont mi humains, mi fantôme, leur partie fantôme se matérialise sous la forme d’un espèce de nuage qui lévite autour de la personne. Youmu s’occupe des jardins d’Hakugyokurou, la terre qui accueille l’âme des êtres qui viennent de décéder.
Son maitre l’a chargé de collecter l’essence du printemps sur tout gensokyo afin de faire fleurir les cerisiers de son jardin et tout particulièrement l’arbre légendaire Saigyaou Ayakashi dont on reparlera plus tard.
Youmu est une escrimeuse hors pair, capable de trancher une cible à une vitesse foudroyante. Lors de ses attaques elle va si vite que le temps semble se figer, ce phénomène rappelle les techniques de manipulation temporelle de sakuya dans th06. Au passage il est marrant de constater les ressemblances entre les deux personnages : 2 gardiennes de stages 5 qui manipulent des armes blanches, ralentissent le temps, possèdent un thème musical qui flanque la trouille et qui reviennent tenter de protéger leur maitre au niveau suivant.
http://img5.hostingpics.net/pics/901738youmu.jpg

Yuyuko Saigyouji


La princesse fantôme de Hakugyokurou. C’est donc elle la responsable de la vague de froid, elle a drainé l’essence du printemps pour faire fleurir le Saigyou Ayakashi. Ce cerisier est réputé pour sa beauté légendaire mais un sceau empêche ses fleurs de s’épanouir. Ce sortilège a été lancé il y a plusieurs siècles en piégeant une âme humaine dans l’arbre et yuyuko souhaite assister à un spectacle inédit : la floraison du cerisier combinée à la résurrection de l’âme scellée à l’intérieur. Problème : yuyuko ignore deux détails très importants :
l’arbre est en réalité extrêmement dangereux. En effet ses fleurs sont capables de piéger les âmes et le simple fait de les regarder suffit pour plonger dans un sommeil éternel.
Deuxième détail l’âme utilisée pour sceller l’arbre n’est autre que celle de yuyuko et si cette dernière mène son projet à terme sa risque de chauffer pour son matricule (ressusciter en face d’un cerisier cannibale est vivement déconseillé ! ).
http://img5.hostingpics.net/pics/459232yuyuko.jpg
Peu après sa défaite l’âme de yuyuko est temporairement libérée de l’arbre et se met à attaquer sans ménagement. C’est l’ultime épreuve pour finir le jeu : la spell card « resurrection butterfly ». Les notes de ZUN à son sujet sonnent comme une mise en garde :
« Unknown threat, the final curtain, be praying ».
Bah, si vous parvenez jusque là c’est que vous avez une chance d’en sortir vivant :stuck_out_tongue: (pour info la spell card en question occupe la première place dans la vidéo de mon premier post).

Ran Yakumo


Ce shinigami est le maitre de Chen. C’est un démon renard à 9 queues (déjà vu ça quelque part…) qui garde l’extra stage. Chen tente de prendre sa revanche au milieu du niveau en profitant des pouvoirs accrus octroyés par la proximité de son maitre et se prend une nouvelle dérouillée ce qui va malheureusement déclencher la fureur de Ran. Cette dernière possède une faculté assez déplaisante : elle est insensible aux spells cards.
http://img5.hostingpics.net/pics/133481ran.jpg

Yukari yakumo


C’est le youkai des frontières, une vieille amie de yuyuko. Cette dernière lui avait demandé d’affaiblir la barrière entre gensokyo et le monde des morts afin de faciliter le drainage de l’essence du printemps. Peut après l’échec de son projet, la princesse fantôme envoie reimu et ses copines à la rencontre de yukari afin de remettre la barrière dans son état normal. Leur première tentative (qui correspond à l’extra stage) se solde par un échec car elles tombent sur Ran à la place. Après avoir été vaincue Ran leur conseille de revenir la nuit au moment où son maitre se réveille, c’est ce qu’elle font dans le phantasm stage. A la fin du niveau Yukari est au rendez vous mais elle décide de prendre exemple sur ses deux shinigamis et passe à l’attaque. Ses techniques sont très similaires à celles de Ran tout comme son thème musical. La silhouette de Yukari orne la jaquette du jeu.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/2/24/PCByukari140.jpg[/spoiler]
Touhou 7 est probablement le meilleur jeu pour s’initier à la série, il demande quelques efforts pour être one crédité dans son mode le plus facile mais cette tache n’est pas insurmontable. C’est d’ailleurs assez drôle de constater que pour de nombreux joueurs perfect cherry blossom est tout simplement le meilleur jeu de la série alors qu’objectivement l’opus sorti l’année suivante est supérieur (mais j’y reviendrais dans mon prochain post).

Voila la démo du jeu (une démo qui marche cette fois :wink: ) :
www16.big.or.jp/~zun/data/soft/youmu_tr011.lzh
3 niveaux sont jouables et les musiques sont uniquements au format midi.
Les touches sont :
W pour tirer et valider vos choix dans les menus
X pour lancer une spell card ou revenir en arrière dans les menus
Shift pour concentrer votre tir et ralentir les déplacements.

Le lien vers le patch anglais (ce dernier a l’air de fonctionner sur la version 0.11 de la démo) :
images2.wikia.nocookie.net/touho … 1-1-.0.zip
avant de le lancer vous devez modifier les préférences régionales de votre ordinateur et les passer en japonais ou utiliser applocale (sous windows xp) :

[quote]

  1. Go to [Control Panel] -> [Regional and Language Settings] -> [Advanced] then change the Unicode setting to Japanese -> Reboot.

  2. Download ‘AppLocale’ from Microsoft homepage (Which requires validated version of Windows) or by looking up ‘applocale.msi’ on search engines and use it to run the patching program. [/quote]

Quelques clips pour finir :

[spoiler]Thème de yuyuko par wave


le personnage qui se fait kidnapper par yukari est tanukimono, un musicien qui s’est fait connaitre sur nico douga (un site de partage vidéo japonais) en reprenant des musiques de jeux vidéos.

Le voilà à l’oeuvre :

Le groupe Iosys réalise régulièrement des vidéos promotionnelles à la sortie de chaques touhou. Pour th7 on a pu avoir ces deux là :

Une version trance assez peu connue du thème de yuyuko chantée par Aki Misawa

les soeurs prismriver et quelques collègues (letty, alice, yuuka…) nous refonds le thème du premier stage.
https://www.youtube.com/watch?v=QqAckYX9agQ

et pour finir histoire de faire de beaux rêves

Le prochain jeu sera TH08 Imperishable night, un très gros morceau.


(patouf) #4

Touhou 8 Imperishable night (Touhou Eiyashou) est un jeu sorti en 2004

Nous somme au début de l’automne, un festival va être organisé à Gensokyo pour célébrer la grande lune des moissons. Toutefois un détail cloche, la lune a stoppé sa course dans le ciel comme si le temps s’était figé.
Un humain et un youkai décident d’unir leurs forces afin d’enquêter sur le phénomène et remettre la lune à sa place pour les festivités.

Dans Imperishable night vous ne contrôlez plus un mais deux personnages : un humain qui va correspondre au mode de tir dispersé et un fantôme dont le tir est plus concentré. Une fois en mode concentré vous pouvez attirer les bonus en vous rendant en haut de l’écran même si vous n’êtes pas à puissance maximum.

4 équipes sont disponibles :

Reimu / Yukari yakumo
img10.hostingpics.net/thumbs/mini_736401rY.jpg

Ce tandem dispose de tirs à têtes chercheuse ce qui la rend très facile à prendre en main. En cas d’impact vous disposez d’un (petit) délai supplémentaire pour utiliser une bombe et ne pas perdre de vie. On notera que Yukari utilise carrément Ran comme un missile guidé !

Marisa / alice Margatroid
img10.hostingpics.net/thumbs/mini_814752Ma.jpg
Les deux magiciennes utilisent des tirs très puissants mais uniquement dirigés vers l’avant. En tapotant le bouton de ralenti avec le bon rythme il est possible de faire fusionner les attaques des deux personnages, le résultat est dévastateur mais il faut jouer au clavier (ou avec un stick arcade) pour y parvenir, ce bug est parfois appellé “malice canon” au sein des communautés de fans. L’autocollection est active en permanence si vous utilisez cette équipe.

Youmu / Yuyuko
img10.hostingpics.net/thumbs/mini_954548yy.jpg
Youmu peut utiliser son familier pour tirer dans la direction opposée à son déplacement, sa spell card inflige un maximum de dommage aux cibles qui lui font face. Yuyuko dispose par contre d’un tir très dispersé mais moins puissant que celui de sa comparse.

Sakuya / remilla Scarlet
img10.hostingpics.net/thumbs/mini_923716rS.jpg
L’attaque de remilla demande un temps d’adaptation : elle est décomposé en 2 parties (le tir de rémillia et celui de ses familiers) mais les familiers ne suivent pas le déplacement du personnage, ils restent fixés au point où on a commencé à tirer. Il est donc possible de continuer à attaquer tout en allant se mettre à l’abri.
De son coté SaKuya conserve les tirs en éventail que l’on a pu voir dans perfect cherry blossom.

Les points de “cherry” de TH7 sont maintenant remplacé par des points dit de temps. L’objectif est de collecter suffisamment de temps pour remettre la lune à sa place, un quota à respecter est mis en place au début de chaque niveaux. Au début de la partie il est 23h00, vous avez jusqu’à 05h00 pour accomplir votre mission. Évidemment le temps ne va pas s’écouler en temps réel, voilà les règles qui font évoluer l’heure :

-Quand on termine un niveau l’horloge avance d’une heure sauf si on a récolté suffisamment de point de temps, auquel cas l’horloge avancera de 30 minutes seulement.
-Si vous perdez toutes vos vies et que vous utilisez un continue vous perdez 30 minutes
-pendant le combat final contre Kaguya, échouer face à un de ses last spell fait perdre 1 heure.

Si l’horloge atteint 05h00 vous êtes game over.

Accumuler des points de temps permet donc de maximiser les chances de réussite. Pour les récolter il y a 3 façons.

La première fait intervenir les familiers, des sortes de feux follets libérés par certains adversaires.
img10.hostingpics.net/pics/543061familier1.jpg
Ces familiers vont jouer un rôle important car ils peuvent à la fois vous rendre service ou vous mettre dans la panade (ils envoient parfois des projectiles).
Si vous utilisez le personnage humain de votre binôme, vous pouvez éliminer les familiers en leur tirant dessus mais leur contact vous est fatal.
Si vous jouez avec votre équipier fantôme les familiers changent de forme,
http://img10.hostingpics.net/pics/104557familier2.jpg
vous pouvez alors les touchez sans crainte et ils deviennent insensibles à vos tirs (attention l’inverse n’est pas vrais ! ). Quel est l’intérêt d’épargner ces bestioles ? C’est tous simple, quand vous éliminez une créature après qu’elle ait libéré ses familiers ces derniers éclatent et en disparaissant il se passe 2 choses intéressantes :
-des points de temps sont libérés
-les éventuels projectiles qui se trouvaient à proximité du familier sont effacés.

Les deux autres façons de récolter des points de temps vont faire intervenir une jauge qui se trouve en bas à gauche de l’écran : la jauge fantôme.
img10.hostingpics.net/thumbs/mini_349416th000.jpg
Cette dernière évolue en fonction du mode de tir que vous utilisez : en mode humain la partie gauche de la jauge va se remplir et en mode fantôme ce sera la partie droite.
-Si la jauge fantôme est remplie à 80 % ou plus vers la gauche (cas où on privilégie le mode humain) vous gagnez des points de temps en tirants sur les adversaires.
-Si la jauge fantôme est remplie à 80 % ou plus vers la droite (cas où on privilégie le mode fantôme) vous gagnez des points de temps en frôlant les tirs ennemis.

Attention vous perdez des points de temps quand vous vous faites toucher.

Quand vous terminez un niveau en ayant respecté le quota de points de temps vous entrez dans une phase de jeu spéciale. Le boss revient à la charge pour une sorte de baroud d’honneur dans laquelle il dévoile sont attaque ultime : le last spell.
Pendant cette épreuve vous ne pouvez plus utiliser vos bombes et vous n’avez qu’un seul essai, l’ennemi doit être vaincu à la loyale dans le temps imparti. Si vous réussissez vous encaissez un bonus de points mais en cas d’échec vous ne perdrez pas de vie. Attention si vous jouez en easy, ce mode ne s’active que contre Eirin et Kaguya les gardiennes des niveaux 6.

On notera que les personnages incarnés par le joueur disposent aussi d’un last spell, il s’agit d’une forme plus puissante de leur spell card habituelle qui se déclenche si on arrive à lancer une bombe juste après avoir été touché (cette action consomme deux bombes au lieu d’une).

Voilà les adversaires affrontés dans le jeu :

[spoiler]Wriggle nightbug


Wriggle possède le pouvoir de contrôler les insectes et aime utiliser son pouvoir pour faire peur aux humains. En tombant sur un couple de voyageur elle s’attend à tomber sur une proie facile, grave erreur…
img10.hostingpics.net/pics/491444wriggle.jpg

Mystia lorelei


Mystia est un oiseau de nuit dont le chant perturbe les sens de ceux qui l’écoutent. Elle a élue domicile à proximité d’un village afin de jouer des sales tours aux habitants. Dans de nombreuses œuvres de fans mystia devient le souffre douleur de personnage comme Chen (un démon chat) ou Yuyuko (un goinfre ! ) qui cherchent à en faire leur repas (voir par exemple le jeu flash Butterfly Flies For Fry).
img10.hostingpics.net/pics/378805mystia.jpg

Après avoir vaincu Mystia nos héroïnes se dirigent vers le village où elles rencontrent Keine Kamishirasawa .


Contrairement aux deux boss qui ont précédés cette dernière protège les humains contre les monstres, toutefois elle se méprend sur les intentions des visiteuses et les attaque.
Les soirs de pleine lune Keine subit une métamorphose qui décuple ses pouvoirs, mais comme la vraie lune à été occultée elle livre bataille sous sa forme humaine. Ce n’est pas une raison pour la sous-estimer, ses lasers peuvent être redoutables. Une fois vaincue Keine vous indique la route pour rejoindre la demeure de la personne qui a jetée un sort sur la lune.
img10.hostingpics.net/pics/60808keine.jpg

Le niveau 4 se déroule dans une forêt de bambou et tout comme dans perfect cherry blossom le rythme du jeu s’intensifie brusquement : ça canarde sec !
L’adversaire qui vous attend à la fin et une vieille connaissance partie enquêter de son coté sur la disparition de la lune. Pas de chance, en vous voyant coopérer avec un youkai cette dernière va vous accuser à tord.
L’identité du boss dépend de l’équipe choisie par le joueur.

Avec les tandems marisa/alice et sakuya/remilla le boss de fin sera Reimu


img10.hostingpics.net/pics/460583reimu.jpg
Si vous jouez avec l’une des deux équipes restantes vous serez opposé à Marisa.

img10.hostingpics.net/pics/512616marisa.jpg
Dans les deux cas il va falloir vous accrocher car elles ne vous feront pas de cadeaux.
A la sortie de la forêt se trouve Eientei, une demeure occupée par d’anciens habitants de la Lune vivant en exil sur terre.

Dans le bâtiment vous êtes accueilli par une armée de lapins lunaires. Leur puissance de feu est très importante et vous devrez exploiter au maximum les possibilités de bullet cancel pour survivre.
Les gardiens du niveau sont aussi des lapins : Tewi un lapin terrien vous barre la route en milieu de chemin, son Sempaï Reisen Udonge prend la relève à la fin.


Reisen est originaire de la lune mais elle s’est enfuie de cet astre quarante ans plus tôt pour échapper à un conflit armé et a depuis trouvé refuge à Eientei. Son rôle est de veiller sur les accès du bâtiment afin qu’aucun émissaire lunaire ne découvre la maitresse des lieux qui est aussi une fugitive.
Les yeux de Reisen renferment un pouvoir qui lui permet de désorienter ses adversaires à l’aide d’illusions. Cette capacité se manifeste dans ses spells card par le dédoublement ou la disparition de ses tirs. Les projectiles de Reisen sont parfois tournés en dérision dans certaines œuvres de fans à cause de leur forme d’obus qui rappelle celle d’un suppositoire.
Exemple ce jeu flash où Reisen doit réussir à tirer dans le popotin de sa cible !
acidclub.sakura.ne.jp/a13kou.html
img10.hostingpics.net/pics/859323reisen.jpg

Une fois le combat achevé 3 cas de figure sont possibles :

-la première fois que Reisen est vaincue le est joueur désorienté par le « Genjutsu balistique » du lapin et se dirige vers le Stage 6A. il se produit la même chose si des continus ont été utilisés pendant la partie
-Si lors d’une précédente partie vous avez déjà bouclé le stage 6A et que vous n’avez pas consommé de crédits dans la partie en cours alors le subterfuge de Reisen échoue et vous vous rendez au stage 6b.
-Si Reisen a été vaincue sans utiliser de crédits et si par le passé vous avez déjà terminé le stage 6B, on vous laisse alors le choix du niveau.

Le stage 6A est assez court, quelques lapins à éliminer et vous voilà face au boss Erin Yagokoro.


Eirin est une sélénite experte en médecine qui fait profiter les habitants du Gensokyo de ses talents de pharmaciennes. Par le passé elle a mis au point un élixir d’immortalité l’élixir Hourai dont l’utilisation fut déclarée interdite. Malheureusement le maitre d’Eirin a commis un crime en consommant cette potion et a été banni de la lune. Contraint de vivre sur Terre ce dernier a fini par choisir de vivre définitivement sur la planète bleue et a sollicité l’aide d’Eirin pour trouver un moyen d’empêcher d’éventuels agents envoyés pour la ramener de force chez elle (sa peine ayant été purgée). Le passage vers la Terre n’étant ouvert que pendant la pleine Lune Eirin a utilisé ses pouvoirs pour occulter la lune et la remplacer par une fausse. En combat : une des stratégies favorites d’Eirin consiste à encercler le joueur à l’aide de ses familiers de manière à limiter ses mouvements pendant qu’il se fait se fait tirer dessus. Le thème d’Eirin est l’un des plus épiques de la série.
img10.hostingpics.net/pics/247965eirin.jpg

Le stage 6B est similaire au 6A mais vous ne pourrez pas y utiliser de continues. Eirin tente une dernière fois de vous barrer la route puis vous rencontrez enfin son maitre Kaguya Houraisan.


Ce personnage est inspiré d’un conte Japonais du Xème siècle.
Kaguya était princesse sur la Lune mais elle en a été bannie après avoir consommé l’élixir Hourai. Sur Terre de nombreux humains ont répandu des rumeurs au sujet de son extrême beauté et Kaguya reçu de nombreuses demandes en mariage. Afin d’écarter ses prétendants elle leur imposa 5 épreuves (récupérer des trésors en différents points du globe), épreuves impossibles à réaliser car les trésors en question sont déjà en possession de la princesse.
Une fois Kaguya vaincue vous n’aurez pas affaire à 1 mais à 5 last spell, chacun correspondant à une de ses 5 épreuves impossibles.
La silhouette de Kaguya orne la jaquette du jeu.
img10.hostingpics.net/pics/961444kaguya.jpg

Une fois Kaguya vaincue vous débloquez l’extra stage. Ce dernier correspond à un autre défi lancé par la princesse : vaincre son ennemie Fujiwara no Mokou.


Mokou est une humaine qui a accidentellement bu l’élixir Hourai. Sa haine envers Kaguya vient du fait qu’autrefois le père de Mokou a été humilié en tentant de passer les épreuves de la princesse. Suite à cet incident les deux immortelles s’affrontent à la moindre occasion. Moku possède des pouvoir de pyrokinésie, ses vêtements sont couverts de talismants pour les protéger des flammes. Elle mène une vie plutôt solitaire (elle est crainte à cause de son immortalité), sa principale amie semble être Keine cette dernière fait d’ailleurs office de mid boss de l’extra stage (la pleine lune ayant été restaurée Keine combat cette fois sous sa forme animale). La silhouette de Mokou est également visible sur la jaquette du jeu.
img10.hostingpics.net/pics/465413mokou.jpg[/spoiler]

Deux modes de jeu sont déblocable en plus de l’incontournable extra stage :

-Si vous parvenez à battre Eirin vous aurez accès au spell practice. Ce mode permet au joueur de s’entrainer sur une spell card qu’il a déjà rencontré dans le jeu sans avoir à repasser tout le niveau correspondant. En capturant certaines spells cards vous pouvez même débloquer des patterns inédits. Cette idée vraiment très sympathique ne sera malheureusement pas ré-exploité par Zun dans ses productions ultérieures.
-Après avoir achevé le jeu avec toutes les équipes disponibles il devient possible de jouer avec un personnage en vous passant de son coéquipier. Toutefois dans ce mode les dialogues et les séquences de fin de jeu sont inchangés.

Imperishable night est nettement plus complexe que les jeux qui l’ont précédé mais paradoxalement c’est aussi un des volets les plus facile (en mode easy c’est même de très loin le plus facile de la série). En effet les motifs de tir ont beau être complexes, ils sont en revanche assez lents. Toutefois les joueurs les plus chevronnés auront quand même pas mal de boulot si ils veulent venir à bout de tout les challenges proposés dans le jeu.

Lien vers la démo :
mirror0.fuzzy2.com/zun/eiya_tr003.lzh

Le patch anglais pour la version complète :
radicalr.pestermom.com/patch/TOU … .0-NDT.exe

Pour finir quelques délires trouvés sur le web :

[spoiler]suite de la série EWI et maillot de bain :




Neko miko reimu, un remix du thème de reimu par Iosys

Un prologue animé :

Un autre façon Patlabor :

Cours Tewi Cours !

quelques extraits de la série Puchi Touhou où un match de beach volley tourne au drame




un petit vocaloid avec Tewi et Reisen :

Là j’ai du mal à trouver les mots :open_mouth: :

Prochain titre : Th 09 un jeu au gameplay qui diffère beaucoup de ce qu’on a pu voir jusqu’à présent.