Trop de super-héros à l'écran?

Je souhaite vous faire partager cet article.

[quote]Spider-Man et Cie se sont approprié le petit écran la semaine dernière avec un total de six films. Si ce n’est pas du matraquage, ça y ressemble beaucoup

Impossible d’échapper à la toile de l’homme-araignée ni au bouclier virevoltant de Captain America: la RTS a ouvert les hostilités samedi dernier en consacrant sa deuxième partie de soirée – de 22 h 30 à 2 h 30! – à Spider-Man, qui a attiré près de 60 000 Romands. Le lendemain, rebelote sur TF1 et France 2 avec le combat entre «Spider-Man 3» et «Captain America: First Avenger», remporté d’une courte tête par le second avec près de 5 millions de fans contre 4,7 pour le premier, soit un total de 9, 7 millions de téléspectateurs français. Un plébiscite. Mais cette déferlante ne fait pas que des heureux. «C’est du matraquage, ce genre de films vampirise l’antenne alors qu’il y a tellement d’autres belles choses à voir», s’insurge Freddy Buache, ex-directeur de la Cinémathèque suisse.

OUI «Il y en a marre de ce cinéma qui sert toujours les mêmes recettes»

Freddy Buache Critique et ancien directeur de la Cinémathèque suisse

TTM: Pourquoi êtes-vous fatigué par les superhéros?

FB: Parce que ce tapage devient insupportable. Il y en a marre de ce cinéma qui sert toujours les mêmes recettes. Pour moi, cela n’a rien à voir avec le septième art, c’est de l’ordre du train fantôme, on joue à se faire peur, mais au final, on n’en retire rien.

TTM: Le public qui plébiscite ces œuvres est libre, non?

FB: Bien sûr. C’est comme en littérature, vous pouvez lire des BD, des romans de gare ou aller trouver Proust, mais il faut continuer à avoir le choix. Moi, je regrette l’hégémonie américaine, le cinéma pop-corn basé sur le fric qui relègue les productions plus intimistes à des heures indues à la télé ou dans de petites salles au ciné.

NON «Les superhéros appartiennent au registre de l’épopée moderne »

Marc Atallah Directeur de l’expo «Superman, Batman & Co… mics!» à Yverdon

TTM: Spider-Man et Cie sont partout. Ce n’est pas lassant?

MA: Non, c’est un phénomène de société. Les superhéros appartiennent au registre de l’épopée moderne: les gens ont besoin de merveilleux, de symboliques fortes. Face à la perte des valeurs, les esthétiques américaines sont de nouveaux grands discours structurants, qui inscrivent l’être humain dans une quête de sens.

TTM: Le matraquage actuel ne va-t-il pas tuer le genre?

MA: Non. Il risque d’y avoir une overdose au bout d’un moment, mais les scénaristes vont se renouveler. C’est comme la science-fiction, elle existe depuis au moins un siècle et elle n’est pas morte. Les spectateurs auront toujours envie de ces mythes qui structurent la vie. [/quote]

Un matraquage avec 6 films? J’ai bien envie de me gausser. D’accord c’est du condensé, et en plus ce n’est pas sur les mêmes chaînes, donc là, c’est déjà dilué.
Comparé au “matraquage” des séries TV à base d’experts médicaux-légaux et policiers (et pas forcément toutes de même qualité également) ça en devient ridicule.
Se focalise-t-on sur un genre en particulier? Quelqu’un a-t-il envie de mener un combat contre des super-héros?
Un matraquage… :mrgreen:

Ce n’est qu’un article (et dans un journal hadeubal), je n’en fais pas une polémique, mais ça me fait juste sourire.

Et c’est un peu du snobinisme de dire qu’on ne retire rien d’un film de super-héros. Et le plaisir? Rien que ça c’est déjà pas mal. Passer du bon temps avec un loisir, c’est un peu le but recherché quand même.
Est-ce que l’on retire systématiquement quelque chose de bon nombre de films chiants dont il doit être friand (les César and co ^^ pouf troll)? N’a-t-il jamais débattu sur “un grand pouvoir implique de grandes responsabilités”? Sur la place d’un extra-terrestre sur Terre? Sur quoi faire d’un don spécial? Sur la justice super-héroïque?
Après s’il n’est pas content du choix des chaînes, qu’il aille se plaindre vers elles. Si on devait faire un article de journal à chaque caca nerveux, on n’a pas fini.
Après, sur l’histoire des productions américaines vs les petits films, c’est pas faux, mais les salles doivent rentabiliser leus choix. Je ne suis pas projectionniste, mais les cinémas doivent également assurer leurs rentabilités (sinon c’est las fermeture, et ce ne sont pas les exemples qui manquent). Et ce n’est pas avec un film qui va attirer 10 péquins par jour qu’ils vont le faire.
Après il reste donc la TV. Là encore, publicité, donc pognon, donc il faut attirer le plus de gens possibles.

Il faut juste remettre en cause le pouvoir du pognon. Bon courage!

si, en dehors de cette coïncidence télé, y a un “matraquage”, en tout cas une présence bien plus forte qu’avant. je le vois en fonction des demandes de la presse en ce qui me concerne. depuis septembre, j’ai dû faire quatre ou cinq radios et autant de télés. plus des demandes de la presse écrite. et des demandes de formation sur le sujet par des bibliothèques.

ça n’aurait pas été concevable, en tout cas pas à ce rythme là, y a encore trois ans.

Oui je ne conteste pas qu’il y a une présence plus forte du fait déjà du nombre de films de super-héros annuels produits.
Et là on a quasiment un film de super-héros par mois à partir du mois de mars au ciné.

Mais là, on te parle de matraquage parce que 6 films de super-héros sont passés en une semaine à la TV.

Des mecs comme ça, pour qui les films à effets spéciaux à gros budget ne sont pas “du vrai cinéma” ou pour qui les comics, c’est pas de “la vraie BD” (ou alors la BD, c’est pas “de la vraie littérature”, j’ai déjà entendu ça chaipuoù), il y en a toujours eu et il y en aura toujours.
Ce type de commentaire dévalue la notion même de divertissement en la rendant presque honteuse.
J’ai connu quelqu’un une fois qui m’a dit “je ne regarde pas ce genre de film, je ne regarde que des films d’auteurs”. Je lui ai répondu “tu dois pas t’amuser souvent”.
Perso, j’aime tous les genres, tous les cinémas. L’important, c’est le plaisir que procure l’histoire, qu’elle provienne d’un petit budget à 500.000 dollars ou d’un blockbuster à 200 millions…

Comme d’hab, des gens qui essaient de tout intellectualiser, le pire de tout ça c’est que l’article est très vide en gros t’as un gars qui rale et qui dit super héros nul ! et un autre qui dit c’est bien ! hop remballé c’est pesé…

Disons surtout que l’offre est plus nombreuse et plus visible. On a plus de chaînes télé (et via la TNT, même le gars qui s’abonne à aucun bouquet a plus de chaînes sur lesquelles zapper qu’il y a cinq ans, quoi…).
Du coup, le moindre phénomène de domination d’un genre est grossi par l’effet de loupe. Et comme le genre super-héros est plus grand public que le genre horrifique, la grosse vague actuelle de films de super-héros est plus visible que la vague de films de zombies, par exemple.
Et l’effet de loupe va avec l’effet caisse de résonance des médias qui fait que les grincheux, on les entend plus que d’ordinaire.
J’imagine qu’ils ont eu leurs équivalents dans les décennies passées, qui devaient détester les western ou les polars. Tout cela s’associe à un snobisme vague et à un racisme diffus. Fatalement, les grincheux, on va encore les entendre longtemps.
Laissons brailler les imbéciles et parler les bavards.

Jim

Et je te parle pas du matraquage des séries à deux balles du style Frères Scott et compagnie …

Et si matraquage il y a , ça va vite revenir à al normal à la semaine prochaine !
Et puis après on aura matraquage de RG, puis de la coupe du monde, etc … quand tu enlèves les habitudes des gens, ils parlent de matraquage !

C’est le printemps, ça bourgonne

Oui, pourquoi pas ! Mais bon, les licences, c’est pas nouveau non plus, hein. De moindre ampleur, certes, mais les James Bond, ça rentre pas dedans ? Et je ne parle des adaptations de livres … ah oui, mais c’est des livres ! Mais est-ce que l’avènement des super-héros a rendu le cinéma moins intéressant ? Parce que si c’est pour nous sortir des American Pie ou des Very Bad Trip, bah c’est pas la peine de revenir !

Je n’ai jamais vu d’articles sur “trop de super-flics” … (ah oui, c’est pas “diabolique” ça)
Et puis bon, les FF, Spider-Man et X-Men, ne sont pas sous l’égide de Marvel Studios …

Ouais, Libé et les bobos, hein … sérieux, j’ai l’impression de revenir 20 ans en arrière ! Décidément, rien ne change …

[quote]Avengers, Iron Man, Spider-Man sont rentrées au bercail
(…)
Marvel et Disney voient loin. Les Quatre Fantastiques reviendront en 2015[/quote]

Spider-Man n’appartient plus à Sony?
Et les FF appartiennent à Marvel/Disney maintenant?
Il y a comme un petit mélange entre les droits du cinéma et l’origine des personnages.

Hier soir, ça l’était encore ! Mais depuis, j’en sais rien ! :mrgreen:

C’est moi ou ils disent quelques conneries dans cet article?

Spiderman a été récupéré par les studios marvel?

Idem pour les FF?

Même s’il y a du vrai dans l’article, j’adore le ton absolument catastrophique employé pour décrire ce paysage de désolation qu’est le genre super héros au cinéma…

Edit: Zut, j’ai doublonné. Comme quoi, je suis pas en train d’halluciner!

Factuellement cet article est une honte

(perso c’est sur le trop plein d’article de merde que je sature)

Moui je viens de lire l’article comment dire, c’est de la merde. Il y a des erreurs, des approximations sont faites, il y a une méconnaissance flagrante du sujet.

Si ce journaliste avait un peu plus creusé il aurait vu que les films adaptés de comic-book datent d’il y a bien longtemps. Des films comme Men In Black, Clones, Les sentiers de la perdition…

Comme le dit un des types en commentaire il ne faut pas oublier qu’en général il n’y a pas tant de films que ça. Cette année est particulièrement importante avec 4 films, mais ce n’est pas toujours le cas. Et ça reste 4 films.

Enfin dernier si les super-héros ont temps la côte si on nous propose rien d’autres, celà ne vient-il pas d’une pauvreté des idées actuellement dans le cinéma ?

Et puis personne ne se plaignait à l’époque des buddy movies qu’on voyait par dizaines ou des stars de films d’actions.

Ils sont deux

Mais c’était pas du super-héros. Là, ce sont clairement les super-slips qui sont ciblés. Et ouais, 4 films par an, quelle overdose!!! A combien de “César” pourris on a droit pour la même période?

Oui, voilà, c’est ce que j’allais dire. Ils parlent bien des super-héros, pas des comic books (tu penses bien qu’ils n’allaient pas critiquer Tamara Drewe), j’ai failli faire le même amalgame !

Je crois que Merluchon a raison :
fr.news.yahoo.com/m%C3%A9lencho … 47976.html

Il faut surveiller les journalistes de Libé !

:mrgreen:

Tu n’as pas tort de soulever ce point.
Et cela dénote autre chose : le fait que, dans l’esprit de plein de monde, le cinéma **n’**est **qu’**un art de l’adaptation. Cela témoigne d’un mépris flagrant pour le cinoche, d’une certaine manière.

T’as pas fini de souffrir.

Jim

une interview de Finkielkraut où on lui demandait pourquoi il n’aimait pas la BD montrait que pour lui, c’était le cas dans la BD, aussi, qu’il ne s’agissait que d’adaptation. (le plus drôle, c’est que les arguments qu’il donne pour déconsidérer la BD pourraient tout aussi bien s’appliquer au théâtre)