Une étude qui casse les idées reçues sur les jeux vidéo


(Vik) #1

Où l’on apprend par exemple que les gros adolescents boutonneux ne représentent finalement que la 3e part des joueurs (eh oui les gars, on a joué aux jeux vidéos avant vous et on y joue encore), et où les femmes finalement représentent une grosse part des gamers.

Intégralité de l’étude


(とり) #2

Ce qu’on voit bien dans ce chiffe :

Après, la moyenne d’âge et la parité sont aussi augmentées par les jeux sur FB ou sur smartphones/tablettes…

Je n’ai fait que survoler l’étude, je regarderai ça plus tard.

Tori.