V FOR VENDETTA (James McTeigue)

Cette adaptation de la BD et un mélange entre l’intégrité et l’audace car c’est une grande réussite avec quelque passage de comique . J’ai beaucoup aimer le voir au cinéma et même maintenant je l’ai acheté pour dire qu’il m’a plu…
Mais toute cette intrigue nous donne envie de croire que peut-être tout va se passer différemment car le film est tourné de façon à ce que le public voit l’histoire de manière tout à fait différente.
Même maintenant en le regardant je me dis qu’il pourrait y avoir une autre fin…

J’ai vraiment adoré ce film (que j’ai vu en vost) et franchement le duo Hugo Weaving/Nathalie Portman est vraiment efficace. Les jeux de mots et la diction de V sont vraiment épatante et le scénario est vraiment excellent. Je ne me suis pas ennuyée une seconde. De plus, j’ai trouvé la fin poétique et philosophique. Par contre, n’ayant pas lu la bd je voulais savoir si l’adaptation était fidèle au support originel.

J’ai aussi adoré ce film en vost et vf,la vost est mieux,hell a raison,la vf tue le film,Nathalie Portman est trés bien dans ce film ainsi que Hugo Weaving(merci opa me souvenais plus du nom).Le scénario est bien construit et le film nous retient bien,il est difficile de détourner les yeux de l’écran.La fin est pour moi bien choisi même si on aurai préféré autre chose.

Un excellent film, voila qui resume parfaitement.
J’expliciterai cependant un peu mon propos: des acteurs formidables ( surtout nathalie portman), une bonne B.O et une histoire qui tient la route et surtout qui ne pullulent pas d’incoherence.

Le problème du film, c’est qu’ils ont réussi plein de choses, qui sont très bien vues, et raté quelques trucs fondamentaux (parmi lesquelles la description du flic, la présentation de la dictature sous un jour tentaculaire et organique au profit d’une vision influencée par la War Room de Docteur Folamour ou par 1984, l’élimination de certains personnages…).
Et notamment, s’ils ont bien saisi le thème de la propagation des concepts et des idées en politique, ils en ont profité pour faire glisser le récit du pamphlet anarchiste vers l’hymne démocratique. Moore conclut son histoire sur la vision d’une société où le pouvoir s’est écroulée, laissant une terre gaste à labourer. Le film, lui, donne la vision d’un peuple uni sous un masque et une idée commune, et qui se soulève pour confisquer ses outils au pouvoir. Ce qui n’est plus la même chose.
Les studios hollywoodiens sont enquiquinés par l’anarchisme de Moore, et son idée de “pouvoir à l’imagination populaire”, qui est déjà dans la fin de Watchmen, et que le film trahit complètement. Là, pour V, le scénario parvient habilement à conserver un peu de l’idée moorienne que le pouvoir ne doit appartenir à personne, quand le peuple retire son masque : on voit quoi ? les personnages du film, y compris ceux qui sont morts. Ça fait écho à des cases récurrentes de la BD qui suggèrent les possibilités envisagées quant à l’identité de V, et ça retombe sur l’idée que V, c’est personne, c’est tout le monde.
Mais c’est vraiment capillotracté : les images nous montrent quand même une foule qui marche dans un grand élan de protestation. Démocratie, quoi. Ce qui n’est pas tout à fait le propos de Moore.

Jim

Voilà, j’ai bien aimé le film, mais je suis d’accord avec ce que dit Jim. Le film n’a pas la puissance anarchique du livre. Le bouquin te dit clairement qu’il faut renverser le gouvernement et laisser le peuple choisir sa destinée, il te montre en détail comment V réalise son action, il pousse l’investigation du flic vraiment loin. Le film est bien plus lisse. Il n’en demeure pas moins intéressant.

Jil & Raël résument bien le truc .

Pour ma part , j’ aime ce film malgré le nom respect du matériel original . Il a de très bonnes qualités . Que ce soit visuelle , le jeu des acteurs , la mise en scène ( même si je ne suis pas un spécialiste ciné & que ce n’ est pas la chose à laquelle je suis le plus sensible en général ) , etc… .
On ne peut que le recommander .

Je ne pense pas qu’on puisse le recommander. C’est un film tout à fait regardable en tant que tel, mais il y a des films plus subversifs d’un point de vue politique, et celui-ci ne dit pas tout à fait la même chose que ce que dit le matériau de base. Donc “recommander” me semble un peu fort.

Jim

Le recommander en tant que bon film , pas en tant que film politiquement subversif . :smiley:

M’ouais, le conseiller, éventuellement.
Mais c’est une adaptation discutable, quand même.

Je ne sais pas à quel titre je pourrais le “recommander”, pour ma part.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

M’ouais, le conseiller, éventuellement.
Mais c’est une adaptation discutable, quand même.
Je ne sais pas à quel titre je pourrais le “recommander”, pour ma part.
Jim[/quote]

On est d’ accord sur le fait que ce soit une adaptation discutable , loin d’ être fidèle au comics & qui ne reprends pas le propos de Moore .

Mais si on le prend comme un film ( sans tenir compte du matériel d’ origine & du fait que ce soit une adaptation ) , on peut le " conseiller " ( si tu préfères ) comme étant un bon film , devant lequel on passe un bon moment . Car les acteurs sont de qualités , que la réal est bonne , que l’ histoire ( bien qu’ imparfaite ) se suit bien & ne part pas dans tous les sens .

Il n’ empêche , qu ’ évidemment , le comics reste meilleur .

Oui, conseiller, oui.
Je connais des gens qui ont vu le film sans lire la BD, et qui ont bien capté le discours de méfiance envers les autorités, voire le discours sur la liberté, l’engagement, la manipulation…

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

[quote=“CryptKeeper”]
Mais si on le prend comme un film ( sans tenir compte du matériel d’ origine & du fait que ce soit une adaptation ) , on peut le " conseiller " ( si tu préfères ) comme étant un bon film , devant lequel on passe un bon moment . Car les acteurs sont de qualités , que la réal est bonne , que l’ histoire ( bien qu’ imparfaite ) se suit bien & ne part pas dans tous les sens .[/quote]

Oui, conseiller, oui.
Je connais des gens qui ont vu le film sans lire la BD, et qui ont bien capté le discours de méfiance envers les autorités, voire le discours sur la liberté, l’engagement, la manipulation…
Jim[/quote]

Oui , voilà , c’ est ça . Moi aussi . Autour de moi des gens , non lecteurs de comics , ont bien pigé le truc & ont aimé le film . Disons que le mot était mal choisi . :smiley:

[quote=“Jim Lainé”]Le problème du film, c’est qu’ils ont réussi plein de choses, qui sont très bien vues, et raté quelques trucs fondamentaux (parmi lesquelles la description du flic, la présentation de la dictature sous un jour tentaculaire et organique au profit d’une vision influencée par la War Room de Docteur Folamour ou par 1984, l’élimination de certains personnages…).
Et notamment, s’ils ont bien saisi le thème de la propagation des concepts et des idées en politique, ils en ont profité pour faire glisser le récit du pamphlet anarchiste vers l’hymne démocratique. Moore conclut son histoire sur la vision d’une société où le pouvoir s’est écroulée, laissant une terre gaste à labourer. Le film, lui, donne la vision d’un peuple uni sous un masque et une idée commune, et qui se soulève pour confisquer ses outils au pouvoir. Ce qui n’est plus la même chose.
Les studios hollywoodiens sont enquiquinés par l’anarchisme de Moore, et son idée de “pouvoir à l’imagination populaire”, qui est déjà dans la fin de Watchmen, et que le film trahit complètement. Là, pour V, le scénario parvient habilement à conserver un peu de l’idée moorienne que le pouvoir ne doit appartenir à personne, quand le peuple retire son masque : on voit quoi ? les personnages du film, y compris ceux qui sont morts. Ça fait écho à des cases récurrentes de la BD qui suggèrent les possibilités envisagées quant à l’identité de V, et ça retombe sur l’idée que V, c’est personne, c’est tout le monde.
Mais c’est vraiment capillotracté : les images nous montrent quand même une foule qui marche dans un grand élan de protestation. Démocratie, quoi. Ce qui n’est pas tout à fait le propos de Moore.[/quote]

J’ai cherché pendant des jours un post que j’avais écrit, je viens seulement de le retrouver.

Voici donc :

[quote=“Asimov”]Le film est une excellente adaptation pourtant, un peu comme pour 300, mais des petits changements ont comme même étaient faits.
Je préfère le film à la BD, le film étant moins décousu. Mais la BD n’en reste pas moins très bonne effectivement, développant plus les persos et leur psychologie, le film étant plus centré action, sans toutefois dénier les scènes clés du comic.

Mais il faut voir V!!![/quote]

En fait, la BD n’est pas décousue.
D’abord, faut savoir qu’elle est parue en premier dans un magazine anglais, par tranche d’une dizaine de planches. Cela crée, une fois compilé, un rythme particulier. Mais cela permettait aussi à Moore et Lloyd de s’attarder à chaque segment sur un détail, un personnage, une péripétie particulière.
Ensuite, c’est une BD polyphonique : on suit plusieurs personnages, plusieurs voix et plusieurs intrigues en parallèle. C’est pas du tout linéaire. Et ça peut désarçonner, effectivement.

Après, si l’adaptation n’est pas mal vue, il manque au film le discours politique propre à Moore. Moore est un anarchiste qui émet (et étaye) l’hypothèse que le pouvoir devrait être confisqué par le peuple (et pour le peuple). Et que les représentants des institutions (surtout dans une Angleterre fasciste) devraient en être privés. Mais il conclut son récit en fin ouverte, comme ça a été dit avant moi, mais aussi en fin non résolutive (et là, on peut aussi penser, en termes de cinéma, à John Carpenter, qui laisse souvent la conclusion de ses récits à son spectateur). On ne sait pas qui est V, on ne sait pas clairement ce que va faire Evey, on ne sait pas ce qu’il advient du pouvoir, ni de plusieurs des personnages secondaires qui sont désormais livrés à eux-mêmes en sortant de l’histoire.
On se doute bien que cette pensée anarchiste enquiquine Hollywood et l’Amérique. Donc la production et le réalisateur ont opté pour une fin différentes, qui confère le pouvoir au peuple mais à travers un vote symbolique. Et ce qui était une fin militant pour l’anarchisme chez Moore devient une fin militant pour la démocratie (la voix du plus grand nombre) dans le film.
En soi, cela constitue une trahison assez forte de l’œuvre.

Ceci dit, les mêmes problèmes se sont présentés à Snyder quand il a adapté Watchmen, et les studios ont maintenu la même pression (sans doute pour les mêmes raisons politiques), de sorte que la fin a été considérablement changé.
Dans la BD, l’apparition du poulpe téléporté suscite une peur collective qui se mue en naissance d’idées, de solutions et d’imagination dans le monde entier. L’esprit de l’humanité se met à réfléchir à sa place dans le monde et trouve des solutions (sans doute temporaires…). Le pouvoir appartient à l’imagination.
Dans le film, une ville est rasée par l’énergie de Doc Manhattan, et l’humanité est plongée dans une peur non pas stimulante mais pétridiante, une peur sacrée face à ce qu’elle interprête comme la colère divine (car, on nous le dit dans le film, “Dieu existe et il est américain”). Du coup, là où la “stratégie du choc” dynamise l’imagination, l’optimisme et le volontarisme dans la BD, elle fige les hommes dans une peur attentiste.
Bref, politiquement, d’un côté une vision anarchiste, de l’autre une vision impérialiste.

À tout prendre, l’adaptation de V For Vendetta s’en sort mieux.

Jim

La diffusion de V pour Vendetta pour la première fois à la TV en Chine interpelle les spectateurs : http://weibo.blog.lemonde.fr

Moi, c’est les commentaires des internautes français qui me font rigoler.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

pour la première fois à la TV en Chine interpelle les spectateurs : http://weibo.blog.lemonde.fr

Moi, c’est les commentaires des internautes français qui me font rigoler.

Jim[/quote]

Il y a de ces perles :astonished: Rien que les comparaisons France/Chine qu’on y trouve ça me sidère … Même si, j’espère, il y a une bonne partie de “blagues de mauvais goût”, je pense qu’une partie y croit…

'fin bref je vais pas épiloguer là dessus… :unamused:

C’est ça de donner la liberté de parole ! :mrgreen:

[quote=“Jim Lainé”]

pour la première fois à la TV en Chine interpelle les spectateurs : http://weibo.blog.lemonde.fr

Moi, c’est les commentaires des internautes français qui me font rigoler.

Jim[/quote]

y en a quand même eu un pour signaler que bon, le film était bien naze par rapport à l’original. remercié soit-il dans les siècles des siècles.

Tout ce qu’ils doivent se manger dans la poire, les chinois, tout de même.