VALERIAN (Pierre Christin / Jean-Claude Mézières)

Discutez de Valérian

J’étais chez un cousin par alliance ce week end, fan absolu de Valérian. C’était donc l’occasion pour moi de lire le premier tome pour savoir si j’allais faire ou pas la série … bien mal en pris, j’avais envie de lire les autres tomes. Je ne vais pas vous faire l’article, mais c’est bien (très) dynamique (et je me demande si la prépublication en magazine n’y est pas un peu pour quelque chose), efficace, quelques répliques bien rigolotes, ça ne se prend pas vraiment au sérieux alors que ça évoque quand même des sujets graves … et c’est déjà pas mal joli …
C’est sûr, je vais me faire l’intégrale à l’occasion …

J’ai découvert la série en achetant à bas prix les premiers numéros de la récente collection Hachette et j’ai également beaucoup aimé les personnages et l’univers…

C’est vrai que c’est une grande série de Franco-Belge trop rarement mise en avant (ou plutôt, souvent éclipsée par d’autres plus connues).
Le récent film aura au moins permis à de nouvelles personnes de s’intéresser à cette série (même des gens n’ayant pas u le film : ça a remis la série sous le feu des projecteurs).

Tori.

Clairement une de mes séries préférées, en ce qui me concerne (découverte au temps de mes années collège). Aux qualités mises en avant par Soyouz j’ajouterais aussi une certaine poésie. :slight_smile: Et puis Mézières au sommet de sa forme, quand même… magnifique.

“Trop rarement mise en avant”, “souvent éclipsée”, ces formules m’étonnent un peu, la série me donnant plutôt l’impression d’une valeur sûre, assez populaire et bien installée dans le paysage. Ce n’est pas Tintin ou Spirou, peut-être, mais tout de même, il y en a pléthore qui rêveraient d’être aussi méconnues que ça (sans compter qu’on parle d’une série finie depuis huit ans…).

En revanche il est vrai que les albums les plus récents ont divisé et moins fait l’unanimité (globalement à partir du tournant pris au milieu des années 80 et plus singulièrement encore dans la grande ligne droite finale des années 2000). Mais c’est un problème légèrement différent.

Mes albums préférés sont les deux diptyques des années 80, qui marquent donc le tournant, scénaristiquement (la chronologie réelle ayant rattrapé la date “futuriste” fixée initialement pour la destruction de la Terre), mais aussi à mon avis le sommet, à tous points de vue, de la série : Métro Châtelet direction Cassiopée / Brooklyn Station terminus Cosmos et Les Spectres d’Inverloch / Les Foudres d’Hypsis. Dans la première période, mes préférés sont Les Oiseaux du Maître et surtout Sur les Terres truquées, et dans la seconde, Sur les frontières et Les Cercles du pouvoir.

En passant chez mon libraire, je découvre un diptyque de Valérian, intitulé Le futur est avancé.

Couv_358661

Il s’agit d’un double recueil d’histoires courtes, chacune annoncée par une illustration en double page, permettant ainsi de faire le tour des personnages mais aussi des intrigues et des albums. Si l’ensemble fournit aux connaisseurs de la série des compléments d’information et souvent un angle un peu ironique par rapport aux albums, il propose aux néophytes une première approche en situant les différents protagonistes et en nommant races, planètes, civilisations, objets…

Le premier tome est en réalité la réédition de Souvenirs du futur, un album édité au début de la décennie, mais renommé à cause d’une homonymie. Recueil que personnellement je n’avais pas. Il est accompagné d’un tome 2, bâti sur un modèle similaire.

Couv_358306

Si les deux livres n’apportent rien à la connaissance de l’univers, à part une note un peu ironique et complice, c’est l’occasion de retrouver le dessin de Mézières, y compris dans de chouettes illustrations qui constituent l’un des intérêts majeurs des deux tomes.

PlancheA_358306

Jim

D’accord avec Jim pour les 2 derniers, c’est un plaisir de retrouver les dessins de Mézières même si les auteurs semblent avoir oublié sciemment quelques détails de leur série comme le moment d’apparition des shingouz.

La série Valérian fait partie de mon top 5.
Je l’ai découverte par l’album L’ambassadeur des ombres quand j’étais encore étudiante avec pas trop de sous pour les BD… et je n’ai plus lâché la série.

J’aime le côté critique des textes et les petites phrases cinglantes souvent cachées par le côté space opéra. Comme Oncle_Hermes, j’apprécie beaucoup les 2 diptyques, mais mon album unique préféré reste L’ambassadeur des ombres (peut-être parce que c’est le 1e que j’ai eu et qu’il est en pièces détachées…)

ginevra

Le FIBD va faire une rétrospective de l’œuvre de Christin.

Je viens de découvrir grâce au film l’univers de cette ancienne bd. Et je voulais savoir si c’était mieux d’acheter les livres dans leurs format d’origine ou si il valait mieux acheter les gros qui regroupe plusieurs tome en un ? (c’est tome la ne sont pas trop lourd ? ou les bd d’origine ne sont pas trop dure à trouvé en magasin ?) Voila voila :slight_smile:

ça dépend, t’as une préférence naturelle ?

non justement :confused:

Le contenu sera sûrement le même !

Oui je sais mais je n’aime pas les livres lourd donc je voulais savoir si les livres qui regroupe plusieurs volume son lourd ? résistant ? par exemple. Et pour les bd d’origine (un tome une histoire) je ne sais pas si elles sont facilement trouvable vu qu’il n’y a pas eu de nouvelle édition il me semble. Donc je demande pour ceux qui s’y connaisse. ^^

Tu vois que tu as une préférence naturelle !:wink:

Tu peux tenter le ou les premiers numéros à moindre frais avec la collection Hachette :

https://www.hachette-collections.com/livres-et-bd/collection-valerian/votre-numero-1/

Pour ma part, j’ai acheté le numéro 1 à 2,50 euros aujourd’hui. Je n’ai jamais lu Valérian et à ce prix là, ça se tente…

Si j’ai bien compris avec leurs offres on reçoit toute la collection petit a petit ?

Oui, si tu souscris, évidemment …

Je vais regarder si ca marche si on n’habite pas en France parce que je suis en Suisse ^^ si oui je vais prendre je pense