VELVET t.1-3 (Ed Brubaker / Steve Epting) + INTEGRALE

Ma petite chro du premier tome de Velvet dispo ici qui dit, en substance, que même si je ne suis client ni du genre, ni du style de dessin, la maitrise de l’ensemble m’en a fait une bien bonne lecture.

Sale mioche.

En fait, je « montais sur Paris » pour la suite de mes études (DEA, tout ça), parce que je venais de faire mon DEUG et ma licence en province.
Ouais, je suis encore plus vieux qu’on croit, garnement.

Non. Hélas. Ça fait partie des rééditions que j’appelle de mes vœux.
[size=85](« Deuméveu », drôle de titre pour une réédition.)[/size]

J’avais une fois fait, rapidement certes, un petit pointage. Et j’en étais arrivé à la conclusion que Marvel pourrait très bien compiler seulement des épisodes Harras / Epting, et couvrir toute la Proctor Saga sans rien perdre. Les cross-overs (« Galactic Storm » ou « Blood Ties ») s’intercalent très bien, et les fill-ins sont dispensables. Deux tomes remplis de Harras / Epting, ça aurait de la gueule.

Jim

Pinaise, j’étais en 5ème ! :mrgreen:

Mais tu parles de quoi, toi ! C’est le topic des Avengers d’Epting et Harras ici ! Sont agaçants ces gens qui ne parlent pas du topic …

donc j’avais 4ans 8)




Et oui vous êtes ben vieux mon cher maître ! xD

Je remonte l’âge moyen de ce trid et je suis solidaire de Jim en déclarant haut et fort que moi aussi j’étais étudiant en 91.

[size=50]Je précise que, moi, je sortais tout juste du lycée. Donc, s’il y a un vieux ici, c’est bien toi. Faut pas déconner, non plus.[/size]

Concernant Epting sur Avengers, je n’en ai pas un grand souvenir, mais si je me souviens bien, il doit faire partie de la longue liste de ceux que Tom Palmer a encré. Et je détestais Tom Palmer…

Sinon, Velvet, c’est bien, hein ?

Oué j’ai adoré

J’adore Palmer.
Il met une matière, un volume, incroyables.
Et il faisait souvent les couleurs, et j’aimais bien.

Oui, c’est pas mal.
Recommandé, on va dire.

Jim

Palmer je suis assez client après ça depend sur qui. Si c’est sur un dessinateur costaud ça me gêne un peu car son encrage va prendre le dessus ( un peu comme un janson ). Je connais très peu les avengers de harras/epting ( quelques sttrange période deadpool et les 2 tpb galactic storm ) mais c’est une période qui me donne envie.

Tsouin qui n’avait que 7 ans en 91

Moi 11 et je dévorais les Strange, les Spécial Strange à cette époque et aussi les Origines car je savais pas qui était tout le monde et je voulais savoir du coup avec les fiches de Marvel A à Z c’était classe et facile.

Et moi 9, et je faisais tout pareil que toi (sauf les Special Strange, c’était plutôt Nova pour ma part). Et je ne me souviens absolument pas des Avengers d’Epting, mais ça me donne envie de les découvrir. A bon entendeur, si un gars de Panini passe par là…

Il pourra pas faire grand chose vu que tu as déjà pas du matos niveau US

moi je prenais tout

Mallrat juste pour dire qu’en 1991 il était en seconde…
j aimais bien les avengers de Harras d ailleurs!

J’avais 16 ans!

41q45kXuFdL

Une excellente série, je lirai ce deuxième tome avec beaucoup d’intérêt.

Un deuxième tome qui tient les promesses que j’avais cru voir dans le premier.

C’est très rythmé, plein de rebondissements, les personnages sont bien cernés ou pas assez parfois puisqu’on a une vue subjective de la situation, la mise en récit d’Epting est efficace et la mise en couleur d’Elizabeth Breitweiser est magnifique.

Brubaker propose là l’un de ses meilleurs travaux (du moins de ce que j’ai pu lire de lui) et une héroïne vraiment attachante.

Avec Rucka (sur Lazarus) Ed Brubaker « prouve » s’il en était besoin qu’un scénariste masculin peut écrire des personnages féminins très réussis.

(Je me demande si je ne vais pas passer à la V.O tant j’ai hâte de lire la suite (cela dit ce n’est que reculer pour mieux sauter), cependant Delcourt soigne ses recueils, là-dessus rien à dire (le rapport qualité/prix - 16,95 € - me semble en faveur du lecteur pour le coup). Choix cornélien si je peux me permettre :slight_smile: .)

D’autant que comme sur toutes ses séries mensuelles **Brubaker ** propose du rédactionnel (très intéressant) qui n’est ni repris dans les tpb ni dans les V.F :

J’adore, j’adore, j’adore !
Les codes du récit d’espionnage avec la voix off d’un polar noir, les personnages qui, comme le dit Artemus Dada au dessus, sont travaillés ou non selon que l’héroïne les a démasqués, le dessin de Steve Epting à tomber…

La V.O. n’en est pas beaucoup plus loin en fait, le rythme de parution est assez lent - ce qui est somme toute logique, il doit y avoir pas mal de boulot par épisode - et du coup, on doit avoir que trois ou quatre numéros de retard sur les Américains.

C’est ça, aux USA ce mois-ci a paru le #13.