VINCENT N'A PAS D'ECAILLES (Thomas Salvador)

Très bonne réputation pour le premier long de Thomas Salvador, présenté en festival à Bordeaux si je ne m’abuse, qui flirte de loin avec le genre super-héros.
A noter la présence de mon compatriote souletin Thomas Bidegain (“Un Prophète”, le “Saint-Laurent” de Bonello…) pour un coup de main au scénar’…