WAREHOUSE 13 (Saisons 1-5)

Le premier teaser :

C’est rigolo quand même d’arrêter une série inépuisable comme celle-ci. Je n’aurais pas été contre une modification du Casting par exemple. On parlait même d’un spin-off avec HG Wells.

Dans les 2 cas, je n’aurais pas été contre…j’adore le concept de la série…et j’aime beaucoup Jaime Murray… :wink:

Un chouette retour de cette série que j’aime beaucoup. Totalement délirant dans ses dialogues, c’est aussi un premier épisode assez enlevé et très rythmé.

Pas mal de choses à régler avant de refermer la boite. :wink:

Et une fin délirante, blindée de scènes « fun ». Bref, un bien bel épisode final.

La saison 5 aura sûrement été trop courte (mais après une saison 4 XXL) mais elle ne fera l’erreur qu’Eureka a pu commettre avec des histoires faisant offices de remplissage.

Jusqu’au bout, on aura eu droit à des histoires délirantes, des mystères, ses épisodes spéciaux se déroulant dans le passé ou fictifs, des situations rocambolesques, une tonne d’artefacts, des effets spéciaux égaux au budget réduit de la série (bien loin de la merveilleuse Fringe) et de quelques Guest-stars (Anthony Michael Hall, Antony Head, James Masters, Tia Carrere, Tricia Helfer, Jeri Ryan, etc)

Warehouse restera comme une série sans prétention (casting, effets, décors, production) qui aura réussi son pari: nous divertir.

Ciao les gars!!!

S5, épisodes 1&2 : La confrontation finale contre le grand méchant de la seconde moitié de la saison 4 a bien tenu ses délirantes promesses. Grâce à ses acteurs très sympathiques qui n’ont pas peur d’en faire des caisses et à ses péripéties enlevées, la série arrive constamment (enfin, en ce qui me concerne) à faire oublier son budget effets spéciaux de plus en plus riquiqui pour se concentrer sur des histoires bourrées de rythme et de rebondissements.

Le second épisode remet les choses à un niveau plus personnel avec l’exploration des sentiments entre Pete et Myka (sans que ça devienne trop sérieux, on parle de Pete Latimer là, pas le plus grand des romantiques) et l’exploration du passé de Claudia et ses liens avec les artefacts et l’Entrepôt 13, via le drame de sa soeur. Encore un bon cocktail d’humour, de drame et d’action.

S5, épisodes 3 et 4 : Après une histoire émouvante centrée sur les retrouvailles entre Claudia et sa soeur, l’épisode 4 assure le délire avec deux enquêtes parallèles bien barrées, dont une parodie de télé-novella pas piquée des vers. Très fun…et l’enthousiasme des acteurs est très communicatif !

[quote=« Le Doc »]**dont une parodie de télé-novella pas piquée des vers. **

Les acteurs ont du se marrer comme des dingues à tourner ça.

ENORME![/quote]

[quote=« Hush »]

Les acteurs ont du se marrer comme des dingues à tourner ça.

ENORME!

Tout comme pour la scène de la comédie musicale dans le tout dernier épisode ! Génial !

Cette courte dernière saison a peut-être manqué d’un arc « fort » (mais d’un certain côté, la saison 4 était déjà bien fournie à ce niveau), mais j’ai aimé la façon dont ce final s’est recentrée sur cette petite famille recomposée via des flashbacks aussi délirants qu’émouvants. Le retour d’H.G. et de Lyna pour de jolis caméos était aussi une idée plus que bienvenue. Un adieu tout en douceur pour une série qui n’a jamais perdu son capital sympathie au fil de ces 5 saisons. D’accord, c’était fauché, mais c’était surtout fun, bourré d’idées plus barrées les unes que les autres (ah, l’artefact super-slip^^), plein d’action, d’humour et d’émotion.
Bref, c’était très chouette ![/quote]