WEB OF SPIDER-MAN : L'INTÉGRALE 1985-1986


*couverture à venir

WEB OF SPIDER-MAN, L’INTEGRALE 1985
Auteurs : Simonson, Michelinie, LaRocque, Isherwood
Marvel Classic, 256 pages, 35,00 €
Retrouvez Spider-Man sous son costume noir pour de nouvelles aventures. Dans la série Web of Spider-Man, le Tisseur affronte le symbiote, le Vautour, le Docteur Octopus, le Caïd et… Hulk !?
(Contient les épisodes US Web of Spider-Man (1985) 1-9 et Annual 1, publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN CLASSIC 3, SPECIAL STRANGE (Semic) 49-55 et 3 inédits)
SORTIE LE 10 OCTOBRE

La couverture :

41282587_10156567396779648_3447666425701859328_n

Le début de la série, je ne l’ai jamais lu. Et j’ai raté le premier tome des Essentials, même.
Donc, à voir.

Jim

118979
*couverture à venir

WEB OF SPIDER-MAN, L’INTÉGRALE 1986
Auteurs : Michelinie, David, Silvestri, Harris,Nocenti, Adams, Mignola
Marvel Classic, 320pages, 35,00 €
Dans les épisodes de 1986 de la série Web of Spider-Man, le Tisseur se retrouve face à Dominic Fortune, aux Nouveaux Mutants, à Solo ou à Chance. Deux épisodes inédits en France !
(Contient les épisodes US Web of Spider-Man (1985) 10-21 et Annual 2, publiés précédemment dans les revues Spidey 100-109, Titans 109-110 et Strange 301 et 2 inédits)
SORTIE LE 2 MAI

J’aime bien cette période avec Silvestri aux dessins.

j aime bien la partie PAD avec 3-4 bons arcs.
Pour moi ce qu il a fait de mieux sur Spidey

J’avais bien aimé ses Friendly Neighborhood Spider-Man, pour ma part. C’est sans doute ce qui m’a donné le plus de plaisir dans sa production arachnéenne.

Jim

Et pourtant vu comment il a détesté

Pour le rattachement à “The Other” dès le premier arc c’est certain (ça vaut aussi pour Wieringo), mais pour le reste du run je n’en suis pas si sûr…

Tout à fait.

Il me semblait que c’était pour l’intégrale, mais je peux très largement me tromper.

La couverture de l’Intégrale 1986 :

J’ai fini la première intégrale, c’est un peu en dent de scie. Déjà 4 scénaristes pour 9 épisodes et un annual ça fait beaucoup. Niveau dessinateur ça bouge aussi et à l’encrage aussi. Dans le lot y’en a qui s’en sortent mieux, j’ai apprécié le scénario de simonson avec les vulturions ainsi que le dyptique de Michelinie avec le thunderbolt de smithville. Certains épisodes m’ont paru bien fade ( l’immeuble en or ou encore cauchemar vs hulk ).
J’ai feuilleté le tome suivant et j’ai eu du mal à reconnaître Silvestri entre l’encrage de Baker ou encore Colleta. À partir de quand il aura le trait qu’on lui connait ensuite, ou quand sera-t-il associé à un encreur qui lui correspond plus ( genre dan green )?

Il est reconnaissable sur certains travaux pré-Uncanny X-Men/Green.

Et sur WEB, il ne reste que 5 épisodes, avec Baker, Colletta et Bob McLeod comme encreurs. De toutes les séries Spidey, c’est celle qui a connu le moins d’équipes créatives stables, j’ai l’impression. Gerry Conway et Terry Kavanagh doivent être les scénaristes qui sont restés le plus longtemps et pour les dessinateurs, c’est Alex Saviuk. Une bonne partie de la série est restée inédite en V.F…c’est notamment pour ces raisons (et le manque d’histoires vraiment mémorables) que Web est le titre Spider-Man dont j’ai le moins de souvenir…

Ah le minolithe vivant !!! Sans doute l’une de mes histoires favorites. Bon en même temps le fait que Cap A. et Miss Hulk en sont les principaux personnages y est sans doute pour quelque chose.

Et Michelinie y a quelques fulgurances, notamment dans la peinture d’un Ahmet Abdol plus jeune, misanthrope mais avec des raisons de l’être, puisqu’il est confronté à des esprits étroits.

« You know not what small minds can do when they are desperate ! », une réplique qui prend une résonance particulière de nos jours.

Jim

Ainsi que quelques pages pour les 25 ans des FF (#296).
Le visage défiguré de la Torche porte bien sa patte.

RCO047_1468852321

RCO049_1468852321

tiens j avais un bon souvenir de lk encrage de Baker (qu en général je trouve fabuleux comme sur Guice par exemple)

Je sais pas si c’est parceque c’est un Silvestri encore débutant ( et donc qu’il se cherche encore) ou l’encrage ( ici Baker ) mais je le reconnais pas du tout.

Ah pour moi c’est très reconnaissable : les personnages minces et élancés, les chevilles étroites (un truc qu’il me semble avoir piqué à Art Adams…), les légers raccourcis anatomiques qu’il utilisera par la suite sur Wolverine…

Jim