WHIPLASH (Damien Chazelle)

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

24 décembre 2014

REALISATEUR & SCENARISTE

Damian Chazelle

DISTRIBUTION

Miles Teller, J.K. Simmons, Paul Reiser, Melissa Benoist…

INFOS

Long métrage américain
Genre : drame
Année de production : 2014

SYNOPSIS

Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où Il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence…[/quote]

La bande-annonce :

Damned j’ai cru que c’était un spin-off d’Iron Man 2 :mrgreen:

Eh non…mais il y a Reed Richards qui se fait tyranniser par J.J. Jameson dedans… :wink:

C’est fou,j’ai pensé pareil.

J’envie un peu ceux qui ne connaissent pas *Oz *et le personnage de Vern Schillinger. Parce que la prestation de J.K Simmons va encore plus leur sauter à la tronche. Pour ceux qui savent que ce mec est un grand acteur depuis bientôt 20 ans il est clair qu’on assiste là à un écho du chef de la fraternité nazie de la prison d’Emerald City.

Mais quel écho mazette !

Si je n’avais aucun doute quand à la prestation de J.K Simons, je fut surpris en bien par Miles Teller qui se révèle au fur et à mesure bien peu innocent. C’est cela qui m’a vraiment fait aimer le film. Par delà le questionnement quand à ce qu’on est prêt à sacrifier pour devenir le meilleur, c’est bel et bien ces limites qui se brouille entre le prof pervers et le gentil étudiant qui m’ont emballé. Des limites qui exploseront en éclat lors d’un final grandiose véritable train fantôme et montagne russe.

Une vrai claque

je viens de regarder la bande annonce à cause de ton commentaire Lord, j’avais pas vu J.K Simmons sinon j’aurais déjà vu le film, et effectivement on retrouve son personnage de vern schillinger, je suis d’ailleurs heureux de le revoir dans un rôle un peu plus conséquent et j’ai du coup ha^te de voir le film parce que bon. J.K Simmons sait tous jouer.

Ca fait un petit moment que je l’attend depuis que les potes martiens l’ont vu => dailymars.net/deauville-2014 … -critique/

Je rajoute que plus je pense à ce film et plus ce que j’adore c’est bien l’ambiguïté moral qui le traverse. Fletcher est un professeur pervers qui justifie ses agissements par une sorte de mission sacré. C’est tout aussi puant que déstabilisant car les faits au sein du film ne vienne jamais contredire le professeur. Parce que dans le même temps Andrew n’est clairement pas le docile agneau qui sera sacrifié sur l’autel de l’art. Celui-ci m’apparait soit puant d’orgueil, soit pitoyable (a ne pas prendre de manière négative ici) dans son besoin vital de maitriser un art pour acquérir une reconnaissance qu’il recherche totalement

et que sa famille lui dénie (avec en événement fondateur l’abandon de sa mère)

Dans les deux cas on ne peut voir Andrew comme une personnage naïf ou gentil et c’est en cela que je trouve le finale assez incroyable dans ses deux temps.

Je me suis senti me liquéfier au début lors que Fletcher confronte Andrew tout comme sa réponse ma emballé pour, au final, me subjuguer quand les deux personnages se retrouve totalement.

Déstabilisant

Un pote sur un autre forum m’a fait une réflexion que je trouve aussi totalement pertinente je vous la livre ici :

Le film a eu peu d’écho malgré tous les prix qu’il reçoit et pourtant c’est un film très fort et ceux d’autant plus qu’il fut tourné rapidement (et qu’il s’agit du premier long de son réalisateur). J’espère des Gloden Globes voire l’oscar pour qu’il soit plus mis en lumière. Il le mérite amplement.

J’ai également eu de très bons échos de ce film lors de mon nouvel an angevin !

Je rejoins tous les commentaire de Lord, je l’ai vu hier et bon je ne doutais ne rien de J.K Simmons qui confirme (golden globes à l’appui) sont immense talent.

Par contre là ou je me démarque c’est que je ne trouve pas Andrew naïf ou gentil. Andrew est pour moi dans un sens aussi pourri que son prof.

Ouais, il est bien. On regrettera quand même la fin en forme de Happy End qui est juste impossible entre les deux sociopathes (surtout le plus vieux) mais ça donne une chouette scène de conclusion.