WOLF CREEK (Saisons 1-2)

Mick Taylor cible une famille de touristes américains qu’il entreprend de terroriser et détruire. Mais la situation s’inverse quand Eve, une jeune femme de 19 ans, survit au massacre et décide de reconstruire son existence en mettant sur pied une mission vengeresse…

Après les deux longs métrages Wolf Creek réalisés par Greg McLean, Mick Taylor, le serial-killer de l’Outback, fera son retour en 2016 dans une mini-série qui sera mise en ligne sur le service de VOD australien Stan.com.

Greg McLean produit et co-réalise la série dérivée de ses films avec Tony Tilse (Underbelly, Miss Fischer enquête…)

[quote]CREATEUR

Greg McLean, Peter Gawler et Felicity Packard

DISTRIBUTION

John Jarratt, Lucy Fry…

INFOS

Mini-série australienne
Genre : thriller/horreur
Format : 6 x 52 mn[/quote]

Le premier teaser :

https://www.youtube.com/watch?v=VwpDr_Mrg3I

[quote=“Greg McLean”]“Having a female point of view is really interesting because it basically flips that whole slasher thing on its head because it’s not about that. It’s actually about her exploring a character and trying to understand the motivation for a character – it’s much more character-focused as a raw piece of storytelling.”

“I think he’s [Mick Taylor] a fascinating character – basically we’re fascinated by evil and bad people. Anything to do with true crime and people’s fascination with that kind of storytelling, even a detective story, it ultimately just proves the fact that people are just fascinated by other people and particularly by people’s motivations.

“When people reach that level of evil it is compelling because we’re just trying to understand why and how. When we hear about these things that people do in the world, we try to understand it. What could happen to make someone do that? What happened to them to be able to be so cruel and so violent?

“There’s an inherent fascination with that kind of personality.”[/quote]

Ça m’intéresse, ça.
Wolk Creek 2 est vraiment bon (meilleur que le 1) et jouit d’une réalisation/photographie soignée, bien supérieure à la plupart des films de genre.
Curieux de voir ce qu’ils feront avec ce format.

Merde, ça me fait réaliser que j’ai toujours pas vu le deux. Tu me rafraîchis la mémoire à point nommé.
J’étais déjà très fan du premier, très tenu.

Une mini-série par là-dessus ? Pourquoi pas, mais j’aimerais aussi voir le manifestement très doué McLean dans un autre créneau, qui ne soit pas non plus celui du film de crocodile tant qu’à faire (là aussi il a déjà donné, avec “Solitaire”).

C’est pour l’année prochaine également. En plus de la mini-série Wolf Creek, Greg McLean a deux films dont la sortie est prévue pour 2016 :

  • The Darkness avec Kevin Bacon et Radha Mitchell

Une famille rapporte involontairement une force surnaturelle de ses vacances, présence maléfique qui se repaît de leurs peurs et secrets…

  • The Belko Experiment, sur un scénario de James Gunn

A group of 83 American expatriates who work in a building in Sao Paulo, Brazil, find themselves trapped in their workplace; a voice emits over the speaker system, forcing them through a series of murderous moral decisions.

[quote=“Photonik”]Merde, ça me fait réaliser que j’ai toujours pas vu le deux. Tu me rafraîchis la mémoire à point nommé.
J’étais déjà très fan du premier, très tenu.[/quote]

Tu l’as vu, alors ?

Pas encore !

La bande-annonce :

Alors, il est temps de t’y mettre.

Oui, sans compter que la mini-série est sortie là, tout du moins les premiers épisodes. Faudrait que je vois le deuxième film avant.

C’est de la bonne came.
Sans les moyens ciné - la photographie est moins impressionnante, par exemple - mais l’écriture sonne très juste.
À des années-lumières de la prod survival et slasher standard.

Chouette série pour l’instant, la petit Eve est aussi débrouillarde qu’elle est doué pour se mettre dans le pétrin.

[quote]Mick Taylor cible une famille de touristes américains qu’il entreprend de terroriser et détruire. Mais la situation s’inverse quand Eve, une jeune femme de 19 ans, survit au massacre et décide de reconstruire son existence en mettant sur pied une mission vengeresse…
[/quote]

Ça me semble beaucoup plus sympa que ce que j’avais supposé en lisant le pitch.

À suivre.

La suite de cette série confirme tout le bien que j’en pensais après les deux premiers épisodes.

C’est joliment réalisé, des paysages magnifiques et des endroits exotiques “meublent” une histoire qui reprend le motif de la quête du héros/héroïne celle, synthétisée par Christopher Vogler ; et réussi le pari de tenir (brillamment pour l’instant) sur un pitch plutôt succinct.

Ce n’est pas une grosse surprise pour qui a vu les deux premiers films. Surtout le deuxième.

C’est la démonstration brillante qu’au-delà des copies stériles de vieux survival/slasher comme Scream ou Slasher, la TV peut offrir autre chose.

Un pitch simple oui, mais bien traité, ne fonctionnant pas sur les principe de la surenchère gratuite et du tape-à-l’œil. Un cast sympathique. Et un serial-killer loin des masques débiles, aux motivations tordues. Un monstre comme il peut en exister, très justement incarné par John Farratt.

Une réserve tout de même. Le scénario de l’épisode 4 est assez flottant.

Pour le coup je suis heureux de n’avoir vu, ni entendu parler des deux films ; la surprise est une belle sensation lorsqu’elle se présente sous cette forme.

Je crois que tous les genres peuvent s’émanciper de leur formule respective et en proposer de nouvelles tout en gardant l’âme du genre dans lequel elles puisent.

Pour ma part c’est plutôt “contre” le cinquième épisode que je nourrirais des réserves.

Compte tenu de la situation (la structure modulaire de la série) je m’attendais à un épisode d’un autre calibre, mais de manière fâcheuse les cartouches accumulées ont fait long feu ; si tu me permets une métaphore balistique.

Mais si je devais faire un bilan avant le sixième et dernier épisode, Wolf Creek vaut largement le temps investi à la regarder.

J’avais bien cru voir quelques indices vers les dernier épisodes, et puis un basculement plus franc dans l’avant-dernier, et le sixième confirme mon intuition ; on est passé dans le royaume du fantastique.

Ou plutôt dans l’espace tremblé entre l’espace disons rationnel et l’autre, celui du fantastique.

Quoi de plus naturel size=85[/size] cela dit, l’Australie et surtout la culture aborigène n’est-elle pas celle où l’on parle du Temps du rêve.

Très chouette série entre “voyage du héros” (ici de l’héroïne) à la Vogler (comme je l’ai déjà dit), conte chevaleresque (les deux sont souvent synonymes) et slasher rural.

En tout état de cause, si d’aventure vous regardez cette série jusqu’au bout (6 épisodes), ne vous arrêtez pas au générique de fin du dernier épisode, poussez jusqu’au bout… du bout (conseil d’ami). :wink:

Même avis.
Après un 4e épisode “initiatique” un peu plus faible que les autres, les 5 et 6 concluent brillamment la mini-série.
Artemus a assez justement défini le show. Le mot “conte” correspond bien. Certaines rencontres hasardeuses pouvant passer de prime abord pour une facilité en deviennent parfaitement acceptables.

Un bon moment de télévision, étonnamment authentique vu le genre.

Tiens, j’étais passé à côté de cette nouvelle : Wolf Creek a été renouvelé pour une seconde saison.

Le premier teaser ici :

Hmmm, intéressant !! Elle avait vraiment de la gueule, cette première saison. J’ai lu pis que pendre à son sujet ici ou là (après coup), et je suis bien content d’avoir tenté le coup au final. Voilà une adaptation intelligente du concept depuis le grand écran vers le petit…