X-MEN #1-11

adece02b063b37cb69be648a6cfcd573de01f676_1_658x1000
*couverture à venir

X-MEN 1
Softcover, Mensuel, 7,50 €, 112 pages
Fresh Start ! Jean Grey est revenue à la vie et dirige un nouveau groupe de X-Men. Son objectif reste le même : défendre l’espèce mutante. C’est aussi le rôle de l’équipe emmenée par Kitty Pryde, actuellement toute à l’organisation de son mariage avec Colossus. De son côté, Magnéto affronte Havok et ses mauvais mutants…
(Contient les épisodes US X-Men Gold 26, X-Men Blue 26 et X-Men Red 1-2, inédits)
SORTIE LE 6 FEVRIER

13ba5f6ea2ad637eb5800bdd39fa0779ec33d91a_1_658x1000

5fa04a3d5c2649fad02369279d8eabf7361aa7b9_1_650x1000

La couverture du #1 :

La critique du #1 par Auray :

https://www.sanctuary.fr/avis/129937/

51573477_10156914712329648_8277376687860088832_n

X-MEN 2
Softcover, Mensuel, 7,50 €, 112 pages
Fresh Start ! Le mariage de Colossus et Kitty Pryde se rapproche et les préparatifs avancent.
La nouvelle équipe de X-Men emmenée par Jean Grey, qui a pour mission d’arrêter Cassandra Nova, va s’étoffer…
(Contient les épisodes US X-Men Gold 27, X-Men Blue 27, X-Men Wedding Special 1 (I-II) et X-Men Red 3-4, inédits)
SORTIE LE 6 MARS

Faut arrêter avec Campbell …

c’est Campbell qui devrait arrêter. C’est moche.

Il est quand même libre de faire ce qu’il veut. En revanche, Panini a aussi le droit d’être plus inspiré !

53596223_10156997388684648_3669331165317169152_n

X-MEN 3
Softcover, 7,50 €, 112 pages
Découvrez le projet de Jean Grey pour sauver l’espèce mutante ainsi que le plan diabolique de Cassandra Nova pour détruire les X-Men. Kitty Pryde, elle, cherche désespérément un moyen de secourir son futur époux, Colossus, prisonnier dans l’espace. De leur côté, Havok et Magnéto s’affrontent dans un combat à la vie à la mort. Les scénarios de Tom Taylor, Marc Guggenheim et Cullen Bunn sont mis en images par Pascal Alixe, Mahmud Asrar, Marcus To, Michele Bandini et David Marquez.
(Contient les épisodes US X-Men Gold 28, X-Men Blue 28, X-Men Wedding Special 1 (III) et X-Men Red 5 et Annual 1, inédits)
SORTIE LE 3 AVRIL

Tu es très sympa dans ta critique.

X-Red : alors ce n’est vraiment pas original pour un rond (quoique c’est peut pêtre parce que je n’ai pas compris la grande idée qu’a eu Miss Grey), c’est un peine surprenant, notamment le twist de fin de l’épisode 1 qui lance les hostilités pour la suite. Après, les dialogues et la dynamique sont quand même d’un autre niveau que les deux autres couleurs !
Et puis y a Asrar. je ne suis pas vraiment fan de sa couv’. ça donne du niveau.

X-Gold : le soap dans les X-Men, c’est sympa, mais avec parcimonie ! Et comme l’intrigue fil rouge traine en longueur et nous rend apathique, bah ça se lit, mais mieux que précédemment (sans être formidable, hein … le soap, ça va 5 minutes), le dessin me semble également meilleur. L’annual est rigolo, souriant en plus !

X-Blue : les dialogues sont mieux que lors des épisodes précédent, Silva assure le dessin, c’est dynamique … après, l’intrigue n’est vraiment pas intéressante (pourtant, il essaie), mais cette association de vilains … on se croirait dans Gotham.

X-MEN 4
Softcover, 7,50 €, 112 pages
L’équipe de Jean Grey doit affronter les machinations de Cassandra Novajusque dans Atlantis. Et dans X-Men Gold, retrouvez le mariage du siècle chez les mutants !
(Contient les épisodes US X-Men Gold 29-31, X-Men Red 6-7, inédits)
SORTIE LE 2 MAI

60438664_10157140149989648_5040549699912728576_n

X-MEN 5
Softcover, 7,50 €, 112 pages
Après le mariage mutant du siècle, que se passe-t-il pour les X-Men Gold ? Les X-Men Red se remettent après l’attaque sur Atlantis. Et retrouvez aussi X-Men Blue.
(Contient les épisodes US X-Men Gold 22-33, X-Men Blue 33-34, X-Men Red 8, inédits)
SORTIE LE 5 JUIN

Donc on est bien parti pour avoir Extermination des septembre.

X-Red : je ne suis toujours pas convaincu par cette nouvelle série. Les dialogues sont bien meilleurs que chez les deux autres couleurs (y a pas de mal), mais je n’ai toujours pas compris (ou lu) quelle était la grande idée novatrice de Jean Grey, et revoir Cassandra Nova ne m’enchante que rarement. Et c’est encore une nouvelle évolution des Sentinelles. Donc, je peine à m’emballer, même si c’est d’un autre calibre que les deux autres. Reste le dessin d’Asrar, qui lorgne toujours plus vers un des styles d’Immonen, mais avec moins de détails.

X-Gold : mouais, je n’arrive pas à me faire à cette Kitty, qui a finalement ici un caractère assez interchangeable avec Scott ou d’autres. “A moi, mes X-Men”, ouais, on a compris la référence, mais ce n’est pas Kitty, même en vieillissant (et Brisson annonce faire de même, ça promet). Et puis là aussi, Guggenheim reprend une rengaine connue et ne s’en cache même pas, avec là aussi une Sentinelle. C’est un peu chiant de jouer les mêmes jeux avec les mêmes jouets, et ça prouve bien que malgré le nombre croissant de X-Men, les séries ne savent pas sortir du lot. Le dessin n’est pas trop mal, mais il y a des inégalités dans les ombres et c’est pas toujours du meilleur goût, surtout quand il faut mettre de la colère dans les visages.
Suit un épisode qui évoque une nouvelle fois la vie de Kitty (j’ai cru lire le même genre y a pas si longtemps), qui se pose évidemment des questions avant le mariage.
Et un épisode plus fun sur l’enterrement de vie de garçon de Peter, étrangement plus jouissif et forcément un peu moins cérébral.

X-Blue : Bunn qui s’entête avec son équipe de vilains mal accordés et son Mothervine qui ne vaut pas un clou (et des Sentinelles qui sont à peine des Fatalibots). ça dure et ça dure et ça n’avance à rien. Mal branlée de bout en bout cette série. Vivement qu’on en finisse.

Ah, et Panini ne fait même plus l’effort de mettre les références d’épisode en accord avec la VF.

X-Red : l’annual est pas terrible. Il ne sert pas à grand chose (si ce n’est à nous dévoiler un truc dans la dernière page pour un moment dans l’arc en cours, et en plus, cet annual est dessiné par Alixe (et puis n’ayant pas suivi la série sur Flèche Noire, j’avoue avoir été surpris par la présence de Flèche Noire et de Gueule d’Or, et j’ai pas trouvé ça très intéressant pour autant).
L’épisode mensuel reprend l’intrigue là où elle était restée, mais je n’arrive vraiment pas à m’emballer pour cette série. Je ne vois vraiment pas ce qu’elle apporte de plus, rien de vraiment original (si ce n’est peut être le discours en fin d’épisode sur le fait que les soldats sont aussi des victimes de leurs chefs). Si je me souviens bien, certains étaient assez enthousiastes en lisant les épisodes VO (pas ici), moi, je n’y arrive pas. Et puis, j’en ai marre d’entendre “mes X-Men” à tout bout de champ … Ah, et puis encore une petite inversion de bulle.

X-Gold : je suppose que le Wedding special se situe à la fin de l’arc en cours (ou au milieu du dernier épisode qu’on aura le mois précédent ?). J’ai pas trouvé ça très intéressant, encore des dialogues sur le stress du mariage, de l’engagement, etc … Rolling Eyes (ça a dû les miner, les auteurs, quand ils y sont passés). Sinon, on a quand même un beau “Elf” (j’ai cherché Total) avec une Kitty qui les tics de langages d’un Wolvie. Il ne s’est pas passé grand chose, là-dedans, si ce n’est une course-poursuite de 22 pages.

X-Blue : concours de dialogues entre Bunn et Guggenheim, c’est sûr ! Et vas-y que je te sors les Deus Ex Machina de convenance, je te répare le Havok avec un doliprane que j’avais dans la poche depuis longtemps et comme Xorn, je ne sais pas trop quoi en faire, je te l’expédie ad patres avec un autre (m’enfin, on va trouvé une dimension quelconque pour le ressusciter). Sérieux, raccroche Cullen, et occupe-toi de tes séries !

61517760_10157171854939648_3168036257703919616_n

X-MEN 6
Softcover, 7,50 €, 112 pages
Dans X-Men Red, le combat contre Cassandra Nova touche à son terme ! Les jeunes X-Men confrontent Magnéto dans X-Men Blue.
(Contient les épisodes US X-Men Gold 34-35, X-Men Blue 35, X-Men Red 9-10, inédits)
SORTIE LE 3 JUILLET

66529982_10157282262599648_5066024164557586432_n

X-MEN 7
Softcover, 7,50 €, 112 pages
Toutes les intrigues se concluent dans les derniers épisodes de X-Men Red, X-Men Blue et X-Men Gold. Retrouvez également un épisode spécial de Noël pour les mutants. Par Taylor, Guggenheim, Bunn et bien d’autres !
(Contient les épisodes US X-Men Gold 36, X-Men Blue 36, X-Men Red 11 et Merry X-Men Holiday Special, inédits)
SORTIE LE 7 AOÛT

X-Red : bon, … fin d’arc. C’est assez fluide, tout ça, mais je n’arrive pas à m’emballer. C’est trop stéréotypé en fait, et je lis ça au km ! Après, c’est joli. Et puis pourquoi avoir autant d’X-Men si c’est pour en utiliser certains déjà pris par les copains ?

X-Gold : bon, c’est vrai que l’histoire des mariages, c’est plutôt bien amené (on pourra retenir au moins une chose du run de Guggenheim). Mais l’intrigue d’avant, là aussi, c’est du déjà vu. Et pour l’histoire d’après … Bah, Panini a encore coupé un épisode.
Les dessins sont pas mal, Marquez assure bien (guère étonnant).

67405599_10157325126084648_1592301898847748096_n

X-MEN 8
Softcover, 7,50 €, 128 pages
Numéro exceptionnel de 128 pages avec l’intégralité de la saga Extermination ! La mini-série marque un tournant dans l’existence des jeunes X-Men des origines et de la famille mutante en général. Morts inattendues et résurrections insoupçonnées vous attendent dans ces pages… Ed Brisson orchestre la fin d’un chapitre essentiel de la vie des X-Men, dans cinq épisodes superbement illustrés par Pepe Larraz.
(Contient les épisodes US Extermination 1-5, inédits)
SORTIE LE 4 SEPTEMBRE

X-Blue : donc, au cours de la précédente saga Mothervine, on a pu voir Magneto faire un aller-retour dans le futur, histoire de s’en sortir. Donc, là, maintenant, on voit ce qu’il a vu. Et donc, un futur dystopique, évidemment, bien sombre et où il a pu sauver les mutants. On peut y voir aussi que iceberg est vraiment un perso que les auteurs n’aiment pas. et on ne sait pas vraiment pourquoi Magnéto n’est pas en odeur de sainteté auprès des X-Men, puisqu’apparemment, il a sauver les mutants. Bref, on en saura peut être plus, mais ces deux épisodes ne servent encore une fois à voir les jeunes (moins jeunes dans le futur) X-Men se battre face à Magnéto. Donc, pas grand chose à se mettre sous la dent.

X-Gold : Guggenheim est pas vraiment inspiré avec Prestige. J’ai l’impression qu’il veut faire avec Mesméro la même chose que le Cerveau avec Jean Grey, mais ça tombe (pour le moment) bien à plat. Parallèlement, Ororo retourne dans son village natal, puisque sa mère adoptive est morte. Et un « dieu » aurait pris la place de la déesse. Là, on en a trop peu pour avancer quoi que ce soit.

X-Red : alors là, c’est l’utilisation des pouvoirs à fond les ballons, qui n’est pas sans rappeler l’épisode des Z’nox. Et Tornade envoie carrément un raz de marée sur Genosha.
Je reste quand même sur ma faim avec cette série, énième resucée d’une équipe X.

X-Red : un épisode pour sauver Rachel (manipulée par Nova … quelle originalité) et un épisode pour monter une grosse équipe terrienne … avec une démultiplication de casques de Magnéto. Bon … ça se lit (à noter que Gabby est utilisé comme une sorte de Jiminy). Les dessins d’Antônio sont pas mal.

X-Gold : Oulala, mais est-ce qu’il y a un pilote (« éditor ») chez les X-Men ? Guggenheim n’est pas inspiré, et j’en suis rendu à presque baisser les yeux en lisant ça. Ah, et Panini a encore coupé un épisode (si bien qu’on a deux demi-épisodes dans le même magazine. Top)

X-Blue : serait-ce enfin la fin des jeunes X-Men dans leur futur qui est notre présent ? L’histoire ne m’émeut pas plus que ça (y a encore une discussion entre Jeans Grey), mais rien que le fait de savoir que ça va se finir me réjouis !