X-MEN : FIRST X-MEN (Neal Adams / Christos Gage)

[quote]100% MARVEL : X-MEN - FIRST X-MEN

Auteurs : Neal Adams, Christos Gage

112 pages, 12,00 EUR, en librairie seulement

Neal Adams nous relate l’histoire secrète des X-Men… avant Charles Xavier ! Quelle terrible menace a conduit l’agent secret solitaire surnommé Wolverine à former une équipe de mutants ? Vous le saurez en lisant ces premiers X-Men totalement revisités !

(Contient les épisodes US First X-Men 1-5)

SORTIE LE 17 JUILLET ![/quote]

[size=200]LA DISCUSSION SUR LA SERIE EN V.O.[/size]

Alors bon… J’aime bien Adams… Mais je sais pas, son interview dans Comic Box me fait sentir le truc un peu foireux. Fait avec le coeur, mais foireux.

Du coup, j’aurais peut être pu tester en HS, mais en 100 %, c’est sans moi.

moi peu importe la collection ou le format,c’est typiquement le genre d’histoire qui quelque soit sa qualité me laisse totalement de marbre

Bienvenue au club

Ca m’en touche une sans faire bouger l’autre.

[quote=“Samo”]Alors bon… J’aime bien Adams… Mais je sais pas, son interview dans Comic Box me fait sentir le truc un peu foireux. Fait avec le coeur, mais foireux.
[/quote]

Rien que pour ça, je suis curieux ! L’ego surdimensionné (au point où je me suis demandé si la traduction n’en avait pas rajouté un peu), même s’il faut reconnaître tout ce qu’il a apporté au comic book, ça donne envie de lire pour mieux évaluer la vraie valeur de l’ego ! :mrgreen:

Ce bouquin, c’est moi qui l’ai traduit. Et franchement, je me suis amusé comme un petit fou. C’est pas mal du tout, très bien dessiné. Les dialogues sont bons. Je vous le recommande.

Arf…

Ben justement, moi je n’ai pas aimé les dialogues du tout. C’est d’ailleurs le gros point noir qui m’a bien plombé la lecture d’ailleurs. Mauvais de bout en bout (désolé hein). Et puis bon, le scénario ne casse pas 3 pattes à un canard, aucune surprise. Le seul intérêt ce sont les petits clins d’oeils aux évènements futurs (le lancer de Logan, etc).

De toute façon, même sans lire les bulles, c’est du Neal Adams, et c’est la classe.