1941-2021 : BON ANNIVERSAIRE ARCHIE !

Je pense que c’est volontaire dans une partie des cas… Pour d’autres, une fois remis dans le contexte, ça n’a plus rien de salace.

Tori.

Je replongeai à l’instant dans Des Comics et des hommes, le bouquin de Gabilliet, et je lisais un paragraphe qui m’a fait penser à Soyouz.
Il y est dit que, en 1970, le comic book le plus vendu en Amérique du Nord était Archie, avec 515 000 exemplaires mensuels, suivi de Superman avec 512 000 exemplaires. Le troisième, c’est Spider-Man, avec 373 000 exemplaires.
Soyouz aurait été ravi, avec un marché dominé par Archie et Superman.

Jim

Bien pour ça que je suis né plus tard. Je n’étais pas adapté à cette époque (musicalement, en revanche …)

tumblr_m070sfTBsL1rnvulyo1_1280

image

image

image

image

RCO006_1603518303

image

image

image

image

image

image

RCO013_1603518303

image

image

RCO016_1603518303

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

RCO032_1603518303

image

Jim

Pub !

Archie01

Ah, ben voilà, pour Wonder Woman ou Superman, on publie l’histoire en entier, mais ici, seulement deux pages… ~___^

Tiens, d’ailleurs, pour Superman, tu n’as mis qu’une seules des deux histoires, c’est que tu n’as pas trouvé l’autre (celle avec Supergirl) ?

Sinon, un peu plus d’info : ces comics étaient des comics éducatifs/promotionnels du programme intitulé « Radio Shack Education Comic Book Program » (un peu l’équivalent du plan Informatique pour tous du gouvernement français : remplacez les TRS-80 par des Thomson TO7/70 ou MO5 et c’est la même chose).
Il y eut, donc, trois numéros chez DC et huit chez Archie (intitulés Whiz kids, à ne pas confondre avec la série TV du même titre et sur le même thème (« Les petits génies » en VF), un par an de 1984 à 1992 (il n’y en a pas eu en 1989).
Le premier s’intitulait TRS-80 computer Whiz kids, mais les suivants The Tandy computer Whiz kids : la gamme des ordinateurs avait évolué… On était passé des TRS-80 (pour Tandy / Radio Shack et le processeur Z80) aux Tandy 1000 (j’ai toujours le mien ! ~___^).

Ces histoires n’utilisent pas les personnages de Riverdale, mais un autre titre est sorti (en collaboration Archie comics/Radio Shack), Archie and the history of electronics qui, lui, utilise Archie et sa bande :

Tori.

Bon, on va réparer ça…
Rhôôô là là !

En fait, j’ai pas cherché. Y avait marqué « Starlin », du coup, j’ai cherché. « Swan », malgré tout le respect que j’ai pour son boulot, j’ai été refroidi par « Colletta ». Mais j’irai voir, promis.

Jim

Les deux premières pages de Starchie, la parodie de Mad Magazine (et en intégralité ici) :

Mad 012-001

Mad 012-002

Jim

Aquarelles représentant Archie, Betty et Veronica, par Stan Goldberg, 2007 :

image

image

image

Jim

Pub !

Archie35

ARCHIE MEETS THE PUNISHER :

113493

Comme je l’ai déjà répété ici ou là, il y a eu un pic de popularité des crossovers entre les personnages des différentes maisons d’édition dans les années 90. Et l’un des plus improbables fut celui qui a vu la rencontre entre Archie et le Punisher en 1994. Tellement improbable que beaucoup ont cru à une blague à l’époque…mais l’histoire a été traitée de manière sérieuse, tout en respectant les spécificités de chaque univers ce qui n’était pas une mince affaire.

Cela passe notamment par la partie graphique. John Buscema s’est occupé de tous les éléments relatifs au Punisher et Stan Goldberg de toute la partie Riverdale, les deux allant jusqu’à se partager de nombreuses cases, ce qui a permis à chaque protagoniste de rester fidèle à sa représentation traditionnelle, Tom Palmer harmonisant le tout à l’encrage. Et ça fonctionne…les passages un peu plus « sombres » (toute proportion gardée, on n’est pas non plus dans un film noir violent) ont l’atmosphère souhaitée et s’harmonisent bien avec le côté plus « coloré » de Riverdale.

e50444dd1e4dd3ce99631636f08c5c9d

D’un pitch simple (Frank poursuit un criminel rouquin qui se réfugie à Riverdale, où le gangster va se rendre compte qu’il partage quelques caractéristiques physiques avec un certain Archie Andrews, d’où moult quiproquos), le regretté Batton Lash (Wolff & Byrd) a su imaginer une intrigue divertissante qui passe efficacement d’une ambiance à l’autre, avec des passages plutôt bien vus et même mélancoliques, comme lorsque Microchip imagine le Frank qui aurait pu être, vivant avec sa famille dans cette petite ville de banlieue…

Ce qui ne dure pas longtemps car la place est surtout réservée à l’action et à l’humour, avec une dynamique amusante et comme point culminant un bal du lycée très mouvementé (le faux Archie prenant Veronica en otage).

04

Quelques invités spéciaux sont au rendez-vous. On remarque une discussion entre Katy Keene et Millie le Mannequin, il y a aussi Patsy Walker et son amie Hedy et le chanteur invité au bal de Riverdale est Dino Manelli, un ancien membre des Howling Commandos de Nick Fury (avec un hommage à son compagnon tombé au combat, Junior Juniper).
Et la tout dernière case annonce une rencontre qui n’a finalement jamais eu lieu !

6cdd3cbd963fc864b009db149bf2b4d4

Quant au Punisher et Microchip, on les voit se diriger vers une ville nettement moins accueillante…Gotham City !

Une illustration disponible dans l’édition Marvel du fameux crossover :

PlancheS_70902