1941-2021 : BON ANNIVERSAIRE WONDER WOMAN !

Ouais.
Même plus : y a une vanne sur le premier rendez-vous qui a sauté par manque de place.

RCO043_1468647836

RCO044_1468647836

Attention à la sortie de route.

Jim

Ah, merci. Si ça s’était cantonné à une vanne, ça aurait été moins lourd, mais là…
Et le sbire qui en rajoute une couche « j’espère qu’il ne va pas la liquider… elle est si belle ! »…
Franchement, c’est plutôt hors propos, je trouve.

Allez, une petite contribution de ma part : Wonder Woman vue par des artistes japonais :

Shiori Teshirogi, mangaka de Saint Seiya - The lost canvas et de Batman and the Justice League :

Takashi Shiina, mangaka de Zettai karen children :

Yūsuke Nakamura, illustrateur des pochettes des disques d’Asian Kung-Fu Generation :

Akemi Takada, chara designer de Patlabor, Kimagure Orange Road (Max et Compagnie en VF), Creamy, merveilleuse Creamy, Mahō no yōsei Pelsia (Vanessa ou la magie des rêves), Urusei yatsura (Lamu), entre autres :

Toshio Ishizaki, qui a travaillé dans l’animation, sur de nombreuses séries (mais souvent sur une poignée d’épisodes seulement) et au chara design de Kill la kill :

Makihirochi, mangaka de titres inconnus chez nous :

Yoji Shinkawa, chara designer de jeux vidéo (Metal gear, Zone of the Enders) :

Shingo Adachi, character designer de Sword Art Online :

BETTENCOURT, dessinateur (entre autres) de Vigilante, spin-off de My hero academia :

Et, pour finir, deux illustrations de Shunya Yamashita, qui se sont transformées en figurines :


Tori.

J’ai bien aimé le fait que ce soit hyppolite qui ai été la WW de la JSA et que Diana soit celle de la JLA.

Jim Shooter au scénario.
C’est sans doute sa manière subtile d’expliquer que c’est la femme ultime, plus séduisante que toutes. Ce qui revient à faire d’elle l’objet de toutes les convoitises, mais bon, comme je dis, c’est Jim Shooter au scénario.

Jim

image

Hugues Hausman

image

Wonder Woman par Steve Rude (attention où vous marchez, il y a des appeaux à Blackie) :

image

image

tumblr_n47m9ufov41smx5wto3_500

image

image

image

image

image

94583447_10163302299750433_6919544329375580160_n

image

image

image

image

image

Et pour terminer un portrait de Gal Gadot par l’illustrateur :

lf

Jim

Les deux octogénaires, par Steve Rude :

EX7dpnPUYAYJ2dp

Jim

image

Je ne vais pas plagier le texte de Yann Graf (puisque j’ai lu l’épisode qui concerne WW dans le DC Anthologie d’Urban Comics et traduit par le nom moins excellent Jean-Marc Lainé - y a un style de vocabulaire, un brin désuet, que j’aime beaucoup. ça se ressent à la VO aussi, @Jim_Laine ?), mais je vais juste apporter une précision. La couverture du All Star Comics #8 qui voit la première apparition de Wonder Woman ne mentionne aucunement Wonder Woman (comme vous pouvez le voir par vous-même).
Donc, cet épisode inaugural est assez atypique parce qu’il contient au milieu deux pages de textes, agrémentés de quelques dessins tout de même. Ces pages de texte contiennent les origines des Amazones jusqu’à leur arrivée sur l’île du Paradis. En fait, l’épisode est vraiment atypique, car en 9 pages, on a visiblement trois temps, puisque le récit de Moulton n’est pas linéaire. Et je trouve que ça permet de gagner en efficacité et en rythme, de garder un peu de mystère. C’est plutôt dense en 9 pages.
Ce qui est rigolo, c’est qu’on pourra voir quelques évolutions entre cet épisode et le WW #1 qui en reprend des éléments (le tournoi, le costume d’Hippolyte, …), mais sans réellement trahir quoi que ce soit (le rôle de Mala est toujours bien présent).
Et ce premier épisode s’intéresse beaucoup plus à la mission de Trevor que le WW #1, qui s’y raccroche essentiellement à la fin (mais raccroche l’histoire à la suite).
Une constante tout de même : Diana trouve le costume de WW ravissant. :wink:

Dingue comment il reprend bien l’expression.

Une autre commission de Wonder Woman, en couleurs, par Steve Rude :

ElVtgFXVMAARtcg

Et une autre au marqueur :

Ejz8DjjVoAMFX9D

Jim

Et regarde celle-ci : à la plume, imitation gravure !

EihZ4rmVgAEPfGI

Jim

Wonder Woman à cheval, par Steve Rude :

EhaFTiiU0AAonc1

Jim

Pub !

image

Jim

Ah ouais, pas mal, cette commission !

Tori.

Pub !

Dans la collection que l’éditeur Watson-Gutpill consacre aux métiers de la bande dessinée, et après le tome consacré au scénario écrit par Denny O’Neil (avec une couverture de Neal Adams), c’est Klaus Janson qui se charge des tomes consacrés au dessin (couverture représentant Superman) et à l’encrage (avec Wonder Woman en couverture).

image

image

Je n’en suis pas sûr à cent pour cent, mais j’ai bien l’impression que ces deux tomes arborent des dessins originaux en couverture.

Dans la même collection, les deux héros apparaissent également en couverture du tome consacré à la couleur et au lettrage, par Mark Chiarello et Todd Klein. Ils partagent la vedette avec le dernier membre de la « Trinité DC », Batman.

image

Jim

Alex Toth rend hommage au dessinateur Frank Godwin qui a illustré les aventures de la Princesse Diana (l’autre) dans Sensation Comics #16 à 19 et 21.

image

Jim

Wonder Woman par Dave Stevens :

image

Jim

Wonder Woman par Joe Matt :

image

Jim

1 « J'aime »