1941-2021 : BON ANNIVERSAIRE WONDER WOMAN !

Et j’en profite pour faire un petit doublon et rappeler ce que Verbal Kint nous disait sur la VF liée à cette illustration :

Jim

Wonder Woman par Joe Chiodo :

image

image

image

image

image

Jim

J’aime ce que je vois, surtout ces deux-là :

Tori.

Je ne suis pas très fan. Je ne sais dire pourquoi.

PUB (+ remise en contexte) !

tumblr_moph4zXRgK1s6szeio1_640

The Wonder Woman comic book series was having a bit of trouble in the late 70s/early 80s. True, she had been receiving a lot of exposure in the 70s thanks to her combined appearances in Saturday morning cartoons ( Super Friends ) and her own prime-time television show ( The New Original Wonder Woman ), but the writers of the comic book series weren’t really sure what to do with her.

Case in point: much of the early 70s were spent trying to re-establish Wonder Woman’s character, as writers Dennis O’Neil and Mike Sekowsky de-powered her in an effort to have the character appeal to the Women’s Liberation Movement in 1968, and ironically received a negative backlash from fans and feminists alike. (Let’s not forget that Wonder Woman is an important feminist icon - she was actually on the cover of the first issue of Ms. Magazine in 1972.)

Re-establishing Wonder Woman’s place in comics involved a slew of different writers, numerous continuity retcons, resurrecting Steve Trevor and then killing him off again, team-ups with the JLA and the JSA, team ups with her Earth-Two counterpart, time jumps to World War 2, and more continuity complications.

Issues #269, #270 and #271 of the Wonder Woman comic book was DC’s attempt to fix everything for the new decade and give Wonder Woman a fresh start. In fact, issue #269 has a “The All-New” seal proudly displayed on it’s cover. Gerry Conway was tasked with writing this story arc (not sure if this was his original concept or not). To summarize the story-arc: Wonder Woman gets a new lease on life, a bunch of continuity issues from the previous decade are retconned and Steve Trevor is resurrected again.

Issue #271 is also the debut of the Earth-Two Huntress (Helena Wayne) back-up stories. The Huntress (daughter of Earth-Two Batman and Catwoman) debuted in DC Super-Stars #17 (1977) and acquired quite a fan following. These back-up stories ran until issue #321 and helped carry the sales of the Wonder Woman series (after issue #323 sales began to decline again). Huntress later found herself as a supporting character in Infinity Inc (1984).

The Wonder Woman series was put out of it’s misery by issue #329 (1986) thanks to the Crisis on Infinite Earths . As Wonder Woman is part of DC’s ‘big three’, it wasn’t long before she received a series relaunch in 1987 (written & penciled by George Perez) which did wonders for the character and ran until 2006.

Coincidentally, Helena Wayne ALSO bit the dust in the Crisis. Which is surprising, since the Huntress was a popular enough character to merit her own ongoing series. I’m going to guess that DC was taking this opportunity to prepare for the Batman reboot, and that meant cleaning up any continuity contradictions (cough Earth-Two cough). A new Huntress was introduced in 1989, but it’s a completely different character.

Carol A Strickland is a very cool published author and comics historian who also happens to know her Wonder Woman publication history like it’s her job. Check out her very detailed site for more info about the history of Wonder Woman: http://www.carolastrickland.com/comics/wwcentral/index.html

An amusing article from io9.com about Wonder Woman TV shows, movies and concepts that never took off: http://io9.com/5887741/the-weird-history-of-wonder-woman-in-tv-movies-and-beyond

Merci.
Effectivement, au sujet de la trilogie marquant l’arrivée du Steve Trevor d’un monde alternatif, je me suis dit qu’il y avait une volonté éditoriale derrière. Et ça confirme. Merci pour toutes ces informations.

En revanche, je ne savais pas que la présence de la back-up consacrée à Huntress avait aidé à vendre la série Wonder Woman. C’est assez impressionnant de savoir que la série a commencé à moins se vendre après l’arrêt de cette histoire de complément.

Jim

1 « J'aime »

PLV (pour publicité sur lieu de vente) consacrée aux héros DC et disponible dans les points de vente vers 1975 :

image

Jim

En fait, didio avec la 5G voulait rétablir earth two, soit un futur pour les descendants à l’image d huntress des heros actuels mais à l.intérieur d une seule continuité.

Peut-être n etait ce pas si bête, finalement.

Je pense qu’il était dans ce genre de logique, sans doute pour remettre un peu de cette logique générationnelle qui sied si bien à DC… et qu’il a contribué à foutre en l’air il y a quinze ans, mais bon…

Jim

Je viens seulement de le comprendre avec cette histoire de back up d huntress.

Mais ce n était pas lui qui avait tué earth two lors de crisis, pourquoi dis tu qu il avait flingué l aspect générationnel ?

Mais une seule continuité, cela veut dire que le futur est donc écrit. Lorsque ce futur finit par lasser, ça se complique.

Remarque si, avec le new 52, suis je bête !

Il se débarrasse de personnages qui incarnent cette transmission : par exemple Blue Beetle (qui est le deuxième…). Il contribuent à remettre Hal Jordan ou Barry Allen sur le devant de la scène, faisant fi du passage de relais. Entre autres.
Et ouais, comme tu le dis, y a le Nioufiftitou, quoi…

Jim

Non, je ne pense pas. Regarde Marvel, ils sont dans la logique d’une seule continuité (ou disons d’une continuité principale, il y en a d’autres mais on ne s’y intéresse que ponctuellement), ça ne les empêche pas de continuer à explorer des milliers de futurs possibles et de jouer avec la possibilité de chambouler le truc.

Jim

Après tout, c est vrai que paralax et l arc en ciel lantern aurait très bien.pu se faire avec kyle en perso principal.

Certes mais avec la 5G, le futur aurait été publié en même temps.

Plutôt comme 2099 mais avait été laissé un flou sur la fin de l age des heros pour ne précisément rien deflorer.

Plein de choses auraient pu être faites sans Hal.
Le faire revenir, pourquoi pas, et la manière de faire n’est pas pire qu’une autre, mais une fois revenu, il aurait pu rester en retrait, comme un mentor, avec Kyle sur le front.

En fait, ces années 2000 sont hantées par une nostalgie écrasante (sur Superman, notamment par l’impulsion de Loeb, on revient à la vieille Krypton, à Krypto, aux trucs que Carlin et ses auteurs avaient nettoyés), jusqu’au retour aux Crises et aux Terres parallèles, nostalgie elle-même contredite par la volonté de virer les vieux personnages pour en mettre des nouveaux (dont l’expression ultime sera le Nioufiftitou).

Jim

J’avoue que j’ai peu suivi l’affaire, et que le peu que j’en lisais, je ne comprenais rien.

Jim

5 générations, cinq epoques de super heros, et des publications pour chaque époque, la cinquième génération aurait été celle du fils de superman et du batman/fox.

Ah OK.
Je comprends mieux le côté « écrit d’avance » dont tu parles. Et de quelle manière Future State en est l’héritier.
Je ne sais pas trop quoi en penser, éditorialement parlant.

Jim