A SILENT VOICE t.1-7 (Yoshitoki Oima)

Tout dépend de ce qu’on aime…
Quand on n’est pas spécialement fan des titres du type Doubt ou King’s game, c’est tout de suite moins vrai. Ils sortent de très bon titres, mais aussi de très moyens (et ce ne sont pas leurs meilleurs titres qui se vendent le mieux).
En revanche, leur comm’ est excellente (et on sent la passion derrière chacun de leurs choix de titres).

Tori.

Faut arrêter avec ça… Doubt, Judge, King’s Game, Darwin’s Game, etc, c’est 4 séries dans leur catalogue. Rien que cette année, entre Kid I Luck, Dimension W, Animal Kingdom, Ad Astra, Coffee Time et compagnie, c’est un des éditeurs avec le catalogue le plus varié…
Tu focalises sur les survivals parce qu’ils marchent beaucoup, mais c’est ultra réducteur de limiter leur catalogue à ça.

Ca c’est malheureusement vrai de tous les éditeurs :frowning:

@Tori : oui je suis parfaitement d’accord avec toi, King’s Game et compagnie ne sont pas leurs meilleurs titres d’un point de vue qualitatif, mais d’un autre côté si les intégrer dans leur catalogue leur permet de nous proposer les Tetsuya Tsutsui, Bride Stories, Barakamon… J’ai eu ma période Doubt/Judge, maintenant je me tiens éloignée des manga survival, qui pour moi se ressemblent tous plus ou moins. On en lit 1 ou 2 et après on a l’impression de relire la même histoire :confused:
Il est vrai qu’on ne peut qu’être admiratif devant les efforts de Ki-oon pour mettre en avant leurs titres ! On ressent vraiment leur envie de nous les faire partager, je trouve que ca fait partie du charme de leur maison d’édition ^^ quand l’éditeur croit en son titre ca donne toujours envie d’aller y jeter un petit coup d’œil, rien que par curiosité!

Je suis d’accord, mais les « thrillers » occupent une bonne part de leur catalogue (on peut y ajouter les Tsutsui). Je rebondissais sur « souvent de très bons titres »…
Il faut relativiser. « Il sortent régulièrement de bons titres » serait plus juste.
Mais c’est sûr que je suis bien content qu’ils sortent Emblem of Roto, Kid I Luck, Lucika Lucika, Animal Kingdom, Barakamon, Bride Stories et d’autres… Il y a de bonnes surprises chez eux (surtout quand il s’agit de titres dont peu de personnes avaient entendu parler avant), et ils ont effectivement de bons titres à leur catalogue.
Et je sais bien que les titres moins bons mais plus populaires permettent de sortir les titres plus confidentiels.

Leurs nouvelles séries cette année (hors novembre et décembre) :
[ul]]Le Cadeau de l’Ange/:m]
]Animal kingdom/:m]
]Dimension W/:m]
]King’s game extreme/:m]
]Rash !!/:m]
]Ad Astra/:m]
]Evil Eater/:m]
]Emblem of Roto/:m]
]Assassin’s Creed/:m]
]Darwin’s game/:m]
]Erased/:m]
]Blood Parade/:m]
]Kid I Luck/:m]
]Coffee Time/:m]
]Ressentiment/:m][/ul]

Les Hôjô sont de la réédition (il y en a un sympatique et un pas terrible)
Animal Kingdom est sympa, mais pas exempt de défauts (et dans la catgorie « Kids »… ).
Dimension W et Ad Astra sont bons, mais sans plus.
Evil eater ne m’a pas convaincu.
King’s game extreme : moyen
Emblem of Roto : je ne serais pas objectif, étant un fan de DQ depuis très longtemps, et ayant attendu impatiemment qu’une VF arrive.
Assassin’s Creed : pour les fans du jeu, et encore.
Darwin’s Game : j’attends de voir, mais je ne suis pas convaincu.
Erased : Une bonne surprise, d’autant que les précédents titres de l’auteurs ne laissaient pas présager une aussi bonne surprise.
Blood Parade : Euh… passons sur les vampires.
Kid I luck : On a perdu un peu à la traduction (mais c’était inévitable… Et il y a quand même de bons gags), c’est un bon titre sans plus (même si j’ai vraiment aimé).
Coffee Time : un plutôt bon titre
Ressentiment, je suis mitigé, c’est vraiment un titre atypique.
Bref, sur ces 15 titres, je retiens essentiellement Erased… Et même en y ajoutant Kid I Luck et Coffee Time, on atteint 3 titres sur 15… On est loin du « souvent de très bons titres ».

Tori.

Découvrez les premières pages de la série

Lire l’article sur Manga Sanctuary

j’ai top hâte qu’il sortent

L’extrait m’a intriguée, j’attends d’en savoir plus ! ^^

Day one. Ca m’intrigue et ça sent quand même le très bon.

J’ai toujours suivi de près - du moins du mieux que je pouvais - les manga ayant pour thème l’ijime (les persécutions scolaires pour les néophytes). L’extrait et le synopsis m’ont bien plu. L’intrigue me semble poignante. Reste plus qu’à attendre d’avoir le premier volume entre les mains pour en dire plus.

Découvrez nos premières impressions sur ce shônen en 7 tomes

Lire l’article sur Manga Sanctuary

La critique de A silent voice T.1 (Simple - Ki-oon) par TimJo est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Je n’en ai pas encore fait l’acquisition mais c’est un titre qui me fait de l’œil depuis un bout de temps (notamment par son thème original) ! Ta chronique ne fait que confirmer ce que je pensais déjà et c’est bon signe.

Merci à toi !

Je rajouterais au passage que le graphisme m’attire aussi, j’adhère bien aux contours marqués qui mettent en valeur les personnages ainsi qu’au dessin dans sa globalité !

Très juste comme chronique. Vu que les enfants sont a l’école primaire ils ne savent pas forcément se qu’ils font et c’est aux adultes encadrant de les remettre sur le droit chemin… Personnelement j’ai été extrêmement choqué par l’attitude du professeur qui est normalement censé etre une modele pour les enfants à qui il enseigne.
Il faut tout de même prendre en compte que la mentalité n’est pas forcément la meme que chez nous.

Ce manga est une bonne surprise. Il traite d’un sujet qui n’est pas évident à évoquer, et en conséquence, son intrigue est assez originale. L’attitude du professeur est malheureusement une réalité dans certain établissements, même si c’est chose rare de nos jours.

Je compte me l’acheter dès que j’arrive à mettre la main dessus! Son thème original m’intrigue, le fait que ça soit une série pas trop longue aussi…Bref, merci pour cette chronique ! :slight_smile:

Je regrette que cette chronique nous dévoile un peu trop l’intrigue. A la limite du spoil. Désolée, mais ne voulant pas en savoir un peu trop sur l’histoire je n’ai pas été jusqu’au bout de la chronique. En revanche ce manga me paraît de très bonne augure.

@Macot : Quel spoil ? Tous les événements décrits dans la chroniques sont clairement énoncés dans le résumé du manga. Je ne vois pas trop ce qui aurait dû être passé sous silence pour conserver un effet de « surprise ». Il faut bien cela pour situer l’intrigue et son développement de toute façon.

Bonne chronique, mais je trouve que l’auteur de l’article défend un peu trop le comportement de Shoya dans son rapport avec Shoko dans leur enfance. Bien sûr qu’il est méchant, comme tous les sales gamins qui testent les limites des autres et cherchent à provoquer une certaine réaction par tous les moyens, peu importe le mal engendré. Ils savent que ce qu’ils font est mal, mais comme tous les sales gamins, il ne prend réellement conscience que ses actions ont des conséquences que lorsque les événements se retournent contre lui. Si ce n’est pas lui qui avait été désigné responsable du harcèlement de Shoko mais une autre personne, nulle doute qu’il aurait suivi le mouvement et ne se serait pas remis en question. C’est lui qui a initié le mouvement par pur ennui et défi, et les autres s’y sont ajoutés, entraîné par son exemple. Les autres sont aussi coupables, mais ni plus ni moins que Shoya. C’est juste ce dernier qui reçoit réellement le retour de flammes de son comportement.
Sa rédemption n’a aucun sens si il n’était pas si méchant que cela, parce que ce serait minimiser ses actes. C’est justement parce qu’il a gâché une partie de la jeunesse de la jeune fille, qu’il se rend compte de ses actions et qu’il cherche à se racheter et à être puni qu’il devient une personne digne de notre intérêt et de notre pardon en tant que lecteur, mais pas avant. Personne ne mérite une telle peine et je ne la souhaite à personne, mais Shoko ne méritait pas ce qui lui est arrivé non plus.

Je ne vois pas non plus pourquoi le comportement du professeur est dans les moins. C’est simplement celui d’un lâche qui préfère rejeter la faute sur un gamin dont on peut facilement prouver qu’il est bien à l’origine du harcèlement plutôt que de prendre ses responsabilités et reconnaître qu’il n’a rien fait pour Shoko alors qu’il était au courant de ce qu’il se passait. C’est un comportement indigne, mais je n’y vois pas quelque chose d’inhabituel, et surtout pas lié à la culture. Son rôle dans l’histoire est d’isoler totalement Shoya de son groupe, et d’en faire un exclu, ce pourquoi le rôle est « surjoué » jusqu’à un certain point, comme la plupart des rôles de profs dans la plupart des histoires.
Néanmoins, ce genre de comportements n’est pas forcément rare partout dans le monde, quoiqu’on pourrait en penser. Les professeurs sont aussi des humains avec des opinions et des personnalités pas spécialement adaptés à certains types d’élèves ou d’environnement. Les professeurs ne sont pas non plus réellement formés à gérer certains types de situations difficiles et on apprend généralement à régler ce genre de problèmes avec l’expérience et en se débrouillant parfois comme on peut sur le moment. Je donne cours dans des écoles difficiles et je me suis faite insulter, dénigrer, narguer par plusieurs élèves, juste pour me tester, et on m’a balancé des trucs à la tête plus d’une fois depuis que j’ai commencé à enseigner. Et rien ne pouvait me préparer à ce genre d’expérience. Tout ce que j’ai finalement, c’est ma motivation et mon envie de poursuivre dans cette voie.
Le comportement du professeur n’est pas du tout adapté bien sûr, mais j’ai déjà vu plus d’une fois des professeurs complètement blasés ou qui n’y voit qu’un job, et ne se sente investi d’aucune mission d’éducation que celle d’enseigner leur matière sans vraiment s’intéresser à leurs élèves. Ce qui semblait être le cas de ce professeur. Je ne minimise pas du tout sa faute à un niveau humain, mais c’est le « du moins selon les critères français » qui m’a fait sourciller, comme si c’était un comportement mieux accepté ou plus répandu au Japon.

Sympa la critique ! Cette série me donne vraiment envie, mais ayant d’autres priorités elle va rester sagement dans un coin de ma tête :wink:

Excellente chronique.
Pour ma part, j’ai fini le manga, et sans spoil, je vous le recommande :slight_smile:

Merci à tous pour vos commentaires ^^

Pour répondre rapidement à Therru (merci d’ailleurs pour ce commentaire qui, bien que critique, était très bien argumenté et constructif!) : Personnellement, j’ai du mal à vraiment voir Shoya comme méchant, j’arrive à sympathiser avec lui, mais je comprends totalement qu’on ne soit pas du même avis que moi, comme tu 'exposes d’ailleurs très bien.
Concernant la présence du professeur dans les « moins », c’est vraiment parce que j’ai trouvé que le personnage était horrible (mais niveau scénario, je ne critique pas sa présence) et que je voulais vraiment montré que le personnage tel qu’il est ne m’a pas plu. Et quand je dis : « du moins selon les critères français », je ne voulais que préciser que je ne parlais que de ce que je connaissais bien : j’imagine aisément que ce n’est pas plus commun ou accepté au Japon ou ailleurs, je te rassure. Je voulais justement ne pas inclure les autres pays, car l’enseignement diffère d’un pays à l’autre et je ne sais pas comment sont formés les différents enseignants dans le monde. Je sais que dans ma formation, on nous a bien mis en garde contre certaines dérives donc je parlais vraiment de mon expérience.
Une fois encore, je réponds juste pour bien préciser certains points qui apparemment n’était pas clair. Ton commentaire, loin de me déranger, m’a au contraire réjoui car tu soulignes des points pertinents qui, bien qu’ils diffèrent des miens sur certains aspects, sont expliqués posément et sans agressivité. Merci beaucoup pour tes remarques constructives : c’est par la discussion et le débat courtois qu’on apprend de ses erreurs et qu’on devient meilleur ^^