ABSOLUTE CARNAGE #1-3

99384551_10158210784619648_5831480580444782592_o

Retrouvez la saga de l’été dès le 1er juillet dans le softcover ABSOLUTE CARNAGE !
En 3 mois, Donny Cates et Ryan Stegman bouleversent l’univers Marvel avec le retour au premier plan du serial-killer, Cletus Kasady !
120 pages d’action et de symbiotes à dévorer dès le 1er juillet.

Le truc que je ne pensais jamais acheter de ma vie.
J’avais déjà tenté Venom a reculons, juste parce que c’était Donny Cates dessus (Et au final, je le trouve juste pas mal) et je me disais que même pour Carnage son nom ne suffirait pas, c’est Carnage, merde, un des symboles de tout ce qui été pourri dans les 90’s !
Et avec les très bons retours, j’ai fini par craquer et force est de constater que Cates a encore fait du bon boulot et qu’il a fait une rareté chez Marvel, un bon Event !
Et en plus, quand on suit tout ce qu’il fait sur ses séries, Venom, Silver Surfer, Thor, c’est peut être mieux de le lire car tout semble se suivre pour converger soit dans le final de Thor ou probablement un autre Event a venir.

Voilà qui est tentant… Pas encore été vraiment déçu par Cates, même s’il ne me souffle pas vraiment à tous les coups.

[Mode Jack! on] Ça va venir [Mode Jack! off].

hahaha

Jim

Mode « jack off », ça fait bizarre, comme expression. :sweat_smile:

Tu pense à un titre en particulier ?

Ses Gardiens de la Galaxie (pas pressé de lire la fin du run du coup, là où Ewing m’a beaucoup plus convaincu par la suite) et ses premiers numéros de Thor (sous réserve que la conclusion à venir du 1er arc fasse pencher la balance en sa faveur).

A ce stade en VF, je déteste pas ses « GoG », mais c’est vrai qu’il n’y a pas de quoi se taper le cul par terre non plus.

Oui son thor… c est le pire… d un coup on descend nettement en qualité…
GoG ca se perd sans arret… comme ses Carnages d ailleurs… ou Venom… le départ est bien mais assez vite ca tourne en rond, c est coupé à l eau… et ca semble sans direction… certes, il y a des élements communs à 80% de ses titres marvel avec une suite dans les histoires mais en même temps… t as l impression d avoir un poulet sans tête coincé dans un chemin dont il ne peut pas dévier…

J’aime bien son Thor pour l’instant, Guardians of the Galaxy, je suis d’accord par contre, ça part bien mais ça se finit un peu n’importe comment.

Je fais des émules. Peu manie l’art de la (cir)concision verbale comme moi. Même pas moi.

Le sommaire du #1 :

ABSOLUTE CARNAGE 1
Mensuel, 120 pages, 8,90 €
Carnage est de retour et il est désormais le héraut de Knull… et tous les héros ayant été infectés par un symbiote sont désormais en danger ! La saga blockbuster de l’été par Donny Cates (Thanos) et Ryan Stegman (Venom) !
(Contient les épisodes US Absolute Carnage 1-2 et Absolute Carnage : Scream 1, inédits)
SORTIE LE 1er JUILLET

106931189_10158348969009648_4325485817590552294_o

ABSOLUTE CARNAGE 2
Auteurs : Cates, Stegman
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Tandis que les héros s’organisent pour affronter Carnage dans la saga de Donny Cates et Ryan Stegman, nous découvrons comment le crossover impacte Miles Morales dans une mini-série complète signée Saladin Ahmed et Federico Vicentini. Et toujours les aventures de Scream !
(Contient les épisodes US Absolute Carnage 3, Absolute Carnage: Miles Morales 1-3 et Absolute Carnage: Scream 2, inédits)
SORTIE LE 5 AOÛT

« J’en ai marre de ces histoires de symbiote », dixit Peter Parker alias Spider-Man dans ces pages. Effectivement…

Pas géniale géniale cette entame…
Rien de honteux non plus, certes : Cates emballe des dialogues de qualité, caractérise plutôt bien son Eddie Brock (j’ai bien aimé comment il l’a traité dans les derniers épisodes de « Venom » préparant ce « Absolute Carnage ») et j’aime bien son Spidey très drôle et déconneur, limite casse-bonbons. Jason Aaron le caractérise aussi un peu comme ça mais je trouve qu’il pousse parfois le bouchon un peu loin en la matière, comme dans « War Of The Realms ». Ici, ça passe très bien et c’est même assez salutaire compte-tenu de l’ambiance générale, excessivement sombre et oppressante.
Je suis pas un guedin absolu du travail de Stegman, mais le bougre emballe quand même des planches assez spectaculaires dans leur genre, il faut bien le reconnaître. Par contre, prévoir un éclairage assez costaud dans la pièce où vous lirez cette BD car dans le genre c’est assez ténébreux comme colorisation ; je n’aime pas du tout ce rendu.

Bon, on le voit, à quelques restrictions près, c’est quand même de facture très honnête sur le plan « technique ». Qu’est-ce qui cloche alors ? Eh bien l’absence totale d’originalité de l’intrigue. A deux trois ajouts bienvenus près (comme ce que Slott a fait de Norman Osborn dans la dernière ligne droite de son run), c’est EXACTEMENT l’intrigue de « Maximum Carnage », quoi (Carnage revient plus fort que jamais, ici équipé du symbiote Grendel, et Spidey et Venom s’associe pour le vaincre ; c’était déjà aussi l’intrigue de la toute première apparition de Cletus Kasady dans les pages de « Amazing Spider-Man », d’ailleurs). Et c’était déjà pas très folichon dans son genre à l’époque, n’est-ce pas…
Je me demande si le petit retour en grâce des nineties (une décennie pourtant honnie par les lecteurs de longue date) est une question générationnelle ou un engouement réel si j’ose dire, mais j’avoue que cette perspective ne me réjouit guère. Cates est capable de bien mieux que ça, je crois.

Je ne parle même pas de la mini « Scream » consacrée à un perso dont j’avais oublié l’existence, c’est absolument affligeant de nullité et d’un intérêt proche du zéro absolu. Cullen Bunn est décidément un bien médiocre scénariste à mes yeux.

Pas sûr que je poursuive la chose, on verra bien en fonction du stock des lectures à envisager le mois prochain…

Ouais, pas loin de toi :

Stegman, pourquoi ne va-t-il pas sur des projets plus ambitieux ? Il est vraiment très sympa à regarder au fil des épisodes qu’il produit. En plus, là, il a de l’espace pour faire splash-pages détonnantes.
Sinon, l’intrigue est pour le moment classique (même s’il y a des trucs des épisodes précédents dont je me souvenais pas, dont la fin de la première intrigue autour de Knull, mais pas nécessaires pour comprendre celle en cours). Je ne vois pas trop le côté « fou » (que j’ai osé traduire par : « qu’est-ce qu’il lui prend de faire ça ??? »), mais en soit, ça se laisse plutôt lire et ce n’est en rien déshonorant (bon, Stegman aide beaucoup). J’ai l’impression que ça peut faire un nettoyage au sein des symbioteurs. A voir.

Moi, j’ai décidé de ne même pas en parler.

Mais qu’as-tu dit là ???

Oui, si ça peut servir à ça, c’est déjà bien.
Les échos étant décidément très bons sur cet « event », je vais tenter la suite en pariant sur un regain d’originalité dans l’intrigue, mais là je reste sceptique.

Pourquoi cette remarque ? Y’a des fans de Cullen Bunn dans le coin ?

Hum … je les laisserai répondre à ma place.

Disons qu’il est plus souvent intéressant sur ses propres créations que sur ses séries Marvel Donc oui, je le trouve plus inégal que médiocre… :wink:

1 J'aime

Ah OK. :wink:
Alors pour être juste, il faut que je précise que je n’ai jamais lu ses titres à lui, et j’ai même entendu beaucoup de bien d’une série comme « The Sixth Gun »…
Mais son boulot chez Marvel, pouah.