ALL-NEW, ALL-DIFFERENT AVENGERS #1-15 (Waid / Asrar, Kubert)

Suite à l’annonce de la conclusion des séries Avengers et New Avengers lors du lancement de la saga Secret Wars, l’éditeur Marvel Comics diffuse un teaser confirmant le lancement d’une nouvelle série Avengers dès mai 2015, pile à temps pour la sortie mondiale de Avengers: l’ère d’Ultron.

Les anciens lecteurs auront reconnu la “catchphrase” All-New, All-Different utilisée pour la première fois en 1975 sur le numéro spécial Giant-Size X-Men #1. Dans ce dernier, les auteurs Len Wein et Dave Cockrum présentaient la nouvelle équipe des X-Men composée de Cyclope, Wolverine, Colossus, Tornade, Thunderbird, Diablo, le Hurleur et Sunfire.
Avec un nouveau Captain America, une nouvelle Thor et un Iron Man Supérieur, à n’en pas douter, les Vengeurs seront bien “tout nouveaux et très différents” en 2015.

Quant à l’équipe créative, on vous laisse le choix en attendant plus d’information de la part de l’éditeur.

Lien
Le site de l’éditeur: marvel.com

Euh sérieux, ça fait pas Benetton ça ?

Pourquoi Benetton un problème avec cette marque ou leur campagne de pub ?

Je me demande si le poster du C2E2 présenté un peu plus tôt ne serait pas en lien avec ce projet.

Ryan Stegman, nouveau dessinateur des Vengeurs ?

Benetton pour leur campagne de pub (tusais avec des femmes et des hommes de toutes couleurs, là ce avengers now m’y fait totalement penser ^^)

Et pourquoi pas un titre provisoire qui remplacerait Uncanny Avengers, “à la Age of Apo”, durant Secret Wars ?

Il me semble qu’il est relaunché

ok :neutral_face:

Bien content d’avoir abandonné les comics Marvel depuis un moment XD

Parce que tu lis les comics DC ?

Perso ça me fait marrer ce type de réaction. Parce que les personnes n’ont aucune idée de ce qu’est Marvel aujourd’hui, alors que ça faisait un moment que ce n’était pas aussi bien…

Sur Marvel (comme sur DC, mais je suis un peu faussé sur DC : pour des raisons professionnelles, j’en lis plus que ce que je lirais de moi-même… et plus que ce que je lis de Marvel…), je suis très mitigé.
Il y a des projets ambitieux avec des personnalités fortes aux commandes, mais ça fait des séries qui m’emmerdent et que j’abandonne assez rapidement (je n’arrive quasiment plus à lire une série Avengers en ce moment…). Et puis il y a plein de trucs que je n’approcherai que contraint et forcé. Il y a aussi des déceptions (sur le papier, la nouvelle série She-Hulk peut être sympa, mais à lire, purée…). Reste des séries un peu en décalage, moins importantes, à l’impact moindre. J’ai beaucoup aimé les Iron Man de Gillen. J’aime le Hawkeye de Fraction. J’aime les trucs de Robinson. J’aime Daredevil, Hulk, Nova, les Guardians 3000 d’Abnett. Y a peut-être qu’Amazing Spider-Man qui soit une grosse machine qui me plaise.
Et je me rends compte que les grosses machines m’enquiquinent. Comme chez DC. Je me suis bien marré à lire Larfleeze, l’exemple pour moi de ce que pourraient être des comics divertissants. Je me marre aussi avec Justice League 3000.
Et je fais ce que je pensais pas faire un jour : je suis les scénaristes (ou j’évite les scénaristes, aussi). Waid, Slott, Robinson, Lemire, quelques autres. Je picore. La conséquence à cela, c’est que je perds de vue le schéma d’ensemble de l’univers Marvel. Mais visiblement, c’est pas bien grave, ça ne nuit pas à mes choix et mon plaisir de lecture.

Jim

Perso, je prends plus de plaisir à lire du Marvel qu’à lire le DC actuel. Je ne ferais pas de liste parce que j’oublie toujours quelque chose…mais sur ce que je lis, il n’y a bien que les titres X-Men et Wolverine que je trouve vraiment de moindre qualité. Je ne les lis plus que par habitude et c’est une habitude que je devrais perdre.
DC, je ne lis plus qu’une poignée de titres, j’ai perdu de plus en plus d’intérêt pour le New52 au fil des mois…

[quote=“Le Doc”]Perso, je prends plus de plaisir à lire du Marvel qu’à lire le DC actuel. Je ne ferais pas de liste parce que j’oublie toujours quelque chose…mais sur ce que je lis, il n’y a bien que les titres X-Men et Wolverine que je trouve vraiment de moindre qualité. Je ne les lis plus que par habitude et c’est une habitude que je devrais perdre.
DC, je ne lis plus qu’une poignée de titres, j’ai perdu de plus en plus d’intérêt pour le New52 au fil des mois…[/quote]

Exactement le même phénomène et ce year zero m’emmerde comme jamais…

Comme Jim.
Je ne devrais pas dire ça. Certains vont arguer qu’on est vieux et blasés. :slight_smile:

J’ai acheté les Uncanny Avengers en VF et ce qui m’a le plus frappé, c’est l’ennui que m’a procuré leur lecture. Cassaday et Acuna ne sont pas très concernés par le caractère expressif des personnages. Et Rememder et Hickman ne sont pas mauvais, mais ça ronronne, ça ronronne…

Alors peut-être que la production de Marvel Now Là Maintenant est meilleure. Elle propose des titres originaux dont on a parlé récemment. Mais même si l’articulation générale de l’univers Marvel suit un plan, difficile de s’y intéresser quand on ne peut pas se projeter dans les récits via les personnages. Ça neutralise toute dimension dramatique. C’est un vrai problème.

À propos de DC, on parlait d’un hypothétique retour à l’univers pré-Flashpoint. Ça se précise ?

[quote=“sylvain cordurié”]Comme Jim.
Je ne devrais pas dire ça. Certains vont arguer qu’on est vieux et blasés. :slight_smile:
[/quote]

Bah, vous n’avez pas besoin de nous pour ça : vous le faites très bien ! :mrgreen:

[quote=“sylvain cordurié”]Comme Jim.
Je ne devrais pas dire ça. Certains vont arguer qu’on est vieux et blasés. :slight_smile:

J’ai acheté les Uncanny Avengers en VF et ce qui m’a le plus frappé, c’est l’ennui que m’a procuré leur lecture. Cassaday et Acuna ne sont pas très concernés par le caractère expressif des personnages. Et Rememder et Hickman ne sont pas mauvais, mais ça ronronne, ça ronronne…

Alors peut-être que la production de Marvel Now Là Maintenant est meilleure. Elle propose des titres originaux dont on a parlé récemment. Mais même si l’articulation générale de l’univers Marvel suit un plan, difficile de s’y intéresser quand on ne peut pas se projeter dans les récits via les personnages. Ça neutralise toute dimension dramatique. C’est un vrai problème.[/quote]

Oui, c’est vrai, c’est chiant, je rejoins le club des vieux cons. Et je ressent le même effet avec la prod DC : ça fait une poignée de mois que j’ai arrêté les mags Urban. Chez Marvel, y a Slott qui m’éclate mais après… Même Waid sur Hulk m’a déçu. Je retrouve du plaisir de lecture en lisant du Image Comics. Là, je viens de mettre mon nez dans l’omnibus XO Manowar, première série de Valiant Comics, et je m’éclate. Oui, c’était mieux avant…

[quote=“sylvain cordurié”]
Alors peut-être que la production de Marvel Now Là Maintenant est meilleure. Elle propose des titres originaux dont on a parlé récemment. Mais même si l’articulation générale de l’univers Marvel suit un plan, difficile de s’y intéresser quand on ne peut pas se projeter dans les récits via les personnages. Ça neutralise toute dimension dramatique. C’est un vrai problème.[/quote]

Il y a beaucoup de scénaristes qui mettent leur thématique et leurs idées avant le reste. Je range Remender dans ce lot-là. C’est quelqu’un qui sait en gros raconter des histoires (même si ça se limite, depuis quelques temps, à des vilains qui pérorent et des héros qui courent dans les couloirs), mais il cherche surtout à déployer des thématiques. Certains ont beaucoup commenté son discours sur la responsabilité et la culpabilité, mais bon, ça l’emporte quand même pas mal sur la “vraie vie” des héros, sur la caractérisation. Les voix off lourdingues qui encombrent des scènes d’action encombrant elles-mêmes la vingtaine de pages mensuelle, ça n’aide pas à se sentir proche des personnages, ça devient un procédé.
Hickman, je n’en parlerai plus : ça fait un an ou deux que je ne le lis plus, et quand je le lisais, je voyais des silhouettes en carton, pas des personnages.
Fraction, lui, au contraire, fait vivre ses personnages. Quand Clint Barton se sent écrasé par la solitude, on le ressent aussi, nous les lecteurs. Lemire se débrouille également très bien.
L’une des constantes, d’ailleurs, est que certains scénaristes se débarrassent de la voix off (qui est usée jusqu’à la corde : c’est un procédé qui mérite qu’on le laisse reposer quelque temps, tout de même) et recourent davantage aux dialogues, à l’expression des personnages, à tous les sens du terme. Lemire me vient à l’esprit, bien entendu. Johns, aussi (j’aime pas Johns, mais le boulot m’amène à en lire beaucoup…). Ils font parler leurs personnages, pas “penser” (enfin, déblatérer de la philosophie de comptoir).
Rajoutons là-dessus le fait que l’éditorial ne laisse pas tellement les gens œuvrer dans leur coin, et ça donne une grosse majorité de la production nappée d’une sauce assez fade. Surnagent quelques auteurs, quelques séries agréables, mais c’est pas des masses. Et souvent, les trucs les plus enthousiasmants restent des petites exceptions de courte durée.

Jim

Bah, vous n’avez pas besoin de nous pour ça : vous le faites très bien ! :mrgreen:[/quote]

Sale jeune qui ne l’est peut-être même pas !

Je sais que c’est l’impression donnée par nos interventions à la Statler et Waldorf, la méchanceté en moins. Mais avec nos bagages respectifs - la connaissance des comics et de leur histoire est bien plus grande chez Jim - on décode les contenus. Et même si on donne le sentiment d’être en mode “c’était mieux avant”, ce n’est pas le fond du problème. La réalité, c’est que les comics sont globalement moins bien écrits qu’avant. On a des auteurs pas moins talentueux que leurs prédécesseurs. Ils font le job. Mais “froidement”.
Pour des mecs comme Morrison, Waid, Slott (là, honnêtement, il faudrait que je le lise plus que je ne le fais… cela dit, les épisodes de Superior Spiderman qu’il a pondu, c’était de la bonne came), on a un paquet de scénaristes qui se contrefoutent de leurs personnages (il y a aussi peut-être la pression des grosses licences) et ça se sent.
Après, il y a les titres marginaux comme Hawkeye ou The Unbeatable Squirrel Girl, ok. mais ça ne cache pas le manque de souffle des gros titres.

Marvel - et peut-être DC, mais je ne suis pas le mieux armé pour le dire - est devenue une grosse machine à concepts dans laquelle on balance les personnages.