BARRIER (Brian K. Vaughan / Marcos Martin)

barrier

Barrier

Liddy, propriétaire d’un ranch, vit à Pharr, ville du sud Texas.

Elle est sur le point de faire une rencontre inattendue : celle d’Oscar, un Hondurien qui a réussi à franchir la frontière mexico-américaine. Sur les terres de Liddy, Oscar se retrouve braqué à bout portant par la Texane. Mais tout à coup, une troisième entité intervient et les kidnappe… Liddy et Oscar s’entraident bien malgré eux, obligés d’unir leurs forces pour tenter de s’enfuir. Ils réalisent peu à peu que ce qui les séparait n’est rien face à cette rencontre du troisième type !

INFOS

SCÉNARISTE : VAUGHAN BRIAN K. - DESSINATEUR : MARTIN MARCOS
  • Public : Adulte
  • Collection : URBAN STRIPS
  • Date de sortie : 25 octobre 2019
  • Pagination : 192 pages
  • EAN : 9791026819288
  • Contenu vo : Contenu : Barrier #1-5
    Prix : 22.5 EUR

J’avais lu la version web et j’avais bien aimé.
Il y a un côté sans compromis avec la non traduction de la partie hispanophone de l’intrigue.
Par contre, l’intrigue part rapidement en cacahuète…
J’aurais préféré un meilleur équilibrage des deux phases de la série.
Au final, ça reste quand même très inférieur à « The Private Eye » du même duo.

Assez déçu par le scénario de Private Eye, qui de mon point de vue ne décolle pas, vue sa prémisse, je vous propose néanmoins quelques pages de Barrier :










Si tu as trouvé léger « The Private Eye », alors que penses-tu de « Barrier » ?
Pour ma part, suite à ma lecture en VO, c’est ce dernier que j’ai trouvé inabouti.

Je ne l’ai pas encore lu.
Je vais sûrement attendre que la bibliothèque où je suis abonné l’achète, Vaughan étant souvent décevant, tout en travaillant avec des dessinateurs intéressants.

T’as pas aimé Y ?

Au début si.
Mais assez rapidement j’ai trouvé que ça tournait à vide. Et la fin dont je ne me souviens pas en détail, sauf la déception que ça a été, a achevé de me laisser une très mauvaise impression.

Et toi ?

J’ai beaucoup aimé pour ma part. C’est même le seul comics qui m’a fait verser une larmichette à la mort d’esperluette.
J’apprécie pas mal son saga, son docteur strange et même private eye ( marcos martin y est pour beaucoup)

Brian K. Vaughan (Saga, Doctor Strange : The Oath, Runaways, Ultimate X-Men…) et Marcos Martin (Spider-Man, Doctor Strange : The Oath…) proposent une BD sous forme d’expérience narrative, et de questionnement humaniste fort.
Dans une BD « à l’italienne » (format allongé), ils forcent la rencontre d’une propriétaire terrienne texane, veuve et en difficulté, avec un migrant sud-américain. Tous deux doivent collaborer dans une situation étrange, alors qu’ils ne parlent pas la même langue ; et sont seuls face à l’impossible, la menace la plus dangereuse qui soit.
Une BD puissante, notamment parce que l’un des personnages garde « sa » langue, l’espagnol, qui n’a pas été traduite en VO, et ne l’est pas en VF. Une lecture exigeante pour le lecteur, qui en ressort troublé par la puissance des mots (si, si) et des émotions, parfaitement retranscrites par un graphisme superbe.
A ne pas rater. Mon avis complet ici : https://topcomics.fr/barrier-avis-critique-review-la-sf-de-brian-k-vaughan-veut-abattre-les-murs-qui-nous-separent

Chouette chronique tu m’as donné envie de le prendre je verrai en décembre (après je me démerde en espagnol dans mon cas donc je pense que je comprendrai les 2 parties du coup)

Les avis divergent vraiment pour cette série.

Que faire du coup

Se faire son propre avis sans s’occuper de celui des autres ?!

Merci beaucoup.
Au vu du début de ma journée, un tel retour, qui acte ce que j’espère toujours (donner envie de lire), fait beaucoup de bien.

Après, il est évident qu’un peu de connaissance en espagnol permet de faire plus que « capter » ce qu’il se passe ; perso’, hormis les mots-amis, je n’y comprends rien. Mais la narration de Brian K. Vaughan et de Marcos Martin permet de « capter » et de suivre.

Oui.
Après, je le reconnais : Barrier, on aime ou pas ; on est pris dedans ou pas.

Je l’avais lu en VO et j’avais bien aimé. J’avais juste regretté à l’époque que ça parte trop vite en vrille. Pour moi, ça aurait été mieux avec les 2 parties plus équilibrée.
Après, je peux comprendre que le parti pris peut être gênant si on n’a vraiment aucune notion d’espagnol.

Ben si ça m’intéresse vos avis, c’est pour ça que je suis là. Découvrir des bouquins qui n’auraient pas attirer mon attention et aussi éviter des bouses.
Si je peux économiser 20 balles ça m’arrange toujours. Les temps sont durs et Jim en autres n’arrangent rien en me faisant prendre les intégrales de cap d’englehart :wink:

Si tu peux la médiathèque. Ca coute moins cher.

Zut, mon plan secret est éventé.

Jim

Interview de Marcos Martin :