BATMAN #1-85 (Tom King / collectif)

Bon ben j’aurais mieux fait de me taire.

King quitte donc en fin d’année Batman.

Après, la rumeur, ça permet aussi de faire parler, d’activer les puces. Je n’ai jamais été contre personnellement, surtout sur un forum. A partir du moment où chacun sait où il met les pieds et où ladite rumeur à un semblant d’intérêt.

Tout à fait, le forum est même fait pour faire tampon à vrai dire.

Vous avez raison, mais j’ai tellement l’impression que maintenant toute rumeur est commenté comme étant vrai que ça en devient agaçant. Les Si et peut-être sont trop souvent remplacé par des absolus.

Apparemment cette fin devrait modifier en profondeur le personnage… peut-être que DC veut la publier autrement, comme une maxi-série du Black Label par exemple, pour booster les ventes ou se laisser la possibilité de la déclarer hors continuité si elle ne plait pas…

Je pense aussi.

Du Tom King épuré dans la longueur alors? Il en sera surement meilleur. :wink:

Bon bah il ne part pas vraiment de Batou en fait :

Ah bah je suis content.
Tom King va pouvoir finir son projet, qui semble en plus lié à ce que j’espérais (le retour de la relation entre eux, et même un mariage “pour de vrai” cette fois).

Tout ça pour permettre à Ellis et Hitch d’arriver plus vite sur le titre principal ?

Hein ? Ça sort d’où ça ???

Ça serait énorme sauf si c’est pour nous faire un run de 6 épisodes xD

Il s’est quand même fait déloger du titre principal. Ce qui est douloureux, non seulement pour l’ego de l’homme qui annonçait avec fierté son run de 100 numéros sur la série phare, mais aussi pour l’integrité d’un mec qui semble avoir apporté quelques titres sur lesquels l’éditeur va pouvoir pérenniser (Mister Miracle, le sympathique Omega Men, le génial Grayson, sans compter le fait que la série a été nominée aux Eisner).

De plus, je doute qu’il ait les coudés aussi franche pour son idée finale, celle qui devait bouleverser à jamais le Capé Croisé.

J’ai beau ne plus apprécier les histoires de l’homme, je suis désolé que ce soit son intransigeance qui lui ait valu son éviction. Ils ont profité d’une soit disant baissé de régime (Immortal Hulk est passé devant le titre phare de l’éditeur concurrent), cumulé au probable désintérêt des lecteurs pour son Crisis.

Ce serait drôle que son Batman/Catwoman rencontre un plus grand succès que le titre Batman.

Si on m’annonce dans quelques mois que Tom King vient de signer avec Marvel, je ne serais clairement pas surpris.

Oui, ça aurait du sens. D’autant qu’il y a brillé avec Vision (même si je trouve la fin loupée).

Tout ça me fait un peu penser à la fin du run de Morrison sur Batman. Qui finit son truc dans son coin au lieu de finir sur le titre phare.

C’est un peu différent.
Morrison écrit Batman, puis lance Batman and Robin ; qu’il lâche quand il a fini ses quatre sagas, pour lancer Batman, Inc. parce que Bruce Wayne décide de créer Batman Incorporated à la fin des numéros de Batman and Robin.
C’est différent de Tom King qui, dès le début, a prévu 100 épisodes sur Batman. Morrison a accepté dès le lancement de Batman and Robin le principe d’un run sur plusieurs titres, notamment avec Return of Bruce Wayne.

Je dirais oui et non. Morrison a vécu deux étape de transition. On peut vivre son run comme une grosse trilogie. La première dont se réclame Tom King, Batman/Catwoman étant l’équivalent de Batman & Robin, sauf que cetait un choix plus qu’une contrainte. Vient Inc. puis Inc 2.0. avec l’arrivée d’un New 52. C’est là où tu veux en venir je pense, avec Morrison qui se plie à la vague éditoriale.

Mais il y a une différence. Il n’y a pas de charia sur ce que raconte Morrison. C’est juste que toute la politique éditoriale est chamboulée dans un essai de “ça vendra mieux” (politique à court terme). Mais honnêtement, je suis d’accord avec toi je pense : Morrison n’aurait jamais dû être impacté par leurs conneries. La fin est d’autant plus amer, et à 100 coudées de ce qu’il raconte dans la série.

C’est différent dans le cas de King. On en veut à sa tête. La bousculade ne vient pas d’une décision éditoriale pour le bien de tous les titres. Seulement du sien.
Le gars a fait peur aux hautes instances. Mais c’est pas grave. Parce que demain, Batman sera toujours Bruce Wayne, sur un toit, avec Robin, à combattre le Joker pour la 3eme fois en un an.

Tout à fait. Je pensais surtout à cette partie là. Même le Inc 1.0 me semble pas nécessairement une volonté de Morrison d’avoir une série en plus à lui, mais plutôt l’éditorial qui lui donne sa série en lui disant qu’il sera leader des titres (ce qui ne sera pas forcément le cas) pour pas froisser Morrison qu’ils veulent garder.