BATMAN : SOMBRE REFLET t.1-2 + INTEGRALE

[quote]Batman – Sombre Reflet #1/2
*Scénario: Scott Snyder – Dessin: Jock & Francesco Francavilla
Public: Ado – Adultes
Genre: Polar – Super-Héros
Collection: DC Classiques
Date de sortie: 24 février 2012
Pagination: 144 pages
ISBN: 978-2-3657-7002-6
Format: 171 X 264mm
Prix: 15 € album cartonné

Tandis que Batman enquête sur une étrange vente aux enchères dans le milieu de la pègre de Gotham, le fils psychotique du Commissaire Gordon fait sa réapparition. Si ce dernier aimerait pouvoir faire à nouveau confiance à son fils, la personnalité trouble du jeune homme ravive cependant chez Gordon de douloureux souvenirs. (Detective Comics #871-875)*[/quote]

http://img13.imageshack.us/img13/4887/pagesde2849batman012pag.jpg

http://img826.imageshack.us/img826/4887/pagesde2849batman012pag.jpg

http://img192.imageshack.us/img192/2295/132136plbatman01page1.jpg

Liens:
Le site de l’éditeur : urban-comics.com
La page facebook de l’éditeur : facebook.com/UrbanComics

Je prenais tout DC en Vo depuis un moment, mais les annonces d’Urban m’ont convaincu d’oublier le TPB du Black Mirror pour prendre Sombre Reflet (et sa suite quand elle arrivera en avril) en VF. Bien m’en a pris ! Tant le contenant que le contenu m’ont convaincu !

L’édition est en effet de super qualité, un peu à l’image de ce qui se fait chez Delcourt. J’apprécie notamment la maquette de la couverture magnifiée par le dessin de JOCK :slight_smile:

Au niveau du contenu, j’attendais surtout la partie de JOCK, car je suis moins fan du style de FRANCAVILLA… Au final, la présence des deux s’avère un réel atout, dans la mesure où chacun parvient à véhiculer une ambiance particulière et à donner vie aux deux scénarii de SNYDER qui a vraiment réussi à prendre en main le Batverse ! Même si j’adore le Batman de MORRISON, celui-ci apporte un peu de fraîcheur et permet de lire une histoire très bien menée qui a le mérite de ne pas nous embarquer dans un run interminable (cela dit, la manière dont MORRISON déroule son récit ne me déplait pas non plus, mais là, ça fait du bien d’avoir du bon Batman sans prétention).

Mettre Snyder sur un titre Batman est l’une des meilleurs idées de ces dernières années. Le mec s’éclate et ça se ressent fortement. Et je suis super fan du taff de Francavilla, qui n’est pas s’en rappeler celui de Mazzu sur le Year One. Miam !

Signalons des bonus vraiment plaisant, à la fin de ce tome 1.

La maquette, je la trouve sobre, élégante, mais également très reconnaissable, ce qui est toujours un plus.

Moi, j’adore Francavilla.
J’adore ce genre de style très ombré, très tranché, avec une base réaliste, et des rendus d’atmosphère polar très forts.
Et puis, bon, Francavilla convoque le style d’Alex Toth, là, et surtout rend un grand hommage à Mazzucchelli, donc ça ne peut que me plaire.

Ce n’est pas le mot que j’aurais employé : les histoires sont quand même d’une dureté incroyable.

J’ai quand même l’impression que Snyder est en train de poser les bases de quelque chose de plus gros. Et cette impression est confirmée par ce que je sais de son run de l’après reboot.

Jim

question toute bête:pourquoi ça s’appelle “sombre reflet”?
Et “black mirror”?

[quote=“Jim Lainé”]

Signalons des bonus vraiment plaisant, à la fin de ce tome 1.[/quote]

Exact !

[quote]

Ce n’est pas le mot que j’aurais employé : les histoires sont quand même d’une dureté incroyable.[/quote]

Ah oui non mais tout à fait. La deuxième l’est d’ailleurs exceptionnellement… la scène du bar avec Gordon et son fils, évoquant le sort éventuel d’une serveuse, est particulièrement éprouvante. Mais avec ces deux intrigues, je trouve que SNYDER arrive à innover et à ne pas retomber dans la classique opposition de Batman avec un de ses ennemis habituels.

Je te rejoins la-dessus. Et ça passe d’ailleurs davantage par la manière dont il dépeint Gotham que par les personnages eux-mêmes. Quand on pense à Gates of Gotham et, pour les New 52, Court of Owls, on comprend vraiment que SNYDER veut faire de la ville son “personnage” principal.

Par contre, au sujet de Black Mirror, je noterai que j’ai vraiment eu du mal à penser que c’était Dick Grayson sous le masque… cette époque paraît déjà si loin en Vo qu’à la lecture de ce volume, j’ai eu du mal à avancer avec ce postulat. Heureusement que SNYDER s’en amuse, notamment par le biais d’une remarque de Gordon qui précise qu’il n’est pas habitué à ce que Batman ne s’envole pas au milieu d’une phrase.

[quote=“Regulator”]question toute bête:pourquoi ça s’appelle “sombre reflet”?
Et “black mirror”?[/quote]

Sombre reflet, c’est une traduction possible (et un peu libre) de “black mirror”.
Et ça marche assez bien parce que les deux récits sont des jeux de reflets, des personnages qui se renvoient des images déformées les uns des autres. Comme en plus y a le thème de la partie et de la transmission générationnelle, la traduction me semble assez efficace.

Jim

Le contexte aide beaucoup, justement, avec la redéfinition du héros.
Et Snyder en profite pour s’intéresser à des personnages secondaires ou en créer de nouveaux.

Jim

Moi, je trouve que ça passe très bien.
Ça donne un Batman différent, un poil plus drôle (et plus sensible), plus geek, plus faillible aussi.

Jim

J’ai également énormément apprécié cet album. Jock, que je trouve parfois peu lisible, s’en sort très bien, sur un script passionnant à défaut d’être original (la vente aux enchères d’effets ayant appartenu à des vilains a déjà été vu, notamment chez Millar et son Marvel Knights Spider-Man). Quant à la partie consacrée à Gordon, j’étais déjà fan de Francavilla sur The Black Coat ou encore Left on Mission aux début des années 2000, là il confirme tout le bien que je pensais de lui (la comparaison avec Mazzuchelli est pertinente, tant par l’hommage voulu par l’un que par le talent commun aux deux). Snyder m’a même surpris par le suspense créé en si peu de pages. Je n’ai pas pu faire une seule pause dans ma lecture !

[quote=“Regulator”]question toute bête:pourquoi ça s’appelle “sombre reflet”?
Et “black mirror”?[/quote]

parce que de toute façon, on perdait la référence biblique.

(qui aurait été, dans ce cas “miroir obscurci”, qui ne fonctionnait pas du tout dans le contexte)

Je crois que je me suis mal exprimé :wink: Je voulais dire surtout que j’étais déjà passé au stade où j’avais quasi oublier que Dick avait été sous le masque à cette période, et qu’il m’a fallu un peu de temps en lisant Sombre reflet afin de m’y refaire totalement. Pour le reste, c’est une excellente idée et très bien exploitée par SNYDER dans ce volume :wink:

Tout pareil je me suis délecter avec cet album, snyder développe des recits sombres avec des persos bien caractérisé ( je connaissais peu le fils gordon et ça à titillé ma curiosité, si vous avez des références de récits avec lui je suis preneur ).
Jock est magnifique comme d’hab ( j’avais prit le bouquin pour lui à la base ) et francavilla est vraiment très bon ( tout comme sur la panthère noire ).

Du bon batman

Du bon batman bien dark à travers ce volume, j’ai adoré l’ambiance instauré sur les 2 histoires (surtout la partie de Gordon, qui est parfais stressante lors du face à face avec son fils).

L’ambiance de Gotham est très bien transmise, je suis sur la même longuer que les posts précédents je sens qu’il va se passer des choses énormes dans le dernier tome !!

Et cela ne présage que du bon pour Batman et les lecteurs de Vf, avec la parution simultanée en librairie et en kiosque dans quelques mois de la nouvelle série consacrée au Chevalier Noir, dessinée par Greg Capullo, dont les premiers échos sont dithyrambiques.

Alors, ça je ne comprend pas: pourquoi ce doublon ?
Autant publier autre chose en kiosque.
[size=85]ça va être le cas aussi pour la JLA de Johns et Lee, non ?[/size]

Alors, ça je ne comprends pas : pourquoi parler de doublon ?
Tu comptais acheter d’abord en kiosque puis en librairie ?
Je trouve ça génial de proposer le choix d’un rythme mensuel avec 4 séries en souple et un rythme biannuel cartonné avec une seule série. Que l’une d’elles se retrouve proposée sous deux supports ne me dérange pas puisque je ne fais pas le kiosque. Urban semble considérer que le lectorat kiosque n’est pas forcément le même qu’en librairie.

Oui, et aussi pour Green Lantern.

Bah, non. :mrgreen:
Je ne vais sans doute pas acheter la version kiosque, du coup, et me prendre les bouquins directement en librairie.

C’est pour ça que je ne comprend pas trop la stratégie. Autant proposer autre chose en kiosque que quelque chose qu’on trouvera dans le même temps en librairie.

[quote=“Zombie”]Bah, non. :mrgreen:
Je ne vais sans doute pas acheter la version kiosque, du coup, et me prendre les bouquins directement en librairie.

C’est pour ça que je ne comprend pas trop la stratégie. Autant proposer autre chose en kiosque que quelque chose qu’on trouvera dans le même temps en librairie.[/quote]

tout simplement pour les gens qui n’achètent pas de kiosque, tu cibles une autre clientèle qui veut suivre l’histoire mais uniquement en TPB.

[quote=“Blackiruah”]

[quote=“Zombie”]Bah, non. :mrgreen:
Je ne vais sans doute pas acheter la version kiosque, du coup, et me prendre les bouquins directement en librairie.

C’est pour ça que je ne comprend pas trop la stratégie. Autant proposer autre chose en kiosque que quelque chose qu’on trouvera dans le même temps en librairie.[/quote]

tout simplement pour les gens qui n’achètent pas de kiosque, tu cibles une autre clientèle qui veut suivre l’histoire mais uniquement en TPB.[/quote]

Mais tu perds aussi le lectorat kiosques. Pour ma part je vais sûrement pas prendre le kiosques si je vais avoir la librairie dans le même temps. Le kiosques, c’est ma base, la librairie c’est ce que je n’ai pas en kiosque.