BEST COMICS : X-MEN t.2-6 (Austen, Claremont/Davis, Coipel)

[quote]BEST COMICS : X-MEN 2
Auteurs : Chuck Austen, Salvador Larroca, Paolo Rivera
144 pages, 10,10 EUR, en librairie seulement
Chuck Austen et Salvador Larroca réinventent le mythe de Roméo et Juliette dans cette aventure complète des X-Men, tirée des archives de la Maison des Idées. Et Paolo Rivera nous livre sa version graphique des premiers X-Men.
(Contient les épisodes US Uncanny X-Men 437-441)
SORTIE LE 2 MAI ![/quote]

Liens :
Le site de l’éditeur: www.paninicomics.fr
La page facebook de l’éditeur: www.facebook.com/PaniniComicsFrance

Hahahaha !!! Publié ça dans la collection Best Comics !!! Ils ont peur de rien chez Panini :slight_smile:

C’est précisément la réflexion que je m’étais faite… sûr que pour ça va super donner envie à des néophytes qui découvriraient ce tome de continuer à lire les X-Men :mrgreen:

Franchement, je les ai lus sans déplaisir, les XMen d’Austen. Ça revenait à un côté un peu soap qui avait fait les beaux jours de la série sous Claremont, y avait des trucs assez malin, assez bien vus. Je ne trouve pas que son run mérite la volée de bois vert qu’il s’était pris.

C’est la fin du run qui mérite la volée de bois vert !

Je trouve que ça commençait bien avec l’arc hope, et tout de suite derrière ça s’est gâté avec l’arrivée asamiya et l’arc sur maximus lobo, puis la romance à deux balle entre havok et Annie, le pétage de plomb de lorna pour finir avec la purge de draco. Mais bizarrement j’ai kiffé certains arcs, celui présenté ici ne m’a pas déplu, ni le retour de la confrérie ou le procès du fléau. Le côté soap était trop présent pour moi où mal fait. Dommage.

Pareil !

Le mélange soap-opera et manga avait un petit côté gloubi-boulga bien indigeste. Et puis à la fin je n’en pouvais plus de cette romance improbable à 2 balles et de ces minauderies entre Husk et Angel…

C’est dommage d’ailleurs que ce soit ce qui ait marqué les esprits.

Ouais, pareil, y avait plein de choses intéressantes et bien ficelées. Le Juggernaut avec le gamin poisson, ça tournait très bien. Sa gestion de Northstar aussi était irréprochable. Non, sérieux, c’était du comic book tendance soap, mais ça fonctionnait. Sans les ambitions d’un Morrison ou d’un Casey, mais avec l’envie de raconter des aventures sympas avec un casting sympa. Ça ne mérite en rien toutes les critiques.

Jim

Après, ouais, l’arc sur les origines de Diablo m’a semblé tristoune (il y avait plus malin à faire sur le personnage pour régler les vieux sub-plots de Claremont).

Mais du coup, il y avait une série plus intimiste à côté du gros run de Morrison, c’était équilibré, quoi. (ou alors c’était juste après, tiens, je ne me souviens plus)

Tu as bien raison, c’était en même temps que momo. Austen je l’ai préféré sur les exilés pour ma part ( sauf l’arc ou ils sont sur 616 avec les x-men et les loups de lobo )

Nan mais c’est quoi ce revirement soudain ici ? La pensée unique qui guide les jugements portés sur certains runs ou certains auteurs, érigé par le dieu multiple OnN’saiKi / la Majorité Critique, c’est de dire que la période Austen c’est de la merde !! Tout comme on dira " Liefeld, c’est pourri " ou encore " Loeb, c’est plus ce que c’était " !!
Franchement les mecs vous déconnez ! (LOL)

On relance un sujet “pour ou contre Mark Millar” la semaine prochaine.

Je dois avoir encore mon article “Un con trop loin” sur le début de son run FF (dont je n’ai jamais lu la suite, du coup, tellement j’avais été dégouté par le début)

J’étais assez jeune à l’époque et reprenais un peu les comics après un passage à vide et je garde un plutôt bon souvenir du run d’Austen. Peut-être est-ce parce que j’aime bien le soap? Probable, mais j’avais apprécié l’histoire avec Annie et surtout la relation entre le Fléau et le gamin, la famille Guthrie. C’était assez frais et ces personnages que je connaissais mal m’étaient compréhensibles, accessibles.
Je pense que ce run est justement assez accessible et agréable à lire pour les nouveaux lecteurs comme je l’étais pour justifier la décision de Panini d’une réédition en format “petit prix”.

J’aime bien le soap aussi dans les comics, et particulièrement, pour rester sur les X-Men, le traitement qu’en a eu Claremont dans les années 80, mais pour Austen, beurk quoi, c’était imbuvable, vraiment une période de la série que je déteste ([size=85]et pas seulement à cause des dessins qui n’étaient pas à la fête, mais surtout pour le scénar qui m’exaspérait, franchement, c’était une douleur de lire ces machins[/size]).

Best comics ??? Ouais, y a de quoi rire ([size=85]jaune[/size])…

[quote=“Nikolavitch”]On relance un sujet “pour ou contre Mark Millar” la semaine prochaine.

Je dois avoir encore mon article “Un con trop loin” sur le début de son run FF (dont je n’ai jamais lu la suite, du coup, tellement j’avais été dégouté par le début)[/quote]

Je préfèrerais un “pour ou contre Fraction”. Je le hais, le Fraction. Si je pouvais je le flinguerais.

Pfff…qu’est ce qu’il faut pas entendre tout de même…

A la différence de Austen, il a endommagé bien plus la franchise X-Men, en restant bien plus longtemps, bien trop longtemps en place, pour justement faire la plupart du temps du surplace et ne rien raconter de vraiment marquant. Et après, on le fera passer pour un scénariste important et bankable (j’entends, on a dû à un moment le considérer ainsi, pour lui refourguer Fear Itself. A moins que c’était tellement foireux que pas un autre scénariste ne voulait s’en occuper ??) on ne sait pas pourquoi.

Pareil. Bon, y avait des trucs assez WTF, mais ça donnait envie de lire la suite. A mon sens, c’est bien plus lisible que 80% de ce qu’on a sur la franchise ces 5 dernieres années…

En quoi Fraction a t’il endommagé la franchise X ?

Si Fear Itself est un désastre, il faut rappeler que les éditors voulaient faire de ce simple cross Thor Iron-Man une bien plus grande histoire. Ce qui a amené à FI.

c’etait pas un cross thor-captain à la base plutôt, vu que l’ennemi c’est crane rouge boosté par un marteau nordique?