BIENNALE DU 9ème ART - CHERBOURG 2021 - WILL EISNER

biennale-eisner-confirmee

10e biennale du 9e art. L’esprit de Will Eisner.

Du 28 mai au 29 août 2021.

Pour sa 10e édition de la Biennale du 9e art - la bande dessinée - le musée Thomas Henry clôt le cycle consacré aux auteurs américains entamé en 2017.

Après Winsor Mc Cay, créateur du personnage de Little Nemo, puis Jack Kirby, un des pères des super-héros, c’est Will Eisner qui est mis à l’honneur en 2021 dans la galerie des expositions temporaires du musée Thomas Henry.

Créateur du personnage du Spirit, précurseur du graphic novel ou roman graphique, auteur éminemment influent outre-Atlantique, son parcours est retracé grâce à la valorisation de près de 80 planches originales et objets de collections centrés sur la thématique de la ville de New-York, ville natale de l’auteur.

Source : https://www.cherbourg.fr/infos-services/culture-et-loisirs/musees/biennale-du-9e-art-1751.html?L=472

1 J'aime

Merci Doc!!!
Je n’avais pas encore vu l’affiche…
C’est dire que les programmations culturelles et leur communication sont très perturbées cette année.
Pour les plus radins d’entre vous et pour info, les musées de Cherbourg sont gratuits jusqu’au 30 juin (sinon c’est 5€ :grin:).
Mine de rien, ça commence dans très peu de temps. J’essaierai d’y passer en semaine pour être tranquille.
Je posterai quelques photos ici-même. :wink:

Bon, je viens juste d’entamer les négociations …

Je reviens de mon premier tour à l’expo de Will Eisner.

Il m’avait semblé qu’elle serait centrée principalement sur le thème de New-York mais en réalité c’est plutôt à 3/4 « The Spirit » et 1/4 sur la Grosse Pomme (uniquement la dernière salle).
Sinon encore une fois une très belle scénographie bien que plus sobre que celles pour Winsor McCay et Jack Kirby.

Comme d’habitude, ce que j’adore c’est regarder les planches originales. Il y a 3 histoires complètes de « The Spirit » dont une particulièrement intéressante. A la base, elle était prévue pour une autre série « John Law » qui n’a jamais aboutie.

Pour cette raison, les planches ont été rafistolées pour redevenir un épisode du Spirit. Le travail sur les modifications (blanco, découpages, collages, etc…) est très intéressant à observer.

Dans cette première salle, il y a également un original de Wally Wood.

La seconde salle était pour moi la moins intéressante. Elle regroupe pas mal de lithographies et de sérigraphies. Il y en avait de très belles mais ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus.

Il y a également un pan de mur sur Will Eisner et l’underground.

Je l’ai trouvé trop peu documenté pour être intéressant (et certains originaux n’avaient rien à y faire).

Ensuite, on traverse une salle avec de grands panneaux suspendus reproduisant des cases de « The Spirit ». Ça rend très bien.

Puis là, je tombe sur le titre de la 4eme salle, « Eisner/Miller face à face » :astonished:

Pas de mensonge et pas de jaloux, une moitié de salle pour Frank Miller et l’autre pour Will Eisner.

Les planches originales sont toutes issues de Sin City (Le Grand Carnage et Valeurs Familiales). C’est vraiment magnifique à observer de près.

Côté Eisner, de très belles planches également avec mon coup de coeur de l’expo pour cette première page de l’épisode « Lorelei Rox ». Splendide.

Et pour finir la dernière salle est consacrée à New-York et aux graphic novels d’Eisner avec encore une fois de très belles pièces.

Petit bilan final : une très belle expo avec de superbes pièces. Dommage qu’elle soit si centrée sur « The Spirit » et moins sur les travaux ultérieurs d’Eisner. Ca la rend beaucoup moins intéressante pour le « grand public » ou les curieux qui y passent en fin de visite du musée. J’ai trouvé également qu’elle se penchait trop peu sur l’apport qu’a eu Eisner sur la BD actuelle. A part le parallèle avec le travail de Miller, il n’y en a pas d’autres. C’est dommage!

Merci pour ton retour ça a l’air chouette toussa encore

Y a du Miller !!! Punaise, faut qu’on passe quelques jours en Basse Normandie en août.

Il n’y en a pas tant que ça de Miller : 7 ou 8 planches de Sin City et le Batounet (mais c’est du numérique pour celui là).

Pas grave. Je ne vais pas le préciser.

Par contre, c’est vraiment superbe à observer en détail. On voit bien le travail d’épure réalisé par Miller. Les crayonnés bleus,plus détaillés, sont visibles sur les surfaces blanches. :heart_eyes:
J’étais excité comme une puce quand j’ai vu qu’il y avait des planches de Frank Miller.

Voilà … pareil derrière mon écran quand j’ai lu ton message.

Dommage : ça aurait été sympa d’avoir une planche de Daredevil avec les crédits dans des papiers qui volent, par exemple…

Jim

Mythique

image

Là, ça aurait été parfait et totalement en phase avec l’expo.
Mais bon, je me satisfais déjà du peu qu’il y a. :grin: