BROEN / THE BRIDGE (Saisons 1-4)

A la frontière entre la Suède et le Danemark, au beau milieu d’un pont, est retrouvé le corps d’une femme, vraisemblablement assassinée. Les polices suédoises et danoises sont alors dépêchées sur les lieux. Mais l’affaire prend une tournure particulièrement glauque et étonnante lorsque les enquêteurs découvrent qu’il ne s’agit pas d’un seul mais de deux cadavres, coupés en deux à la taille, qui ont été assemblés pour n’en faire qu’un…

Série renouvelée pour une seconde saison (diffusion prévue pour l’automne 2013).

Excellente série, un scénario extrêmement retors, des personnages très travaillés à qui on donne une réelle substance, un très beau travail sur l’atmosphère, l’ambiance.
Et un épisode final époustouflant.

Le genre de série très millimétrée dont il faut en savoir le moins possible avant de la regarder.

Il sera également intéressant de voir les options retenues pour les remakes, je pense notamment au personnage de la femme flic autiste, difficilement crédible dans la série : l’adaptation saura-t-elle gérer convenablement le personnage?

Moi, j’étais surtout content de retrouver Kim Bodnia (Pusher) dans Broen, je ne l’avais plus vu depuis un petit rôle dans The Killing.

Autiste ?

Je n’ai pas du tout trouvé que ce personnage était autiste. :open_mouth:

Et pour ma part je l’ai trouvé tout à fait crédible (et surtout excellent), en tout cas pas moins que l’intrigue.

Il ne me semble pas qu’il existe une version dvd avec des sous-titres en français, dommage…

il me semble qu’elle doit être diffusée sur Arte dans l’année

Je n’ai pas encore vu la série, mais d’après la présentation des persos sur Wiki, elle souffre bien de troubles autistiques :

En tout cas, vous m’avez convaincu les mecs : j’attaque le premier épisode pas plus tard que dans quelques minutes…

Pour ma part j’ai vu les 10 épisodes, et à aucun moment je n’ai pensé que ce personnage était autiste.

Attention : le syndrome d’Asperger est certes une forme d’autisme, mais très “légère”. Je crois me souvenir par exemple que Steven Spielberg avait été diagnostiqué comme souffrant de ce trouble. Rien ne semble l’indiquer au profane quand il s’exprime pour autant…

Hmm… Je ne sais pas si l’adjectif “léger” convient, pour le coup (des parents concernés par ça fronceraient le sourcil).
:wink:
Disons que c’est, si j’ai bien compris, un syndrome qui ne fait que gêner les interactions sociales sans les entraver ni les bloquer, et qu’il existe des traitements et des thérapies, efficaces pour la plupart. Après, le syndrome d’Asperger est également le sujet de réflexion (de la part de gens qui en sont atteints et de thérapeutes), à savoir : l’individu qui en est atteint est-il diminué ou handicapé (et donc, y a-t-il quelque chose à faire pour compenser ?) ou bien est-il quelqu’un de différent (auquel cas, c’est à la société de s’adapter) ?

Jim

J’attaque ce soir, pour ma part (assez de ne pas savoir…)

:wink:

Jim

Tu as raison, bien entendu. J’entendais : au regard de formes plus lourdes.

Le teaser de la saison 2 :

Oui oui, je me doute bien que c’est ce que tu disais.

Et, disons que, globalement, et à part d’éventuelles lenteurs de diagnostic, on sait comment traiter, suivre et encadrer ce genre de cas, d’après ce que j’ai lu.

Pour en revenir à l’héroïne, elle a quelque chose d’intransigeant dans son rapport aux autres, ménageant son espace, imposant ses formes de relations, et même les déplacements autour d’elle. Dans le premier épisode (que je regarde en version sous-titré : quelle langue étrange, le danois… enfin, je suppose que c’est du danois par habitude, même si Saga reçoit Martin dans ses locaux, donc côté suédois, mais j’avoue que je ne sais pas dans quelle langue c’est tourné, les scènes où les dialogues jouent sur les accents me laissent supposer que les personnages parlent dans leur langue, et donc que les Suédois comprennent les Danois et inversement, mais je n’en suis pas sûr…), la scène où elle demande à Martin de s’asseoir montre bien la tension qu’elle ressent.

Jim

Purée, elle a quand même un côté Terminator assez étonnant. Dans l’épisode 7, je viens de voir une scène autour de “l’instinct maternel”, qui la montre très détachée, très froide, presque analytique et clinique. Son rapport à la sexualité est également assez désarçonnant. Et plein d’autres indications dans les épisodes. C’est d’ailleurs assez bien rendu par le corps raide et les regards fixes que Sofia Helin donne à son personnage, conférant à Saga un côté à la fois très concentré et très détaché. Autiste ? Oui, finalement, à bien y réfléchir, c’est visible…

Jim

Je ne pensais pas qu’on puisse faire une deuxième saison avec le même duo d’enquêteurs surtout compte tenu des événements de la première saison, il semblerait que finalement ce soit possible.

Les deux premiers épisodes débutent la saisons sous les meilleurs auspices, contrairement à la vie et à l’enquête des deux policiers Saga Norén & Martin Rohde.

S’il est un peu tôt pour se faire une bonne idée de cette saison, ça semble plutôt bien parti.

À suivre en ce qui me concerne.

Bon effectivement c’est très bien parti, une belle intensité dramatique a déjà été atteinte en seulement trois épisodes, comme dans la saison précédente l’inattendu, l’imprévisible est au rendez-vous ; et particularité (?) des séries “nordiques” (comme dans Forbydelsen ici et ) on n’hésite pas à traiter en profondeur, mais aussi et surtout bien en amont de la série certains personnages qui semblent peu ou pas lier à l’intrigue principale au début.

Et petite anecdote, on cite dans une conversation la série (deuxième épisode) le Transmetropolitan d’Ellis.

Un deuxième saison vraiment très excitante, les rebondissements se succèdent sans qu’on les voit venir.
Cette propension à s’intéresser à des personnages sans liens apparents avec l’enquête, du moins de prime abord, dont l’implication viendra à un moment ou à un autre, sans que l’on sache bien sûr le degré de cette implication, ajoute à l’attrait de la série.

Et puis l’épisode 5 se termine sur un excellent cliffhanger. :wink:

À suivre …

Va falloir que je reprenne la Saison 01, que j’ai laissée pour cause de trop de boulot. Mais moi, j’aime beaucoup, c’est juste derrière The Killing, pour moi.
Et là, ce que tu en dis et ce que tu en montres me laisse penser que ça pourrait presque passer devant.
Miam miam !

Jim