BULLET TRAIN (David Leitch)

KXqU

:wink:

1 « J'aime »

Euh… tu as vu « Breaking Bad » six fois ? :dizzy_face:

Dans le genre, et peut-être même VF supérieure à la VO, je dirais « South Park », où les mecs font un boulot d’adaptation époustouflant. Perso je regarde la série en VF.

Le vf d highlander la serie, toutes les vf des années 80 sinon, comme starky et hutch.

Et il a trouvé le temps en plus pour flash, arrow et superman et lois. Trois fois chacune.

j’aime beaucoup la VF de par la qualité de ses comédiens mais il y a quand même une perte concernant les jeux de mots ou certains gags.

(perso j’aime bien les VF où les mecs repensent le film comme pour Wayne’s World ou What we do in the shadows)

années 70 :wink:

(et avec plein de censures brrrrrrrr franchement en série les VF c’est la cata je trouve)

Elles sont arrivées si tôt en France ?

1978

Je l’ai même pas vu une fois.

J’ai des trucs de plus bas étage, mais Hudson Hawk ou encore le dernier Samaritain sont à mon avis plus drôle et avec une VF tellement folle que meilleur comparé à la VO.

Ah oui, dis donc !

J aime bien la version basque également et la hongroise a son charme.

Pour vous répondre à tous les deux, même si KabFC n’a rien demandé…

Oui, j’ai vu la série 6 fois, ce qui n’a rien de si surprenant.
C’est un show ex-cep-tion-nel, réunissant parmi les plus grands talents télévisuels (incontournables, à mon sens) des 12 dernières années.

La qualité de l’écriture, la justesse des dialogues, la musique qui se dégage du tout…
Personne ne se posera la question du nombre de fois qu’il a écouté un même album de zic/combien de temps il lui a consacré.
Pour moi, en tant que spectateur et en tant que scénariste, c’est un bijou. Je pourrais le voir 10 fois - et je le ferai - que je ne m’emmerderais pas tellement je me régale. Tout comme des romanciers, des essayistes et j’en passe ont lu plusieurs fois ce qu’ils considèrent comme des œuvres fondatrices.

Breaking Bad, c’est un vieux pote. Et je suis fidèle en amitié.

KabFC, je t’envie.
Tu as la possibilité de vivre une formidable expérience.
Libre à toi de passer à côté, mais ce serait dommage. Le voyage vaut le coup.

Mon fils a convaincu plusieurs des ses amis de s’y mettre. Quand ils ont commencé, ils ont bouffé les 5 saisons en un temps record. Et ils ont enquillé sur Better Call Saul.

La jeunesse est une promesse.

Très bon argument, même si le parallèle a ses limites…
Mais c’était pas un reproche, hein. :slight_smile:

J’ai rarement eu ce type d’expérience de re-visionnage avec les séries télé. J’ai vu deux fois « Lost » et « Le Prisonnier », mais sinon, même si ça me démange de me refaire « Les Soprano », je n’ai pas vraiment pris ce pli-là.

Puis pour faire l amour sur breaking bad, faut trouver la fille…

Je ne l’ai pas pris comme un reproche. C’est juste que votre étonnement sur le sujet - pas uniquement le tien - m’étonne en retour chaque fois qu’il s’exprime.

Je sais bien qu’un objet télévisuel d’à peu près 60 heures et un album de musique, ce sont deux choses bien distinctes.
Mais la clé dans ce que je dis, c’est 60 heures. C’est que dalle. Lire un bouquin de 600/700 pages prend en moyenne entre 30h et 40h. Si c’est un classique, il peut être lu et relu par un même lecteur passionné.

Le truc, c’est que même ici où l’on reconnaît aux prods télé exigeantes un statut d’œuvres d’art à part entière, vous êtes peu nombreux à les hisser aux rangs de chefs-d’œuvre pouvant générer de multiples visionnages. Parce que l’empreinte du « temps long », vous le ressentez uniquement/essentiellement avec les séries, ou que vous ne les trouvez pas à ce point imparables pour les revisiter, ou que vous occupez vos loisirs autrement/de manière plus variée parce qu’il y a tant de choses à lire, à voir, à écouter…

Pour le « surconsommateur » de produits culturels que je suis - cette lecture, ça me surprend.

Lost, deux fois, je ne pourrais pas. Il y a trop de promesses non tenues dans la dernière ligne droite du show. Pour moi, le voyage ne vaut le coup que s’il y a une impression « d’accomplissement » à la fin.
Le Prisonnier, je comprends davantage. Mais c’est facile de revoir plusieurs fois une série de 17 épisodes. :slight_smile:
Et là encore, une partie du show est ratée pour des raisons que tu connais sûrement.
Les Soprano, c’est un trou dans ma culture. Comme The Wire, je n’ai pas réussi à accrocher. The Wire, je sais pourquoi : le portrait clinique et en strates d’un système/d’une société, ça m’emmerde au dernier degré. Sans prétention, je suis un conteur d’histoires. C’est ce que j’aime. The Wire, c’est autre chose. Alors que dans les Soprano, il y a a priori une matière qui devrait me parler, mais la mayonnaise ne prend pas. Et j’ai bien conscience que l’on est dans le top 10 de The Best Ever.

Après, le pli dont tu parles, c’est peut-être « caractéristique ». Quand quelque chose me fascine, j’y reviens. Sauf pour la lecture de romans. Par manque de temps. Je suis un lecteur très lent. Et je ne suis pas un mutant. Je fais des choix. Mais j’ai quand même un superpouvoir : je peux faire en même temps deux choses exigeant de l’attention… sauf lire, bien sûr.

Ado, j’écoutais des émissions à la radio tout en apprenant par cœur de potentiels sujets du bac. Beaucoup de sujets potentiels. Beaucoup trop. Ça m’a fait du mal, à l’époque. Des mois de cauchemars avant d’avoir tout oublié. :face_with_spiral_eyes:
Je compensais mon inintérêt scolaire par une capacité à mémoriser tout et n’importe quoi. Débile quand on n’a pas la facilité de comédiens comme Philippe Noiret, capables d’effacer un texte de leur cervelle quand ils abandonnent un rôle joué des tas de fois au théâtre. Ils ne savent pas la chance qu’ils ont, ces gens-là…

1 « J'aime »

Mais qui ferait ça ? :no_mouth:

Oui, on se le demande, tandis que sur dark side of the moon, on voit tout de suite mieux.

Chacun sa came. Perso, la zic des Pink Floyd, ça ne me conduit pas à l’orgasme.

J’en suis à 3 fois pour Les Sopranos et je pense que je vais pas tarder à retourner leur rendre une petite visite (parce qu’on ne peut jamais vraiment jamais quitter la famille). Lost ca me tente bien de me la refaire et là on se refait une 2ème fois Frasier. Sinon dans la famille « revu plusieurs fois » il y a en vrac : Star Trek Deep Space Nine, Farscape, Buffy, Angel, Malcolm (on va pas tarder à y revenir d’ailleurs, pareil tu peux pas quitter la famille), Friends, Kaamelott, Spaced, Friday Night Lights, Code Quantum et j’en oublie un paquet. Après beaucoup de 2ème visionnages se sont fait dans la cadre de la découverte pour ma femme.

edit : et fondamentalement, du revisionnage sur 35 ans de sériephilie je trouve pas trop déconnant. Par contre j’essaye de ne pas regarder cela par paquet de douze. Je trouve cela totalement contre-nature. A raison de trois ou quatre épisode par semaine ta vite fait de revoir des séries sans que cela soit chronophage

Mais le champion ca reste Babylon 5. Je dois en être à une dizaine de visionnage sans compter les visionnage de quelques épisodes de temps à autres.

En ce qui me concerne :slight_smile:

Je me sens moins seul, du coup.