COMANCHERIA (David Mackenzie)

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/affiches_1/hell-or-high-water-poster.jpg

[quote]DATE DE SORTIE PREVUE

12 août 2016 (USA)
7 septembre 2016 (France)

REALISATEUR

David Mackenzie

SCENARISTE

Taylor Sheridan

DISTRIBUTION

Jeff Bridges, Chris Pine, Ben Foster, Gil Birmingham…

INFOS

Long métrage américain
Genre : drame/thriller
Titre original : Hell or high water
Année de production : 2016

SYNOPSIS

Après la mort de leur mère, deux frères organisent une série de braquages, visant uniquement les agences d’une même banque. Ils n’ont que quelques jours pour éviter la saisie de leur propriété familiale, et comptent rembourser la banque avec son propre argent. À leurs trousses, un ranger bientôt à la retraite et son adjoint, bien décidés à les arrêter…[/quote]

La bande-annonce :

La nouvelle bande-annonce :

youtube.com/watch?v=igD-fXiHRRY

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/affiches_2/affiches2.1./undefined_4babec1b35f30a333eba875537b6a9ce.jpg

Ben ca envoie du gros.

Déjà c’est un film White trash comme on peut en voir maintenant à la Mud, Killing Joe, les brasiers de la colère…

Si on a déjà vu un ou plusieurs de ces films, vous serez en territoire connu, pas de surprise, la recette reste la même. Un rythme lent et posé, mais qui en soit n’est pas désagréable car bien maitrisé, des personnages introspectifs, la pauvreté du fin fond du trou du cul des US (ici le Texas), des personnages qui ont cessé de se battre et d’y croire (excepté les personnages important je parle plutôt ici des personnages de décors). Des héros introspectifs, des rednecks, un tout fou, des blagues racistes et de très beau décors naturels, que ce soit les villes déserte et abandonné, ou des paysage sublime.

La ou Comancheria a un petit plus c’est que le film fait très Western, il y a même une scène qui fait “réfléchir” au genre. Quelques petits passage d’humour bien sentis, et des acteurs au top, Ben Foster en tête bien suivi par un Jeff Bridges qui connait maintenant très bien son rôle (shérif bougon raciste à la vanne facile, ça commence à faire quelques films qu’il le fait) et un Chris Pine pas toujours juste, mais qui se paie une superbe scène avec Bridges.

Le gros point noir c’est le scénario aussi mince qu’un timbre et qui se voit des kilomètres avant et comme dirait ma femme le réal se regarde réaliser.

le film ne fait pas très western, c’est un western.

Sa grande force est de jouer avec toutes les figures du genres (les cow-boy, les indiens, le siège, la poursuite, le méchant, le duel final etc etc) dans un cadre moderne sans jamais paraître anachronique ou choquant (la manière dont la présence des armes et leur usage quasi courante par exemple).

Il s’inscrit de plus dans des thématiques et des courants typique du genre notamment par cette façon de poser les personnages face à la disparition d’une époque, l’arrivée d’une autre et les morts qu’elle engendre.

(sublime scène du feu dans les plaines)

Tu dis que c’est un film White Trash et autant il est clair qu’on peut y voir une certaine affiliation compte tenu de la production récente autant ce film offre beaucoup plus et notamment une sorte de respect et d’anoblissement. Le films est traversé de gueules qui ne sont jamais moqué mais qui confère à un certain désir de réalité ou de réhabilitement (l’interrogatoire dans le restaurant) afin d’exprimer le besoin de ne pas se tromper de cible. Ce qui me fascine (et qui peut déranger) c’est le basculement de figure, le blanc est ainsi décrit comme le nouvel indien. Celui qui va disparaître. Et ça c’est très fort parce que cela s’inscrit aussi dans tout un contexte politique, économique et social très fort (même si grossier cela dis on va pas faire de subtilité avec ces suppôts de Satan que sont les banques).

Je crois que c’est un film qui va très bien vieillir et qui confirme, encore une fois, à quel point Ben Foster est un incroyable comédien.

je suis tout à fait d’accord avec toi. Sauf sur un point. Le contexte politique. Pour moi il est inexistant. Peu importe la présidence, on voit des personnes qui ont cessé de lutter (hormis les héros) et qui sont les laissé pour compte de l’amérique.

oui peu importe la présidence mais c’est du politique

Ben oui :smiley:

La politique c’est une chose autrement plus vaste que de savoir si on vote pour tel ou tel nabot

(c’est même une chose trop sérieuse pour la confier à des hommes politiques)

Les laissés pour compte du film le sont à cause de choix politiques.

(et je le trouve très ancrés avec le contexte politique américain actuel, les élections présidentiel, du fait de mettre en avant une catégorisation de population qui se considère comme négligé et qui est le coeur de cible de l’autre psychopathe)

oui clairement et c’est quelque chose qui déborde du ciné et qui transpire dans d’autres domaines. en litté on retrouve ça chez beaucoup de nouveaux auteurs américains notamment ceux publiés dans la collection Néo Noir de Gallmeister

Au fait j’ai appris que “Hell or high water” est un terme juridique : “Hell or High Water (littéralement « l’enfer et le déluge ») est une clause sur un contrat, généralement un prêt, qui implique la nécessité pour l’emprunteur de procéder au remboursement, quelles que soient les difficultés qu’il pourrait rencontrer. Le terme vient d’une expression familière aux États-Unis qui indique qu’une tâche doit être accomplie « come Hell or high water » (« quand bien même l’enfer ou le déluge s’abattrait sur nous »).”

oui c’est ça

[quote=“Lord-of-babylon”]Ben oui :smiley:

La politique c’est une chose autrement plus vaste que de savoir si on vote pour tel ou tel nabot

(c’est même une chose trop sérieuse pour la confier à des hommes politiques)

Les laissés pour compte du film le sont à cause de choix politiques.

(et je le trouve très ancrés avec le contexte politique américain actuel, les élections présidentiel, du fait de mettre en avant une catégorisation de population qui se considère comme négligé et qui est le coeur de cible de l’autre psychopathe)[/quote]

Moi je vois vraiment le contexte économique l’arrivée des grosses société qui tuent les petits commerces etc etc. Rien de politique.

Mais pour moi les hommes politiques sont des hommes de pailles qui servent à faire avancer ou reculer les sociétés. Je ne leur donne aucun crédit ni pouvoir. Par contre les Lobby là c’est autre chose.

qu’ils soient de pailles ou pas de pailles ce sont des actes politiques, peu importe qui est derrière

Le droit du commerce, la législation quand à l’implantation des sociétés, les “cadeaux” fiscaux etc etc qui font que des grosses société tuent des petits commerces ce n’est pas politique peut-être ? Quand un Carrefour s’implante en extérieur des villes, quand on “propose” de plus en plus de travailler le dimanche c’est pas politique ?

Et les lobby font quoi à ton avis ? Attend je t’aide : de la politique :mrgreen:

Je veux bien croire que pour toi la politique se résume à deux costards cravate qui discute chez Elkabach mais la réalité est autrement plus vaste et tout est lié

il y a une portée politique dans tous ces exemples

le travaille le dimanche cette vaste blague.
Soit personne ne bosse, soit c’est ouvert pour tous.

Disons que pour ma part cela me fait rire jaune.

Mais tu vois ce qu’on veut dire je pense. J’irais pas jusqu’à dire que tout est politique (même si j’aurais tendance à pencher vers cet avis) mais tout le contexte économique décrit dans le film découle de décision politique.

Et c’est le cas partout. Je prend un cas qui me touche mais par exemple les décisions politiques de ma ville (et de mon département et de mon pays) quand à l’implantation d’un nouveau multiplexe géré par un groupe privé dans ma ville (alors que d’autres projets été proposés) va avoir des conséquences économiques non seulement sur mon travail (je bosse dans un cinéma) mais également, à long terme, sur la ville en elle-même puisqu’on constatera vraisemblablement un mouvement des gens vers de nouveau endroits au risque de faire disparaître les anciens.

[quote=“Lord-of-babylon”]
Mais tu vois ce qu’on veut dire je pense. J’irais pas jusqu’à dire que tout est politique (même si j’aurais tendance à pencher vers cet avis) mais tout le contexte économique décrit dans le film découle de décision politique. [/quote]

Je vois ce que vous voulez dire, mais je ne suis pas du même avis. Pour moi “presque tout” est économique (lié au pognon).

Je comprends tout à fait.

oui c’est lié au pognon mais ce que tu en fais,ou pas, c’est politique

Non mais quand Amazon qui ne paie pas ses impots et que l’état bouhou c’est pas bien, va falloir payé que les mecs disent non, on paie pas si on paie on se barre, mais à la place on on va ouvrir une nouvelle usine, pour moi c’est pas politique, c’est une entreprise qui dicte sa loi au politique qui se retrouve devant un bien faible choix.

La crise de subprimes est une crise économique que les politiques n’ont pas réussi à enrayer et les beaux discours de transparence ont vite laissé place à du vent car ils n’ont aucun contrôle.

Quand tu sais que la commission européenne a laissé des multinationale comme Mc Do de rapatrier les profits fait en europe et de ne payer que 1% d’impôts c’est politique ? Moi je vois un problème économique et des mecs mis en avant par des entreprises pour mieux gérer leur business vis à vis de la loi, il n’y a pour moi rien de politique la dedans.

Je ne parle pas des membres de Goldman Sachs placé dans le gouvernement américain et qui ont permis à la banque de se maintenir à flots pendant la crise et avant d’être la première banque du monde.

Bref je ne partage pas votre point de vue :wink: