COMICSGATE : Les comics dans l'Amérique de Trump

Depuis quelque temps maintenant, un terme revient régulièrement sur les réseaux sociaux U.S. dès que l’on parle de comics (et principalement des bandes dessinées de super-héros de Marvel et DC) : le ComicsGate.

Mais qu’est-ce donc que le ComicsGate ?

Selon le manifeste de ceux qui ont rejoint ce mouvement, le ComicsGate veut juste faire la promotion de bons comics, avec de bons dessins et personnages avant tout…et avant tout veut dire “avant les opinions politiques”. Je n’ai aucun problème avec le début de cette note d’intention. Après tout, on veut tous lire de bons comics. Mais l’hypocrisie commence à montrer le bout de son vilain nez avec la mention des “opinions politiques”. Car tout a évidemment à voir avec les opinions politiques…

Sous ce joli vernis, quand on gratte la croûte purulente du ComicsGate, on se rend compte que sous ce terme inspiré par le GamerGate (controverse qui date de 2014 et qui a touché le monde des jeux vidéos…mais n’étant pas un gamer, j’avoue que je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à il y a peu) se regroupe principalement des républicains conservateurs, des cyber-nazis de ce qu’on appelle maintenant l’“alt-right”, ces trolls/harceleurs du net qui pourrissent la vie des créateurs qui, selon eux, propagent des messages de “Social Justice Warrior”.

FeministAgenda2-1

Le terme “Social Justice Warrior” (SJW en abrégé) est utilisé de manière péjorative pour désigner une personne qui défend et met en avant des causes jugées “progressistes” par les conservateurs (genre le multiculturalisme, le féminisme, la lutte pour l’égalité…). Et c’est l’insulte préférée des conservateurs dans leur campagne violente de dénigrement.
On trouve de nombreux commentaires prétextant que ce n’est pas vrai, que les “ComicsGaters” veulent juste que les créateurs soient engagés sur leurs mérites et pas sur leur identité, mais des gens comme la romancière Chelsea Cain (avec la couverture de sa série Mockingbird) et la responsable éditoriale Heather Antos, menacée et harcelée après la mise en ligne d’une simple photo où elle déguste un milk-shake avec ses collègues, vous diraient le contraire.

comicsgate-heather-antos-milkshake
Nom de Zeus, voilà donc les “SJW” qui “ruinent” nos comics ! :roll_eyes:

Du côté des pros des comics, le ComicsGate a trouvé un chef de file en la personne de Ethan Van Sciver, qui était encore il n’y a pas si longtemps l’un des principaux dessinateurs de Green Lantern pour DC et qui s’est engouffré dans le mouvement, histoire aussi de financer son creator-owned (il relance CyberFrog, un personnage créé à ses débuts dans les années 90). Ethan Van Sciver a une longue histoire de polémiques sur la toile (entre autres joyeusetés, il a un jour répondu à un de ses interlocuteurs en lui balançant un “Va te suicider, loser”) et sur son compte twitter, il adore se poser en victime de l’industrie parce qu’il est pro-Trump et se lancer dans des diatribes anti-“SJW”.
Van Sciver, c’est l’équivalent de la brute du lycée qui vous fiche par terre et qui détourne le regard d’un sourire en disant “qui, moi ?”…

Parmi les autres professionnels qui se réclament du mouvement ComicsGate, il y a Mitch et Elisabeth Breitweiser, Mike S. Miller, Bill Tucci ou encore Jon Malin (beurk), qui a un jour comparé les “SJW” à des nazis.

Ethan-Van-Sciver-2
Eh oui, la campagne Indie-gogos pour Cyber Frog a été un succès…

Le monde des comics a semble-t-il tardé à réagir. Ce n’est que lorsque Marsha Cooke, la veuve du regretté Darwyn Cooke, a été visée que des messages se sont multipliés sur le net (certains réfléchis, d’autres nettement moins).
En prenant pour exemple une vidéo tirée de son contexte, Bill Tucci, le créateur de Shi, a déclaré que Darwyn serait du côté des “ComicsGaters” s’il était encore en vie. Ce à quoi sa veuve a répondu :

Hi Guys, this is Darwyn’s wife and I can garantee he thought you comics gate idiots were a bunch of cry baby loosers ruining comics. Because you are.

Une réponse pour le moins cinglante qui lui a valu de nombreuses insultes. Autant pour la soi-disant “tolérance” des “ComicsGaters”…qui ont osé conclure le manifeste dont je parlais plus haut par un “Nous Sommes la Diversité”.

Il y en a qui ne manquent franchement pas d’air…

Deux articles sur le sujet :

http://www.vulture.com/2018/08/comicsgate-a-comic-book-harassment-campaign-is-growing.html

https://www.polygon.com/comics/2018/8/29/17796422/comicsgate-online-harassment-darwyn-marsha-cooke-van-sciver

Nom de Zeus, mais c’est hallucinant ça ! Et y a pas de “contre-pouvoir” qui s’organise ?

C’est celui qui a fait un run d’Iron Man ?

Pas mal d auteurs ce sont organisés depuis une semaine


top comics en parle aussi

Ethan Van Sciver dessine encore pour DC ?

Il en y a quand même qui se mobilise contre eux depuis un moment. Mark Waid par exemple avec l’affaire du comics lancé en kickstarter par D&C et Malin et dont certaines boutiques refusèrent de le vendre. Conséquence : campagne de harcèlement avec divulgation d’infos privés à la clé

Purée.

En fait, je me demande si ces gens-là ne risquent pas de venir mes “huiles de palme” des comics !

Je voulais dire “réagir en masse” en fait pour dénoncer le phénomène. Comme le message relayé par de nombreux auteurs récemment sur leur compte twitter

Tu dois confondre avec John Jackson Miller. Mike Miller a notamment dessiné pas mal de Injustice : Gods among us pour DC…

Oui, en effet, je confonds !
Bon, c’est un Miller qui ne me manquera pas …

Nope. Il a annoncé qu’il prenait un break pour s’occuper de son Cyber Frog en financement participatif.
Lui non plus, il ne me manquera pas…

Je serais quand même curieux de connaître les prochaines positions des éditeurs …

Oui John Jackson Miller a fait du Star Wars et il s occupe du site qui analyse et calcule les ventes US en comics shops.

Ah décidément… Ethan Van Sciver… Il me laisse sans voix ce c*****************

Je viens de jeter un oeil sur son twitter et c’est toujours la même merde. Il joue les victimes (il est très fort à ce jeu-là) et défend les “ComicsGaters” contre les méchants libéraux qui veulent les empêcher de créer de “bons” comics divertissants, à l’opposé de ce qu’il appelle de la “propagande gauchiste”. Sa cible préférée en ce moment est Bill Sienkiewicz qui fait partie de ceux qui s’expriment ouvertement contre le CG, quitte à en prendre plein la tronche (mais il a de la répartie, le Bill)…
Ouais, ce type est un sacré connard (et il ne s’en prend pas qu’aux anti-CG, Rian Johnson et James Gunn sont aussi les sujets de ses tweets et de sa stupide chaîne YouTube)…

Est-ce que ça peut générer un boycotte chez les éditeurs ?

Ça paraît douteux. Si déjà ils ne s’aplatissent pas comme l’a fait assez largement l’industrie du jeu vidéo devant le “gamergate”, on aura de la chance.

les âmes damnés qui tentent de nous retenir en enfer c’est mignon

non mais sérieusement, ce truc continue encore ? Ca fait des mois que ca dure, les méchants leur seul star c’est Ethan Van Sciver, non mais sérieusement, les autres sont des branlos utile, mais pas non plus des ouf de chez ouf.

Il faut dire que Marvel à mal géré sa diversité dans le sens ou elle a pris vite fait des auteurs femmes et de diverses ethnies pour bien se faire voir, ce qui ne fut pas le cas de DC.

Ce qui me fâche dans tout ça, c’est que maintenant tout vire au communautarisme. C’est moche. Faut être une femme pour écrire des personnages féminins, noir pour écrire des blacks et autres. Mais merde. Filez juste du job à de bons auteurs. Le reste c’est de la branlette.

Et il y a toujours de sales méthodes comme en témoigne ce tweet de Sienkiewicz :

Just blocking, purging, unfriending, and screen-grabbing potential threat evidence.
And how’s YOUR Saturday going?