Faut-il laisser des enfants lire du seïnen?

Voilà, je me posais la question, car pour ma part, je pense que la mention Seïnen n’est pas là par hasard!

Et laisser des enfants de 8-10 ans (voire même jusqu’à 12 ans), pourrait-être néfaste pour son développement psychique. Un enfant n’a pas le même rapport de réalité-fiction que peut l’avoir un jeune adulte ou un adulte. Comme on ne laisse pas regarder un film d’horreur ou certains films d’action ou thrillers, je pense qu’il faut laisser des limites à l’accès de certains mangas aux enfants!

J’aimerais savoir ce que vous en pensez? Car, j’ai l’impression, que plus on laisse de liberté en se disant"ce n’est pas grave ça ne peut rien lui faire" et plus les enfants perdent de leur innocence et ne vivent plus leur enfance comme on aurait pu la vivre il y’a quelques années.
Il y-a déjà bien assez de violence et d’histoires choquantes autour d’eux pour en rajouter une couche de plus…

Perso suis d’accord pour dire que les manga manquent cruellement de clarté quand aux limites d’age, et que ya finalement presque que berserk qui bénificie d’un traitement à ce niveau. Petits exemple : helsing, prennez le dans tous les sens vous ne verrez jamais le moindre public averti… C’est pourtant pas candy aux pays des bisounours. D’autes comme homonculus (qui est quand même limite dérangeant dans son style et très explicite) on à un minuscule "public averti 16 ans et plus "au dos…

Par contre dire que c’est juste les seinens ça me parait être une erreur… Je vois pas trop pourquoi un real serait à interdire aux jeunes (enfin je les ais pas tous lu mais ceux que j’ai lu sont totalement grand public)… Angel heart c’est pas non plus d’une grande violence… Certains shonen ne volerai p-e pas le -10 -12 par contre vu le quota sang/nichons qu’ils remplissent…

Après perso c’est plus par soucie de clarté afin que les manga contenant du sexe de la violence ou les 2 (ou d’autres truc dérangeants) ne soient plus mis dans le même panier que les autres. Ca serait pour moi une bonne chose

Bon je suis rassurée lol
Quand je dis seïnen, ça peut évidemment s’appliquer à d’autres genres, mais j’ai pris celui-ci, car c’est un genre destiné avant tout à un public averti. En fait, j’en suis venue à ce débat, car je pense que le manga “astral project” n’est pas à mettre netre toutes les mains( d’abord par la complexité du scénario, et puis aussi par le contexte, on part du postulat que la soeur du héros s’est suicidée!), mais comme un des membres n’étaient pas d’accord, je voulais connaître la position des autres, et j’ai pensé que cela pourrait faire un bon débat. :wink:

La discussion continue donc ici opaline (bonne initiative d’en faire un débat).

Contrairement à ce que tu sembles penser, je trouve qu’il est quelque peu stupide (sans vouloir t’offenser) de se limiter à l’étiquette “seinen” de certains manga pour en déduire automatiquement qu’il est “mal” de laisser un enfant lire un tel manga.
Pour moi, peu importe sa classification : il faut voir au cas par cas et pas faire des généralités basées sur un système de classification des manga qui est loin d’être toujours pertinent.

Ainsi, je te vois mal me contredire lorsque je dis que la lecture d’un manga comme Yotsuba, seinen, pourrait avoir la moindre influence néfaste sur un enfant. Pourtant c’est bien un seinen!
A contrario, Claymore est un shônen; pourtant, le sang gicle à toutes les pages ou presque. Death Note, manga dans lequel le héros tue des gens d’un simple coup de crayon selon son bon vouloir, est aussi un shônen. (Pour faire le lien avec Astral Project, dont il était question au départ, je trouve qu’il est quand même bien plus “soft” de parler du suicide de la soeur du héros (je crois pas qu’on ait droit à une image pour l’illustrer dans le manga) plutôt que de voir Light dans Death Note se réjouir en voyant une de ses victimes crever sous ses yeux d’une crise cardiaque, laquelle est tout de même assez bien détaillée puisqu’on voit souvent la douleur de la victime s’étaler sur une poignée de cases avant qu’elle ne rende l’âme).

Bref, tout ça pour dire qu’il est plus intelligent d’examiner le contenu du manga au cas par cas plutôt que de dire “seinen = pas bien pour les enfants” en généralisant.

Je terminerai en disant que “seinen” et “réservé à un public averti” ne sont pas des synonymes.

moui enfin dans ce cas la je sais pas trop vu que je connais pas… Par exemple angel heart commence en gros par le suicide de l’héroine pourtant j’irai pas coller une grosses limite d’age (à la limite un -10 qui ne gènerai en rien vu que le thème interressera peu les enfant de moins de 10ans)

Et je rejoins chris surtout quand on voit les bisareries des classement manga ( et d’ailleurs même les éditeurs se poment, l’exemple que je prend tout le temps c’est lamu, shonen très léger classé seinen par glénat ^^)

Vous avez bien lu mon dernier message? non parce que je me pose la question là :confused:

J’ai bien dis qu’il était juste qu’il ne fallait pas se limiter aux seïnens, mais que j’étais parti de ce postulat de départ parce que ce débat m’étais venu à l’idée sur un seïnen^^

Sinon, il est certain que nombreux shônen ne font pas dans la dentelle: death note, bastard!!!, 3x 3 eyes, gunnm…
Comme certains shojo: rg veda, mars, god child, angel sanctuary,brothers…

Mais, je pense tout de même que la plupart des Seïnens ne s’adressent pas aux enfants: ES, Gunsmith cats, angel heart, zetman, hokuto no ken…
et c’est justement, parce que c’est dans leur grande majorité que ce style de manga ne doit pas être lu par les plus jeunes, j’espère avoir été compris. :stuck_out_tongue:

t’as pas fait une erreur là? :wink:
ou alors tu parles du japon, parce qu’en france il paraissent en seinen.

ken c’est un shonen, bastard et gunnm seinen…

Pense que le mieu c’est éditer et parler de certains manga plutot que de seinen parceque on voit bien que ça emmène de nombreuses confusions

c’est mieux de commencer ça vers l’age de 12 mais ça dépend des personnes

Cela dépend de la maturité de la personne. Je déteste la limitation par l’âge. Tous les ados de 14 ans n’ont pas la même maturité !

Après, faut pas non plus exagérer la situation, ça reste des dessins. Bizarrement, on se pose pas la question pour les livres… pourtant les mots ont parfois bien plus d’impact que les images…

De plus, je vois bien plus des adultes lire des shonens que des enfants lire des seinens. Les seinens se vendent mal (hormis Berserk, Gunnm et quelques autres mangas). Du coup, en fait, je trouve la question bizarre :smiley:

Les enfants ne lisent pas assez de seinens à mon goût :laughing:

bizarrement ? Je trouve pas spécialement que ça soit étrange étant donné que les manga ateignent nettement plus le jeune public que d’autres type de litérature… ça me parait normal du coup qu’on s’y interresse.

De plus les limite d’age sont loin d’être infranchissables (le -16 ou -18 vous à empéché de regarder certains film ou d’acheter certains jeux vidéo avant l’age vous ?). Mais c’est indicatif et permettrai par exemple (vu que pas mal considèrent comme très important le regard des gens sur les mangas) de mieu cerner les genre et pas tout mettre au même niveau.

Oui oui ok, mais y’a 15 ans y’avait pas de mangas (ou quasiment pas), par contre y’avait des BD, des livres, etc. Et tu vas pas me dire qu’avant les mangas, les jeunes ne lisaient rien :laughing: Faut pas me faire dire ce que je n’ai pas dit (c’est une manie…).

Si déjà les hentai étaient pas parfois mélangés aux Miyazaki dans les ventes d’Animation japonaise, on aura fait un grand pas :astonished:

Pour les seinens violents, peut-être faudrait-ils tous les plastifier et mettre un “pour public averti” comme Berserk. Mais est-ce que ça changera quelque chose ? De plus, la plupart des jeunes achètent leur manga eux-mêmes. Donc ils achètent ce qu’ils veulent. Donc il est pas question de “laisser” les jeunes lire telle ou telle chose, à moins de leur interdire complètement et de demander une carte d’identité à l’achat (mais je vois pas pourquoi seuls les mangas seraient touchés par ce genre de chose).

La plupart du temps, de toute façon, les jeunes trouvent ça chiant quand y’a trop de blabla. Puis le prix élevé des seinen suffit souvent à en détourner plus d’un :laughing: En moyenne, un seinen se vend à combien d’exemplaires ? 15 000 ? 10 000 ? (bah oui hein, n’est pas Naruto ou Death Note qui veut) Bon, dans ces 15 000, y’a combien de “très” jeunes ?

en fait, je ne parlais pas vraiment de loi ou de spécification d’interdiction sur les mangas, mais savoir si d’un point de vu personnel, vous pensiez que c’était sain de laissez lire des mangas de ce genre par des enfants.
Mais, ça en revient au même pour ce qui est de la littérature ou le cinéma. Je me souviens quand j’avais 11 ans, j’ai vu chez une copine l’axorciste et jeu d’enfant dans le même après-midi, et bien je dois dire que j’ai été choquée et j’ai fait des cauchemars pendant assez longtemps! Quand, ma mère l’a su elle a piqué une crise, et elle avait bien raison!
C’est dans ce sens là que je pense qu’il faut mettre des limites pour ce genre de mangas, livres et films. Car, on ne sait pas quelles conséquences cela peut donner sur le psychisme d’un enfant.

Bon je me suis quand même décidé à dire quelque chose :

Une question d’habitude tout ça.
Aujourd’hui les mômes voient de l’horreur, de la violence et du sang tous les jours à la télévision, publicités, bande-annonces, etc. Les films dépassant chaque fois plus les bornes, ainsi que les séries. Notons aussi les effets spéciaux de plus en plus réalistes. Au final, le môme de 11 ans qui regarde l’Exorciste à l’heure actuelle, il rigole bien.
C’est du conditionnement pur et simple, l’Exorciste a fait un scandale l’année de sa sortie puisque c’était le premier du genre pour beaucoup de gens. On pourrait le ressortir maintenant, avec juste un avertissement au pire, ça passerait pour une parodie.

Autant que retirer une pépite de chocolat dans les brioches Pasquier.

Lironea, je propose d’interdire les Tintins pour propagande et affectation du jugement moral de l’enfant.

EDIT : Han ! Comment le Nazz’ il a repiqué mon idée depuis MSN =)

[quote=“opaline”]en fait, je ne parlais pas vraiment de loi ou de spécification d’interdiction sur les mangas, mais savoir si d’un point de vu personnel, vous pensiez que c’était sain de laissez lire des mangas de ce genre par des enfants.
Mais, ça en revient au même pour ce qui est de la littérature ou le cinéma. Je me souviens quand j’avais 11 ans, j’ai vu chez une copine l’axorciste et jeu d’enfant dans le même après-midi, et bien je dois dire que j’ai été choquée et j’ai fait des cauchemars pendant assez longtemps! Quand, ma mère l’a su elle a piqué une crise, et elle avait bien raison!
C’est dans ce sens là que je pense qu’il faut mettre des limites pour ce genre de mangas, livres et films. Car, on ne sait pas quelles conséquences cela peut donner sur le psychisme d’un enfant.[/quote]

Eh bien il faut faire du cas par cas. Enfin c’est ce que je pense :stuck_out_tongue: Par contre, trop protéger n’est pas très intelligent, sinon ça donne des gens qui à 30 ans sont de véritable larve et crie à la violence dès lors que ça dépasse le cadre du simple Walt Disney (encore que la mort de la mère de Bambi, c’est hardcore quand même).

Il est évident que je ne ferai pas lire certains seinens (ça dépend lesquels) à un très jeune enfant. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec mon petit frère. Maintenant, il a 15 ans passé, y’a aucun soucis, il peut strictement tout lire. Mais y’a 5 ans, c’était pas le cas.

Je ne parlais pas que de violence physique justement, je prenais bien l’exemple du choc psychologique avec le manga “astral poject”, (zut! ça serait mieux de pouvoir parler en vrai de cette discussion, parce que là j’ai l’impression de pédaler dans la choucroute lol)

Et, je ne parle d’un point de vu commercial mais purement moral. :wink:
Pour ma part, je ne pense pas que ces mangas seront lu plus tard par mes enfants, tant qu’ils n’auront pas la maturité et le recul nécessaire pour pouvoir lire ce genre.

Donc, tes enfants ne liront ni les Schtroumpfs, ni Tintin avant le lycée.

Lironea, faut y aller jusqu’au bout hein.

bah ya pas longtemps qu’une demande à été faite pour le retirer de la vente… Donc je pense pas vraiment qu’on puisse dire que personne s’en offusque.

Pour le reste perso le seul truc est pour moi relatif à la transparence, des mangas contiennent de la violence du sexe et truc machin. Ca à été reproché au genre et on a alor dis que tous les mangas étaient comme ça… bah autant jouer franc jeux sur le coup et annoncer ce qu’il en est sur les mangas (pas la peine de plastifier à mort ou de transformer les manga comme des paquet de clopes, un autocollant ou un code de couleur suffit). Ca empèchera personne d’acheter les mangas mais au moins ça informera… Ce qu’ils en font après ils se débrouillent… Pas non plus surdramatiser les influence de ce que lit ou regarde un enfant hein… Tout gamin je regardais des truc alors que j’étais loin de la limite d’age… Mon entourage à pas vraiment l’air de me considérer comme un sociopathe traumatisé

Une demande formulée par un africain (tout de même notable vu les circonstances), 77 ans après la sortie de la bande dessinée, et presque 50 ans après l’indépendance du Congo. Demande n’ayant eu aucune réelle suite, au passage.

En même temps, c’est pas comme si les colonies en Afrique c’était totalement fini. Suffit de voir en Côte d’Ivoire et d’autres anciennes colonies avec le Franc CFA, dont la valeur est toujours décidée par la Banque de France. =X

Lironea, enfin bon.

La demande a bien eu une suite, t’exagère :smiley: Un texte explicatif devrait être rajouté au début du tome afin d’expliquer le contexte. Perso, je pense que c’est une bonne chose.