FREDRIC, WILLIAM ET L'AMAZONE (Jean-Marc Lainé / Thierry Olivier)

Merci.
Ça met pas trop de temps à préparer, donc j’en ferai un ou deux autres à l’occasion.

Faut pas abuser, après ça devient de la gourmandise.
:wink:

Jim

En voyant ça, on se rend mieux compte du temps que peut passer un dessinateur sur une seule case…

Tori.

Alors que le scénariste n’a écrit qu’une ligne. Quelle feignasse, alors !

Thierry fait cinq planches par mois.
En accéléré si besoin, il peut les faire en trois semaines (mais avec des planches un peu « allégées » : moins de cases, moins de doc…). Une semaine de crayonnés, une semaine d’encrage, une semaine de lavis.

Un peu plus.
Mais quand on bosse avec des gens d’un certain niveau, une deuxième ligne n’est pas toujours nécessaire.
:wink:

Extrait :

Planche 2
Case 1 :
Plan d’un navire, type paquebot, qui arrive en rade de New York.
Voix off (typo manuscrite) :
Ce paradoxe attise ma curiosité.
Voix off (typo manuscrite) :
Se pourrait-il que la condition sociale soit à ce point déterminante sur la psyché humaine ?
Case 2 :
XXXXXXX descend du bateau. Là, on peut utiliser le fichier Bateau-ComeAboard-250.jpg , en arrangeant un peu la chose.
Voix off (typo manuscrite) :
Que la misère nourrisse la violence ?

:wink:

Jim

Merci pour ces coulisses.

Il a un drôle de nom, ce perso… C’est de quelle origine, ça, XXXXXXX ? ~___^

Tori.

Sans doute pareil que le dessinateur ??? qu’admire tant Zaitchick. Ou l’encreur !!!, dont il est grand fan aussi.

Jim

J’allais le dire !

Je remarque aussi que les fichiers ont un nom en franglais parfait (à moins qu’il n’y ait une référence au générique de La croisière s’amuse).

Tori.

Alors ça, en général, ça se passe de la manière suivante : les fichiers de documentation, soit je scanne, et ça donne des trucs genre « Napo-Profil-GratteNez.jpg » (avec une image de Napoléon qui se gratte le pif), soit je trouve sur la toile. Dans ce cas, souvent, je rajoute un préfixe. Ça doit être le cas ici (si j’en crois que « 250 », qui doit provenir du fichier de base). Et donc, souvent, le préfixe est en français, et le reste dans la langue du site sur lequel je l’ai trouvé.

Jim

Merci pour ces explications détaillées.

Tori.

Ce matin, l’éditeur nous a fait parvenir la maquette du cahier graphique / bonus / complément, appelez ça comme vous voudrez.
Bon, il y a encore plein de choses à boulonner dans l’album (ne serait-ce que les dernières planches, en cours), mais au moins, ce gros morceau est engrangé. Il faut encore affiner, corriger les fautes, revoir quelques tournures, mais c’est là.

Allez, je vous montre un petit extrait (j’ai fait exprès de zapper le bloc de texte, qui en dit beaucoup trop).
:wink:

Jim

Je me trompe sûrement, mais ce que je vois me rappelle un peu le style des couv’ de Daniel Clowes

Ah, je me disais bien que ça me rappelait quelque chose ! Merci Soy.

Tori.

Si c’est bien ça. En tout cas, ça a fait tilt dans ma tête en voyant ces cases.

Je ne trouve pas que ça ressemble à du Daniel Clowes. Ses personnages ont beaucoup moins de reliefs, d’ombrages.
Par contre je suis comme vous, ça me rappelle quelque chose…

C’est la mise en case qui m’y fait penser, et un côté lisse.
Mais oui, y a plus de détails, je te l’accorde.

Il y a un petit côté Backderf, aussi.

Tori.

Ouais, mais ici, c’est autrement plus « réaliste ».

Quoi qu’il en soit, je trouve que le personnage de Fredric Wertham est vraiment angoissant sur l’ensemble des dessins présentés dans ce sujet.
Il a la tête très rentrée dans les épaules. Je ne sais pas s’il était réellement comme ça (pas sur les photos qu’on voit rapidement sur le net en tout cas) ou si c’est un effet du dessinateur pour créer un sentiment d’oppression.