GHOST IN THE SHELL 2.0 (Mamoru Oshii)

La version retravaillée du film culte de Mamoru Oshii, incluant des effets spéciaux refaits pour l’occasion (dont la scène pré-générique entièrement modélisée en 3D jusqu’au bout des seins du major), sortira en blu-ray le 4 juillet prochain.

[quote]Ghost in the shell 2.0

Réalisateur:
Mamoru Oshii

Compositeur:
Kenji Kawai

Synopsys:
Dans un Japon futuriste régi par l’Internet, le major Motoko Kusunagi, une femme cyborg ultra-perfectionnée, est hantée par des interrogations ontologiques. Elle appartient, malgré elle, à une cyber-police musclée dotée de moyens quasi-illimités pour lutter contre le crime informatique.

Le jour où sa section retrouve la trace du ‘Puppet Master’, un hacker mystérieux et légendaire dont l’identité reste totalement inconnue, la jeune femme se met en tète de pénétrer le corps de celui-ci et d’en analyser le ghost (élément indéfinissable de la conscience, apparenté à l’âme) dans l’espoir d’y trouver les réponses à ses propres questions existentielles…[/quote]

Voici une vidéo comparative entre le générique de début de la version originale du film de 1997 et le générique de la version 2.0:

Merci pour l’info, je me demandais s’ils allaient nous le sortir un jour…

Ah super, ça je prendrai !!! :slight_smile:
[size=85]Maintenant, ce serait bien qu’ils éditent aussi Innocence en blu ray ! : )[/size]

Je préfère les couleurs froides de la première version, moi…

Tori.

Et puis l’intro (refaite) est tellement différente du reste du film que l’effet tombe complètement à plat, on se demande ce qu’elle fout là.
Vraiment, je ne vois pas l’intérêt des changements de cette version 2.0.

EDIT : après avoir vu (en partie) le clip intégré ci-dessus, je constate que mes souvenirs s’embrouillent : il y avait aussi d’autres modifs, non ? je crois me souvenir d’une séquence refaite en 3D qui tranche avec le reste (d’où ma critique). Peut-être la séquence pré-générique où Kusanagi saute de l’immeuble avec sa combinaison invisible… ?

Même si le rendu de la nouvelle version fait plus " moderne " ( trop lisse , trop propre ? ) , je préfère la première version .
En tout cas , ça donne une furieuse envie de revoir le film . Puis , " Innocence " aussi , par la même occasion .

Oui, c’est ça tes souvenirs ne te font pas défaut.
A part cette séquence, j’aime beaucoup les changements opérés ([size=85]du peu que j’en ai vu dans divers extraits et B.A., et la vidéo postée par Benoît[/size]) qui esthétiquement rende le film plus proche d’Innocence.

Un peu plus d’extrait de cette v.2.0, ici ([size=85]par contre bouchez vous les oreilles, c’est une vidéo de fan aux choix plus que douteux musicalement ! ^^[/size]).

Un article qui compare les deux versions.

[quote=“abelthorne”]Et puis l’intro (refaite) est tellement différente du reste du film que l’effet tombe complètement à plat, on se demande ce qu’elle fout là.
Vraiment, je ne vois pas l’intérêt des changements de cette version 2.0.

EDIT : après avoir vu (en partie) le clip intégré ci-dessus, je constate que mes souvenirs s’embrouillent : il y avait aussi d’autres modifs, non ? je crois me souvenir d’une séquence refaite en 3D qui tranche avec le reste (d’où ma critique). Peut-être la séquence pré-générique où Kusanagi saute de l’immeuble avec sa combinaison invisible… ?[/quote]

Oui, c’est de cette scène dont je parlais dans mon premier message. Il y a également la scène sous-marine où le major Kusanagi est modélisée en 3D. Et c’est vrai que ça jure avec le reste.

Franchement, pour moi y’a pas photo : je préfère la 1ère version avec ses tons froids qui accentue le côté cyborg-être artificiel.

Non seulement la différence de qualité à l’oeil nu n’est pas flagrante ( encore que sur le support blue-ray j’imagine que les puristes nous diront que ça n’a rien à voir :unamused: ), mais en plus les couleurs chaudes vont à l’encontre du rapport tons froids= cyborg, tons chauds= humains.

Aucun intêret justifié en somme.

Sauf que désolé, c’était le même ton que ce soit pour les humains ou cyborgs, donc l’analyse chromatique ne fait guère sens sur ce point dans le film, ou alors on surinterpète chacun à sa façon ! :wink:
[size=85]Mais des extraits que j’ai pu voir cette dichotomie chaud/froid parait du coup plus présente dans cette v.2.0 (mais les couleurs froides ont l’air réservé au pirate informatique, faudra voir si ça fait sens ou pas).[/size]
Pareil pour Innocence ou les couleurs sont biens plus chaudes mais pourtant, Batou est bien un cyborg, non ? —>

Je vous trouve assez borné pour le coup ([size=85]et dur vis à vis de ces changements[/size]). :wink:
[size=85]Après, c’est sans doute plus facile pour moi de dire ça, vu que ça me plait bien esthétiquement ces changements ! ;-p[/size]

J’ avoue qu’ en regardant la seconde version , je me suis fait cette réflexion , que , visuellement , ça collait mieux avec " Innocence " . Mais , je continue de préférer la première version . :wink:

Moi ce qui me plairait, c’est un nouveau film pour cet univers. Il y a de quoi faire quant même.

J’aime pas du tout le coter chaleureux de la 2.0 pour moi la premiére version serais toujours la meilleur !

Et sinon le film est dispo en BR dans sa version originale où le père Mamoru nous fait une Lucasserie ?

Je crois bien que les deux versions seront dans le BR ([size=85]mais pas certain, à prendre avec des pincettes[/size]).

Comme l’a amplement démontré la série.

Mais au fait, il ne devait pas y avoir d’adaptation live à un moment ?

La version 2.0 sera présentée en blu-ray tandis que le second disque présentera la version originale sur DVD, normalement.

Exact, c’est ce que j’avais aussi cru lire, je ne sais plus où (l[size=85]a mémoire, c’est plus ça…[/size])
Ah, c’est con quand même ([size=85]bon, je vais pouvoir offrir mon vieux dvd du coup[/size]) pour ceux qui préfèrent la 1ère version et voulait la voir en BR.

Je ne sais pas trop où poster ça, mais comme ça concerne Oshii, je ne suis pas totalement H.S…

Peut-être subliminalement influencé par vos posts sur cette nouvelle édition de G.I.T.S., j’ai regardé hier soir “L’Oeuf de l’Ange”, qui remonte à 1984 ou 85, et qui est la première oeuvre “personnelle” de Oshii.

Et, comment dire… J’ai été soufflé.

C’est beau à pleurer. A noter qu’Oshii collabore là-dessus avec Yoshitaka Amano, connu des amateurs de comics pour son travail avec Neil Gaiman (“Sandman : Dream Hunters”), et aussi character-designer sur des jeux video (“Final Fantasy”) et des anime (“Vampire Hunter D”)…
Le film est étonnant, au moins sur trois points :

  • le rythme : un tempo d’une lenteur assumée rarement vue en animation, qui renvoie au récent “Skycrawler”. On sait Oshii friand des travaux de cinéastes (Tarkovski, Bergman, l’école polonaise…) aux tempi très particuliers, voilà qu’il se révèle être un maître lui aussi en la matière (c’est très difficile d’avoir le “feeling” pour ce genre d’ambiances contemplatives sans provoquer l’ennui, tout simplement…tout dépend de votre degré de résistance à ces rythmes narratifs trèèèèèès lents).

  • les thématiques : Oshii convoque des éléments plutôt proche de la pensée et de l’héritage culturel (ou cultuel) occidental, avec des références bibliques (le Déluge) ou au catholicisme (Jésus en personne). On voit percer déjà les figures formelles récurrentes du cinéaste, notamment le reflet (comme dans “Ghost in the Shell”, on voit un personnage s’approcher de son propre reflet dans l’eau jusqu’à le toucher…).

  • la narration : jamais vu un film raconté de cette manière. Le film étant très peu dramatisé (il ne s’y passe littéralement rien, pour ainsi dire), les transitions entre les plans et les séquences ne sont pas assurés “logiquement”, mais guidées par le sens poétique et esthétique des auteurs. Très beau et troublant.

Vous connaissez cette oeuvre (j’imagine que oui) ? Y’a des fans ?