GREEN ARROW : THE LONGBOW HUNTERS (Mike Grell)

mince alors, je ne pensez pas à ce point

Je n’ai pas de chiffre précis (ni même imprécis), mais je pense que la série doit faire partie des fameuses très mauvaises ventes comme Le Man of Steel de Byrne, le JLI…

C’est un classique (et c’est mérité), ainsi que tout le run qui a suivi (80 numéros quand même en plus de la mini inaugurale). Et ce, alors même qu’on peut pour le moins trouver à redire à l’orientation du perso selon Grell, qui transforme le plus « gauchiste » des personnages DC dans une version, disons, beaucoup plus « droitière » (passant du progressisme au libertarianisme), qui tue à la chaîne les membres de gangs des rues et autres terroristes aux yeux bridés. Attaché au réalisme grim and gritty, Grell refuse également toute dimension fantastique et autant que possible la dimension super-héroïque : Green Arrow est appelé Green Arrow une fois, au début de The Longbow Hunters, et il ne le sera plus jamais pendant les sept années suivantes ! Bref, c’est du comics très typé années 80 / 90 pas forcément dans ce que ça a de plus aimable… maiiiis… on peut difficilement contester que dans son genre, c’est franchement réussi. Je doute qu’Urban se lance dans le run complet vu les déconvenues pointées par Kab juste au-dessus, mais il faut au moins profiter de l’occasion pour se jeter sur ce titre-là.

Je trouve que le changement d’attitude du personnage n’est pas si flagrante pendant la grande majorité du Run, c’est sombre et ça colle a l’ambiance de toutes les séries de héros urbains limite Vigilante de l’époque, mais le coté de droite de Grell, je ne l’ai vraiment vu que dans les derniers tomes ou a un moment Green Arrow franchit une limite qui ne colle pas du tout avec ce qu’il était avant, précédemment, je trouve que la série jouait seulement avec l’ambiguïté auquel peuvent être confronté ce genre de héros selon certaines situations, mais sans franchir la limite.
Hormis ce couac qui m’a dérangé, je trouve le reste très bon et si vous aimez The longbow hunters, le run qui suit est dans la même veine, je vous conseille de chercher à vous le procurer en V.O. si Urban ne le publie pas (ce qui ne serait pas étonnant).

J avais trouvé Longbow « sympa » mais j avais été un peu déçu aussi . je l ai lu en 2004 et c est trés typé 80’s en effet mais pas toujours le bon non plus. Grell est talentueux donc ca passe vraiment mais il y a pas mal de points un peu trop gritty et tres DC86 avec on va concurrencer Marvel en étant plus réaliste… j ai du mal à voir en quoi dans un monde de superpouvoir, il vaut mieux n avoir que des fleches pointus et pas des fleches explosives… ca du sens pour avoir plus de rélaité réelle mais ca a peu de sens si on essaie de retourner la réalité ver sune réalité d un univers…

Par contre, j ai tenté le 1er TP de la série régulière… et j ai pas accroché … rien de mauvais mais j avais pas ressenti le besoin de continuer…

Par contre je m aperçoit depuis une semaine que Jon Sable n est plus édité aux USA…
Bon j ai lu la série en 89 ou 90 mais j avais trouvé ca trés bon à l epoque (même si c etait aussi les 90’s un peu « droitiere » par moment)

Tiens, je retrouve ce que j’en disais en 2015 :

C’est marrant, aujourd’hui, j’aurais peut-être un peu moins parlé du dessin et un peu plus du contenu, de l’orientation du personnage.

Jim

Ah, les angoisses de Blacki par rapport à l’usure du temps qui passe…

Bon, ça me fait penser que, puisqu’il est sorti, il est temps que je réclame mes exemplaires.

Jim

Au sujet de la numérotation du tome, je dirais qu’Urban mise sur le fait que certains suivront l’ensemble de la collection DC Confidential… Ils poussent au complétisme quoi…

C’est parce que … (non ne le dis pas) … (ARRETE)… (MER IL ET FOU)… Je m’inquiete pour vous bon maître :face_with_hand_over_mouth:

Tout à fait et je reste attérré que ce genre de méthode marche (et c’est le cas en plus… Je réfléchis même à en faire une vidéo sur ce phénomène)

Bah si un simple numéro sur le dos peut pousser le bouquin à se vendre… Je dis pas non ! C’est pas dramatique en soi.

Après dans l’absolu je vois pas ce qui démarque ces récits « Confidential » des autres tomes de la même période… Si c’était des récits d’espionnage type Checkmate ou Origines Secrètes à la limite… Finalement je pense que c’est juste une idée marketing comme une autre pour donner un nouveau souffle aux éditions de oldies, et mettre le focus sur des récits risqués en terme de ventes… Urban tente des choses, il faut espérer que ce sera payant et qu’on continuera à avoir des inédits de ce genre…

Moué, on parle de oldies quand même qui est une niche de niche, donc ça marchera pas des masses sur le public ciblé (car principalement des vieux lecteurs qui en ont RAB de ce genre d’artifice)

Gardes, emparez-vous de cet homme !

Jim

l’héroïne va être gravement agressée

Il y a quelque chose qui me gêne dans cette formulation (peut-on être agressé sans que ce soit grave ?).

Il y a quelques autres maladresses :

C’est plutôt par le ton que ce dernier détonne

et l’utilisation de « s’avérer » pour dire « se révéler » (mais ça, c’est une erreur tellement fréquente qu’elle est désormais admise, je crois…).

Ah, aussi :

le choix de la capuche donne un vrai côté chasseur dans l’ombre à Green Arrow : un vrai coup de génie pour le cou (surtout comparé au chapeau Robin des bois)

Robin des bois, en anglais, c’est Robin Hood… Et hood veut dire… capuche ! ~___^

Sinon, je te rejoins sur la numérotation : telle qu’elle apparaît, on a vraiment l’impression que c’est un numéro de tome (même si, chez Urban, ces numéros apparaissent en bas du dos), plutôt qu’un numéro au sein d’une collection.
Ce n’est pas gênant en soi, mais un peu perturbant tout de même (d’autant que les tomes de la collection ne suivent pas un ordre chronologique)… Mais on aurait pu avoir pire : une frise !

Tori.

Oui et non.
Bien sur qu’une agression est toujours grâve.

Maintenant,quand les dealers de cannabis de Cristinacce me tendent une embuscade à 6 ou 7 pour m’agresser et qu’au final,je prend juste une baffe,ce n’est pas grâve.

Quelqu’un qui subit une ratonnade ou une tournante,oui,c’est grâve.

Oui, il y a des degrés dans la gravité, mais ça reste grave en soi.
« gravement agressée », je trouve simplement ça un peu maladroit.

Tori.

Non :wink:

Pas moi :wink:

Ben si.

Tori.

Ah bah ouais, mais bon, j’ai pris l’habitude de ne pas toujours m’appuyer sur ton avis quand j’avais un doute quant à telle ou telle formulation.
Gamin !
:wink:

Jim

Non.
Le Hood de Robin Hood veut plutôt dire le bandit, le truand ou le criminel, ou le ganster ou l’enfoiré, bref pas la capuche (qui se dit également hood certes, mais comme le français parfois un mot a plusieurs significations :wink: )