HEROES REBORN: SQUADRON SAVAGE (Ethan Sacks / Luca Pizzari)

Les tie-in sous influence DC d’Heroes Reborn se poursuivent en juin avec une autre salve de one-shots. Au programme : une équipe chargée du sale boulot avec à sa tête Elektra et le Punisher (histoire de raviver les mauvais souvenirs générés par les Thunderbolts de Way).

HEROES REBORN: SQUADRON SAVAGE #1

Written by ETHAN SACKS

Art by LUCA PIZZARI

Cover by STEPHEN SEGOVIA

"ELEKTRA LEADS A TEAM OF THE WORLD’S DEADLIEST HEROES AND

VILLAINS – WITH ALL OF REALITY HANGING IN THE BALANCE!

There are some threats that require a more savage approach than the Squadron Supreme of America can offer. For those missions, the Department of Defense has put together a team consisting of Elektra, the Punisher, Crossbones, Cloak and the enigmatic Murder Hornet. They must fight their way through a team of super-powered terrorists known as the Redeemers—if they don’t kill one another first! Prepare for twists, turns, double crosses and action aplenty!"

marvel-squadron-savage-elektra-1259170

“The twisted canvas that Jason Aaron and Ed McGuinness created for ‹ Heroes Reborn › gave our team a rich opportunity to explore one of the shadowy corners of that world where the Squadron Supreme are keeping the peace," Sacks said. "We wanted to explore the type of ‹ heroes › that would be needed to defend that world’s existence from threats that require a more savage solution than Hyperion could stomach. How do they live with the killing that they do? And there’s nobody you’d want to paint our corner of the big canvas than artist Luca Pizzari, who makes an epic that much more epic!”

Squadron Suicide aurait été too much ?

Parle pour toi.
J’ai adoré cette équipe.

Sinon,la fille,c’est Swarm//Red Wasp*?

*Celle de Ultimates/Ultimate Avengers,pas celui de Disney.

C’est pas l’équipe qui est le problème.

Elektra avec pupu ? Y avait de quoi etre malade pour dd.

Je me doute.
C’est quoi que tu n’aimais pas?

Je sais plus. Mais ça ne m’a pas paru abouti.
Et puis mettre tout le monde en rouge …

Aperçu :

HEROES REBORN: SQUADRON SAVAGE #1

Written by: Ethan Sacks.

Art by: Luca Pizzari.

Covers by: Stephen Segovia, David Blatt.

Description: Elektra leads a team of the world’s deadliest heroes and villains – with all of reality hanging in the balance! There are some threats that require a more savage approach than the Squadron Supreme of America can offer. For those missions, the Department of Defense has put together a team consisting of Elektra, the Punisher, Crossbones, Cloak and the enigmatic Murder Hornet. They must fight their way through a team of super-powered terrorists known as the Redeemers-if they don’t kill one another first! Prepare for twists, turns, double crosses and action aplenty.

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: June 9.

Put$in, c’est bon, ça !
Ethan Sacks, dont je ne sais rien, livre un vrai petit bijou ici, et c’est bon ! Il intègre entièrement les principes de l’approche Heroes Reborn (reprise des personnages Marvel dans une optique d’ersatz de DC, clins d’oeil, ambiance sombre et cynique), et ça fonctionne complètement ! Si j’étais fine bouche, je dirais qu’il manque l’ultra-patriotisme, mais qu’importe, c’est vraiment top !
Ici, on a donc Elektra qui vient récupérer Frank Castle pour une mission « apocalyptique », alors qu’elle lui avait promis de le laisser en paix avec sa famille… vivante ! Il cède, rejoint notamment un Cloak fracassé après la mort de Dagger, mais aussi un Crossbones « fan » de Punisher, une Murder Hornet manipulée salement (Nadia Van Dyne qui aurait échappé à la Red Room pour tomber sur pire ?)… et un invité mystère. L’équipe file pour stopper des personnages issus de l’univers Squadron Supreme, mais pas que : on retrouve Dagger qui n’est pas morte, mais s’est enfuie. On apprend alors que le Squadron Savage est manipulé, lobotomisé, et notamment Punisher qui a bien perdu sa famille, même si on lui fait croire que non entre deux missions. Ca pète, ça explose, ça s’entretue, et Elektra semble la seule debout… alors que le grand manipulateur des ennemis apparaît : Kang !
Sauf que tout ça est un piège, Elektra l’a attiré ainsi et fait apparaître via Cloak l’invité mystère, ce bon vieux Winter Soldier qui stoppe Kang ! Elektra revient à la maison, est lobotomisée aussi, comme les autres, et forme un nouveau Squadron Savage avec les survivants des deux camps sur décision de l’équivalent d’Amanda Waller ici, Monsieur le Secrétaire à la Défense… Wilson Fisk !
Yeah, quoi ! Ethan Sacks livre un récit intense, brut, avec quelques traits d’humour, beaucoup de bonnes réutilisations (Elektra dans ce rôle, top ! le cliffhanger, parfait ! le cynisme, idéal !), un rythme super, un final rude et pertinent. Luca Pizzari propose des planches efficaces, plus maîtrisées que dans la mini-série Black Knight de 2015, et qui fonctionnent très bien ici.

Une super lecture, pour un super événement. :slight_smile:

Autant de bon retours sur les tie-ins, c’est encourageant pour la qualité des futurs « gros softcover » de Panini !
(Ethan Sacks est sur la série Star Wars Bounty Hunters en ce moment, le premier arc m’a beaucoup plu !)

Ah, merci ! Il est à surveiller.

Hors Star Wars, il a aussi écrit un truc que tu as complètement oublié, on dirait (et vu ta dernière phrase, ça ne m’étonne pas…^^).

J’aime être en accord avec moi-même.
C’est tellement rare. :stuck_out_tongue:
Merci du retour, Doc !