IN MEMORIAM - MANGAS

(Le Doc) #1

JIRO TANIGUCHI (1947-2017)

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/acteurs_2/acteurs2.1/220px-Jir_Taniguchi_-Lucca_Comics_and_Games_2011-_2.jpg

Jiro Taniguchi nous a quittés le 11 février des suites d’une longue maladie. il avait 69 ans.

On lui doit notamment des titres comme Quartier Lointain, Le Sommet des Dieux, L’Homme qui Marche et Un ciel radieux.

Très apprécié en France, il avait collaboré avec Moebius sur Icare et Jean-David Morvan sur Mon Année.

(Ipzo) #2

Un auteur fascinant et singulier.
Si on devait pitcher ses histoires pour donner l’envie de le découvrir, on serait souvent coincé. Il a quand même écrit des histoires de détective privé pour chien ! Et pourtant, quelle erreur. La force de ce grand homme n’était pas ses histoires à proprement parler mais leur traitement. Quelle finesse. Quelle sensibilité. Et le sens du rythme…
Lisez-dévorez-relisez son recueil Le K et contemplez le chef d’oeuvre (et la montagne ne me fait ni chaud ni froid)
C’est magnifique, fort, fin, le tout doublé d’une maîtrise en matière de rythme et d’action avec quelques retournements scotchant…
Jamais rien vu d’aussi puissant en BD ou au cinéma pour ce qui concerne la montagne.
Ce diable d’homme va nous manquer en lui souhaitant avoir rejoint les sommets enneigés qui nous ont enchantés.

Pax anima Jiro Taniguchi.

(ginevra) #3

C’est l’auteur par lequel j’ai découvert les mangas avec L’orme du Caucase.
J’aime beaucoup son style de dessins et, plus particulièrement, le côté contemplatif de beaucoup de ses œuvres.

Bon voyage dans l’autre monde, M. Taniguchi…

(とり) #4

Il était d’ailleurs apparemment plus apprécié chez nous que chez lui.

Je pense que beaucoup d’amateurs de BD franco-belge se sont intéressés aux mangas grâce à lui (ça a enlevé les œillères de certains… ~___^).
Son style y est pour beaucoup.

Ça dépend. Sa première période était plutôt classique, et moins contemplative.
Je préfère d’ailleurs cette première période : ses titres contemplatifs me parlent moins, alors que j’ai vraiment accroché à des titres comme Blanco, Ice age chronicle of the Earth ou Trouble is my business.

Euh, c’est juste K (ou K, l’ivresse des sommets)… Le K, c’est une nouvelle de Dino Buzzati… ~__^

Il n’a pas écrit que sur la montagne, hein… ~__^
Au passage, d’ailleurs, il n’était “que” dessinateur sur K et sur Le sommet des dieux. Il l’était pour La montagne magique, en revanche.

Tori.

(thunder.eagle) #5

Tres grand auteur

(Fontillon) #6

J’ ai entendu la nouvelle tot ce matin. Ce n’est pas seulement un grand Mangaka, mais un grand de la BD qui nous quitte . Il laissera un grand vide. :frowning:

(Kagemaru) #7

Bien triste nouvelle… Quartier Lointain avait été un tel choc dans mes années collège !

(Jo-Pae) #8

Le seul titre que j’ai lu de lui c’est Quartier lointain et ça ne m’a pas touché du tout, mais il était clairement un grand Auteur ^^ RIP

(とり) #9

Moi, hier soir, ici-même.

Il avait d’ailleurs été fait chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2011.

Tori.

(Hélo SoulWolf) #10

Nous avons perdu un grand auteur, il restera toujours présent dans l’histoire du manga

(DéesseVonKiki) #11

Sniff…

(Oncle Hermes) #12

[quote=“Tori”]

Il avait d’ailleurs été fait chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2011.[/quote]

Ça, en pratique, ça ne veut pas dire grand chose…

Mais effectivement, un des très grands.

(Linguini) #13

R.I.P. Jiro Taniguchi-sensei ;(

(caby73) #14

Une Triste Nouvelle…

(angel_666) #15

C’est bien triste nouvelle, je l’admirais et le respecter pour son travail en tant qu’artiste.

(FC powaaaa) #16

RIP, Monsieur !
J’ai appris ça ce matin dans le Ouest France. Une belle nécro d’ailleurs !

(Jean-Marc Lainé) #17

Ah bah merde alors.

Je crois que L’Homme qui marche est le récit que je préfère dans son œuvre (que je ne connais pas entièrement). J’ai souvent comparé ce bouquin au Marcovaldo de Calvino, avec lequel il partage des points communs (la marche, la découverte, la rencontre…).

Jim

(Willos) #18

Quartier Lointain est l’un des premier manga papier que j’ai pu lire.
Requiescat in pace.

(Sorata) #19

Quand j’ai appris la nouvelle hier soir, je vous avoue que ça m’a fait un coup!
Quartier Lointain reste pour moi une référence du manga. Le maitre Taniguchi aura pour ma part apporter autant au monde du manga qu’ Osamu Tezuka.
Merci aux éditions Casterman d’avoir promu cette désormais légende du manga pendant tant d’année…

(yaku) #20

J’ai vu l’information sur le Facebook de Casterman en sortant de l’exposition “Gaston Lagaffe”… ça m’a fait un sacré coup à moi aussi.
Je me rappelle encore les deux conférences auxquelles j’ai assisté (la première à la FNAC de Paris Saint Lazare pour la sortie du film “Quartier Lointain”, la deuxième à l’Abbaye de Fontevreau à l’occasion de l’exposition sur son œuvre)… Grande tristesse à ces deux occasions de ne pas avoir pu obtenir de dédicace, mais il n’était pas friand de ce genre de choses.

Je l’ai découvert totalement par hasard à furetant dans la bibliothèque de mon petit village de l’époque, et c’était le premier tome de “Quartier Lointain”… c’était loin d’être mon tout premier manga (j’en lisais depuis plus d’une dizaine d’années déjà), mais ce fût celui qui me plongea dans l’œuvre de ce merveilleux artiste!

Merci à Casterman et Sakka de nous avoir proposé autant de ses ouvrages (j’avoue que je n’ai pas été attiré par tous ses titres… il manque à ma collection - et je ne les prendrai pas - Tokyo Killers, Au temps de Botchan, Trouble is my business, Kaze no Sho, Sky Hawk et Mon Année)!