IT CONQUERED THE WORLD (Roger Corman)

REALISATEUR

Roger Corman

SCENARISTES

Lou Rusoff et Charles B. Griffith

DISTRIBUTION

Peter Graves, Lee Van Cleef, Beverly Garland, Dick Miller, Jonathan Haze…

INFOS

Long métrage américain
Genre : science-fiction/horreur
Année de production : 1956

Paul Blaisdell était un peintre, sculpteur et créateur d’effets spéciaux principalement connu pour son travail sur les séries B d’horreur et de science-fiction des années 50. Bien qu’il ne travailla dans le cinéma qu’une poignée d’années (désabusé par le milieu et suite à ses relations houleuses avec un producteur indélicat, il laissa tomber cette carrière au début des années 60 pour reprendre son ancien métier de charpentier), ses oeuvres sont devenues cultes avec les années.
Les fondus de films de monstres à petit budget n’ont en effet pas oublié les créatures de Beast with a million eyes, Invasion of the saucer men, The Day the World Ended et From Hell it came. Il avait la réputation de travailler vite et pour pas cher, ce qui a naturellement fait de lui un collaborateur régulier de Roger Corman…et sa création la plus connue reste le Vénusien de It Conquered the World, le deuxième long métrage de S.F. réalisé par le roi des B Movies.

itconquered2

Affectueusement comparé à un concombre ou un ice-cream renversé par les fans du film (dont un certain Frank Zappa), l’extra-terrestre qui voulait conquérir le monde a bien du mal à avancer sur la terre ferme et préfère se cacher dans une caverne pendant la quasi-intégralité du film pour ne sortir que dans les dix dernières minutes. Le reste du temps, il préfère laisser le sale boulot à un scientifique désenchanté, qui est persuadé que la salut de l’humanité passe par l’éradication des émotions grâce à un mécanisme de contrôle organique déployé par l’alien (en gros, des chauves-souris de l’espace en plastoc).
Face à ce savant interprété avec gravité par Lee Van Cleef (qui a toujours plus l’air d’un cow-boy que d’un savant), la voix de la raison est incarnée par Peter Graves, le futur Jim Phelps de la série Mission Impossible, qui tentera pendant une grande partie du récit de convaincre son ami que le Vénusien n’est pas digne de confiance.
Les deux acteurs délivrent une solide prestation au sein d’une bonne petite atmosphère paranoïaque concoctée par Corman, tout en déclamant des dialogues improbables et en gardant leur sérieux face à cette drôle de créature dont la puissance est telle qu’elle est capable de désactiver toutes les sources d’énergie terrestre, mais qui ne pourra rien face à un simple chalumeau !

it_conquered_the_world_053

Le métrage ne dure que 69 mn, mais comme souvent, ça ne l’empêche pas de compter quelques scènes de pur remplissage, histoire d’“alléger” l’ambiance. Cette tâche incombe à deux collaborateurs réguliers de Roger Corman, Dick Miller et Jonathan Haze (La Petite Boutique des Horreurs), que l’on retrouve dans la peau de deux soldats qui mèneront lors du climax l’assaut contre l’extra-terrestre. Jonathan Haze en fait d’ailleurs délicieusement des caisses en employant un accent mexicain à couper au couteau.

Pour la petite histoire, le design de la créature était l’idée de Roger Corman qui pensait que venant d’une planète à forte gravité, celle-ci aurait évolué et se serait adaptée en étant plus ancrée dans le sol. Corman regretta vite cette décision vu que l’alien, presque de la même taille que les acteurs et peu maneuvrable sur le tournage, se révéla loin d’être effrayant. L’actrice Beverly Garland, en la découvrant, s’est d’ailleurs écriée : “THAT conquered the world ?!?”…avant de lui donner un coup de pied !