JUSTICE LEAGUE INTERNATIONAL t.1-2 (Giffen,DeMatteis/Maguire)

[quote]Justice League international tome 1

Scénario : Keith Giffen, J.M. DeMatteis - Dessin : Kevin Maguire

Après avoir subi la Crise des Terres infinies et l’invasion de Darkseid, c’est un nouveau jour qui se lève pour les super-héros, et une nouvelle Ligue de Justice qui se forme, à dimension mondiale. Mais celle-ci, financée par le mystérieux magnat Maxwell Lord, est autant menacée par des dissensions internes que par les nombreux adversaires qu’elle rencontre.

Contenu : Justice League #1-6 + Justice League International #7-13 + Justice League Annual #1 + Suicide Squad #13

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Super-héros
Collection : DC Essentiels
Date de sortie : 19 août 2016
Pagination : 408 pages
EAN : 9791026810292
Prix : 35 EUR[/quote]

Le site de l’éditeur : urban-comics.com

Oh vla une bonne nouvelle.

Et comment !!! Je vais me jeter dessus comme la vérole comme le bas clergé…

Le truc des années 80-90, ça ?
Le truc qu’on m’en parle tellement depuis longtemps que je me demande si ça existe vraiment ?

c est ca… tu peux te jeter dessus

Par rapport au JLA year one sorti l’année dernière c’est avant ou après ?

En terme de publication ou en terme d’histoire ?

Parce qu’en terme de publication, Year One est paru après Justice League International, à l’époque où Morrison officiait sur le titre si j’ai bonne souvenance. En terme d’histoire, Year One se passe avant, puisque c’est la première année d’activité de la Ligue de Justice.

Ce qu’il faut savoir sur JLI, c’est que la série n’est pas aussi hilarante dès le départ que ce que les lecteurs admettent généralement. Ce n’est pas une critique, d’ailleurs, parce que c’est de la vraie aventure de Justice League en barre, très surprenant j’imagine pour celui qui faisait la transition entre l’avant et l’après Legends à l’époque.

De l’aveu même de Giffen, l’équipe a mis du temps à trouver ses marques. On est très loin de l’humour déployé dans Formerly Known as the Justice League (Justice League Saga Hors-Série #2), récit où la comédie et les situations “gaguesques” prennent complétement le dessus sur l’intrigue.
Les deux “styles” se valent. Personnellement, je suis très friand du Giffen jusqu’au-boutiste (comme Hero² ou Justice League 3000/3001 qui perd tout sens de l’intrigue en avançant). Mais Justice League International, ce n’est pas juste une bonne “sitcom”.

Même si on se fend bien la poire.

Ouais, la série prend vraiment ses marques a partir du 2eme Tome et le Top c’est vers le 3eme-4eme, il n’en reste que tout la série est indispensable a tout amateur de comics qui se respecte.
(A moins de vouloir une collection de gout de chiottes, je respecte le principe aussi).

moi je prefere justement car il y a une intrigue… c est assez proche quelque part de Peter David aujourd hui qui a toujours une intrigue et distille de l humour dans ses dialogues et situations…

[quote=“Guy Gardner”]Ouais, la série prend vraiment ses marques a partir du 2eme Tome et le Top c’est vers le 3eme-4eme, il n’en reste que tout la série est indispensable a tout amateur de comics qui se respecte.
(A moins de vouloir une collection de gout de chiottes, je respecte le principe aussi).[/quote]

J’ai des souvenirs de Guy vs batman, l’arrivée de booster, guy vs lobo, oberon vs darkseid ou encore gnort qui refont surface ça medonne envi de replonger dedans.
Les débuts de la JLE aussi sont savoureux, l’épisode ou l’équipe prend des cours de français incognito avec l’injustice league.

[quote=“tsouin”]
Les débuts de la JLE aussi sont savoureux, l’épisode ou l’équipe prend des cours de français incognito avec l’injustice league.[/quote]

Ça, c’est l’un des meilleurs épisodes de toute la prestation. J’en pleure de rire rien que d’y penser. Parmi les sommets, avec l’épisode où Guy emmène Ice au cinéma, ou celui où Booster et Beetle découvrent qu’ils ont installé leur casino sur une île vivante.
Moi, j’ai pas accroché tout de suite à cette (ces) série(s), mais parce que j’étais jeune et sérieux. Mais en fait, c’est excellent dès le début, et y a des sommets de drôlerie incroyables. Mais aussi des moments d’intense émotion qui sont formidables.
Et graphiquement ça cogne bien, aussi : les deux meilleurs, et bien entendu Maguire et Hughes, mais les autres ne déméritent pas.
Le seul gros problème, c’est la représentation de Paris dans JLE : du pur n’importe quoi. C’est dommage…

Jim

[quote=“soyouz”]Le truc des années 80-90, ça ?
Le truc qu’on m’en parle tellement depuis longtemps que je me demande si ça existe vraiment ?[/quote]

En y repensant récemment, je me dis que la découverte de cette série par le lectorat français d’aujourd’hui va peut-être faire prendre conscience d’une chose (dont nous, les “vieux” lecteurs, avons souffert, d’une certaine manière). À savoir qu’il y avait un vivier de personnages, de situations, d’intrigues, qui a été proprement massacré à partir d’Identity Crisis et d’Infinite Crisis (qui constituent une véritable exécution à la chaîne sans pitié pour personne, de Blue Beetle à Maxwell Lord en passant par Elongated Man ou Captain Boomerang…). Et ça permettra aussi de démontrer clairement qu’on y a beaucoup perdu.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]
En y repensant récemment, je me dis que la découverte de cette série par le lectorat français d’aujourd’hui va peut-être faire prendre conscience d’une chose (dont nous, les “vieux” lecteurs, avons souffert, d’une certaine manière). À savoir qu’il y avait un vivier de personnages, de situations, d’intrigues, qui a été proprement massacré à partir d’Identity Crisis et d’Infinite Crisis (qui constituent une véritable exécution à la chaîne sans pitié pour personne, de Blue Beetle à Maxwell Lord en passant par Elongated Man ou Captain Boomerang…). Et ça permettra aussi de démontrer clairement qu’on y a beaucoup perdu.[/quote]

Et la tendance avec Rebirth tend à réduire encore plus le cheptel de personnages

En effet et la mini-série dans Justice League Saga HS m’a déjà bien montré cela pour ma part

C’est ce que je disais à l’époque de Superpouvoir.com. Ces héros ont servi de chair à canon pour imposer une nouvelle ère DC très violente, portée par un Geoff Johns plus que jamais à la recherche de la “séquence choc” (c’est moins évident aujourd’hui mais Johns s’est fait connaitre avec ces nombreuses scènes de démembrements).

Je te rejoins sur le coté gore ed Johns mais je pense pas qu il soit le problème majeur.
Lui aime les personnages et a son niveau il aime la diversité, l histoire et la spécificité de DC…
Pour moi ca vient plus de Didio… qui lui vient de perdre justement la bataille avec l echec entre autre du DCyou… et peut etre d’Harras (qui lui a toujours soutenu plus le gars vendeur que le gars talentueux pareil pour le contenu)…
Johns est même plutot gagnant aujourd hui avec un retour a plus de continuité, etc etc
mais bon c est clair que Johns c est pas son fort l humour à la JLI… mais je pense que du quatuor decisionnel (Harras/Didio/Lee et lui) c est le plus enclin à la JLI…

Sur ce sujet je te conseille l article sur Rebirth dans le CB#99

Oui, j’en avais d’ailleurs parlé là : DC Universe : Rebirth.

[quote=“Fred le Mallrat”]Je te rejoins sur le coté gore ed Johns mais je pense pas qu il soit le problème majeur.
Lui aime les personnages et a son niveau il aime la diversité, l histoire et la spécificité de DC…
Pour moi ca vient plus de Didio… qui lui vient de perdre justement la bataille avec l echec entre autre du DCyou… et peut etre d’Harras (qui lui a toujours soutenu plus le gars vendeur que le gars talentueux pareil pour le contenu)…
Johns est même plutot gagnant aujourd hui avec un retour a plus de continuité, etc etc
mais bon c est clair que Johns c est pas son fort l humour à la JLI… mais je pense que du quatuor decisionnel (Harras/Didio/Lee et lui) c est le plus enclin à la JLI…

Sur ce sujet je te conseille l article sur Rebirth dans le CB#99[/quote]

ça fait déjà si longtemps qu’Harras est chez DC ?

Non c est 2011 cad avec Nu52 mais on voit pas chez lui plus d attachement à l univers DC… et son passé d editor montre pas vraiment qu il sera dans la sauvegarde de l intégrité artistique…
J ai rien contre lui en scenariste (Fury Vs Shield ou Avengers) mais en editor… il a toujours préféré la facilité qui gagne des ventes facilements plutot qu un projet à moyen long terme…