KAAMELOTT (Alexandre Astier)

Eh s’ils sont tous dans le 1er volet, ça va être gourmand

Incroyable Lancelot. Absolument pas reconnu avant d’avoir son nom devant les yeux.

Mais oui, un grand immense oui.

Sting en Horsa?

Je suis curieux…

C’est le genre de film que j’ai peur d’aller voir au cinéma, au risque d’avoir une horde de fans se pliant de rire devant chaque phrase, même si Karadoc dit un simple « oui » par exemple ou de faire des commentaires tout le temps.

C’est pas faux. D’autant plus que les raisons de rire étaient moindres dans les 2 dernières saisons.
Après, j’éviterai de le voir dans les 15 premiers jours et la horde sera passée !

En plus on ne pourra même pas se réfugier dans les séances en VO pour amoindrir le nombre de relous… et même là on est jamais à l’abri, il y a deux été de cela mes deux pires séances niveau nuisance étaient Parasite et Once Upon a Time in Hollywood lors de séances en VOST à 22h30 ! Et dans le même temps, les séances en aprem’ de films Marvel Studios bondées de gamins et d’ados se passaient dans un silence quasi-religieux (applicable aussi aux derniers Star Wars). Mais où va le monde mes bons sirs ?!

Bon sinon à part ça, j’étais déjà over-hypé dès l’annonce du projet, et là je suis en ébullition. En attendant la sortie je ne peux que vous conseiller les excellentes vidéos de la chaîne Capsule Pop qui a fait un boulot de malade depuis un an en interviewant différents acteurs de Kaamelott, du garde d’Attila au roi Burgonde en passant par Guethenoc ou Demetra jusqu’à rencontrer Yvan Le Bolloc’h pour causer de son parrainage sur la série, tout ce travail aboutissant à une récente « vidéo-somme » revenant sur les origines de Kaamelott. Si vous préférez les lecture exégétiques, la chaîne de Sy Play propose des analyses et interprétations plutôt fouillées sur les personnages et les éléments d’intrigues.

Il y a donc un espoir pour la jeunesse ?

Ou alors les adultes sont foutus : pour le dernier Tarantino, c’est de personnages majeures et vaccinées que venait le problème !

1 J'aime

Que nenni, ma séance d’Ultron a été complètement pourrie par une bande de sales ados qui faisaient une bataille de popcorn, qui se levaient, etc
Tu te demandes pourquoi ils vont au ciné.

Pour pécho des meufs easy.
Et nous faire chier, nous les vieux qui prenont des congés / RTT pour voir des films à un autre moment que le soir ou le WE ^^!

Je râlais plus haut mais je m’incline, j’ai jamais eu de problèmes de cet ampleur.

Moi, si… Ainsi que le gars deux rangs devant qui passe son temps sur son téléphone, dont l’écran lumineux est une vraie nuisance (et lui aussi, on se demande pourquoi il est dans la salle) !

À l’inverse, j’ai déjà été plusieurs fois seul dans une salle… Ça fait drôle (et, chaque fois, je remerciais le personnel d’avoir maintenu ma séance malgré tout !).

Tori.

Je connais.
J’ADORE.

Sinon,au premier Avengers,c’était un minot de 2 ans qui bougeait tout le temps.
Pas méchant mais génant et comme les parents ne réagissaient pas,ma copine a rouspété.

Le papa a voulu faire son macho mais on lui est rentré dedans puis ma copine est allé se plaindre ce qui fait qu’il a été recadré par les gens du cinéma.

Puis le papa a prit son gamin et est parti parce qu’il était intenable.

La mère nous faisait la gueule!

Je ne jette pas la pierre au gamin.

C’est une obligation

C’est vrai ?
Une fois qu’une séance est annoncée, elle doit avoir lieu (sauf problème technique), c’est ça ?
Même avec une salle entièrement vide ?
C’est au cas où des retardataires arriveraient ?
Ou c’est parce que le ciné s’engage (auprès du distributeur) sur un nombre précis de séances ?

Tori.

Si la salle est vide ou composé de gens qui n’ont que des ticket gratuit on peut annuler la séance mais à partir d’un seul billet payant on doit passer le film. Et c’est en effet en partie à cause des accord avec les distributeurs.

Je suis sur tablette en vacance donc je peux pas trop développer mais je voulais raconter le processus en détail donc des que je peux je prend le temps pour le faire

Avec plaisir !

Tori.

Ah bon ?? Je me fais endormir par les gens qui bossent dans le cinéma près de chez moi alors : ils m’ont toujours vendu que la séance n’était obligatoire qu’à partir de deux tickets payants… Bon, ceci dit, ça ne m’est arrivé qu’une fois d’être menacé de ne pas voir le film, avant d’être sauvé par un retardataire.

C’est plutôt à ce genre de problèmes que je suis confronté depuis quelques années. Dans le cas de Once Upon… la personne était étalée latéralement d’une bonne vingtaine de places, mais cela restait agaçant.

Puisqu’on en est sur les anecdotes d’expériences ciné tourmentées (c’est la faute d’Astier, s’il était moins chiche en infos et images aussi hein ! :p) : j’étais voir Man of Steel en aprem’ et en VO, et devant moi se trouvait une mère avec son gamin d’environ 8 ou 9 ans qui ne comprenait évidemment rien à ce qui se tramait. Résultat : elle devait régulièrement lui chuchoter à l’oreille ce que disaient les personnages ! Elle tentait tout de même de le faire discrètement, et le brouhaha des explosions et autres cornes de brume d’Hans Zimmer couvraient largement les chuchotements. Et au final, je ne pense pas que la VO ait été ce qui rendait ce film inaccessible à des enfants. :grinning_face_with_smiling_eyes:

C’est un petit ciné de quartier ?