KOOKABURRA UNIVERSE t.1-16 (Crisse, Mitric / collectif…)

Discutez de Kookaburra Universe

À l’image de déclinaisons (spin-offs, diraient les Américains), développant des pans complémentaires de l’univers que la série principale explore, Kookaburra Universe propose des histoires s’attardant sur un personnage ou un concept issus de la série Kookaburra, un space-opera créé par Crisse.

Couv_19220

Bien entendu, le premier volume s’arrête sur Dragon Preko, le « sniper » occupant une place de choix dans les premiers albums de la série phare. Sur un scénario de Crisse, c’est Nicolas Mitric qui se charge de la mise en scène, le même Mitric qui reprendra plus tard la réalisation de la série principale.

PlancheA_19220

D’autres personnages auront la vedette le temps d’un album, à l’exemple de Skullface, qui occupe le devant de la scène de la quatrième livraison, écrite par Jean-Charles Gaudin et illustrée par Philippe Briones.

Couv_40115

Certaines intrigues occuperont deux tomes. C’est par exemple le cas du diptyque que Ange et Christian Paty consacrent à Taman Kha et Mano Kha, dans les tomes 2 et 3.

Couv_36844

Ou encore la saga « Casus Belli », écrite par Rémi Guérin et illustrée par Damour, qui occupera les tomes 15 et 16 de la série.

Couv_115383

Suivront différents tomes, qui verront intervenir des auteurs aujourd’hui bien installés tels que Stéphane Louis, Olivier Peru, Arnaud Boudoiron, Sylvain Runberg, Mathieu Mariolle, Fred Campoy…

kookaburrauniverse11_87982

Chose étonnante, la série, qui atteint les seize tomes, produira bien plus de pages et d’histoire que celle qui l’a vu naître.

Jim

Certains albums apportent des compléments bienvenus pour éclaircir certains points obscurs de la série mère… qui, pour moi, s’arrête aux 5 premiers tomes. On peut se passer des 3 derniers tomes.

ginevra

Je partage assez cet avis.

Jim