LA VENGEANCE DE ZAROFF (Sylvain Runberg / François Miville-Deschênes)

La Vengeance de Zaroff

Depuis dix ans qu’il y a élu domicile, les États-Unis n’ont pas été à la hauteur des attentes de Zaroff. Quelques criminels, des vagabonds… menu gibier, bien indigne du plus grand chasseur du monde. Mais l’oncle Sam lui offre un nouveau terrain de chasse : sa Russie natale, envahie par les nazis. Zaroff devra y retrouver une physicienne perdue au beau milieu de ces prédateurs du IIIe Reich, dont la sauvagerie n’a d’égale que la sienne. Car plus le jeu est dangereux, plus Zaroff le devient…

  • Éditeur ‏ : ‎ LOMBARD (19 mai 2023)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 96 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 280367825X
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2803678259
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 788 g

Sylvain Runberg est un homme du cosmopolitisme. Né à Tournai, il a depuis vécu en France, en Angleterre et en Suède. Étudiant à Aix-en-Provence, il obtient une maîtrise d’histoire contemporaine. À l’heure des choix, il décide de s’orienter vers la bande dessinée, et devient libraire avant de travailler dans l’édition. À l’âge de 32 ans, il se met au scénario. Quinze années plus tard, il aura publié plus de 85 albums, traduits dans plus de 22 langues et dépassant au total un million cinq cent mille exemplaires vendus. Son approche pluriculturelle transparaît dans son nouveau métier : Runberg est en effet capable de passer de la science-fiction (Orbital, Warship Jolly Roger) aux chroniques autobiographiques (London Calling, Cases Blanches) en passant par le polar politique (Infiltrés), le thriller psychologique (Face Cachée, Trahie), la fantasy (Konungar, Hammerfall), l’adaptation du bestseller de Stieg Larsson, Millénium, l’écriture du séquel inédit des trois premiers romans, Millénium Saga, l’adaptation d’un récit de Conan ou encore l’audiovisuel avec la série télévisée Cryptid. Un éventail déjà très large auquel il a ajouté les enquêtes des Carnets de Darwin, ainsi que Drones, Reconquêtes, Le Règne et Jakob Kayne, aux Éditions du Lombard.

Parfois, il faut partir pour mieux se retrouver, et François Miville-Deschênes en sait quelque chose ! Né à Bonaventure, petit village côtier de la province de Québec, il passe sa jeunesse à s’évader à travers le dessin. Depuis sa première B.D., réalisée à l’âge de cinq ans, il abat inlassablement croquis et planches ? et tant pis si le scénario n’est pas au rendez-vous. En 1987, sur les conseils de ses professeurs, il laisse tomber les cours et commence à voyager. D’Europe en Afrique, il peaufine son trait, accumule les expériences, visite les grandes villes. Mais le mal du pays se fait sentir en 2002. Il rentre dans sa Gaspésie natale, d’où il illustre tout ce qui passe, du dessin animalier à l’illustration scientifique. N’ayant toutefois pas remisé ses rêves de jeunesse, il envoie quelques dossiers aux différents éditeurs européens. Les Humanoïdes Associés, séduits, lui proposent le scénario de Millénaire, qu’il dessine depuis avec un brio certain. L’éclectisme de son travail est un héritage de ses nombreux voyages, à n’en pas douter !

Suite de Zaroff, des mêmes auteurs.

Jim

Ah, dur ! Complot !