LE HOBBIT : LA DESOLATION DE SMAUG (Peter Jackson)

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

11 décembre 2013

REALISATEUR

Peter Jackson

SCENARISTES

Peter Jackson, Fran Walsh, Phillipa Boyens et Guillermo Del Toro, d’après J.R.R. Tolkien

DISTRIBUTION

Martin Freeman, Richard Armitage, Ian McKellen, Aidan Turner, Graham McTavish, James Nesbitt, Dean O’Gorman, William Kircher, Peter Hambleton, Adam Brown, Stephen Hunter, Jed Brophy, Ken Stott, Mark Hadlow, John Callen, Benedict Cumberbatch, Luke Evans, Stephen Fry, Orlando Bloom, Lee Pace, Evangeline Lilly, Mikael Persbrandt, Sylvester McCoy, Christopher Lee, Hugo Weaving, Cate Blanchett…

INFOS

Long métrage néo-zélandais/américain
Genre : aventures/fantastique
Titre original : The Hobbit - The Desolation of Smaug
Année de production : 2013

SYNOPSIS

La suite des aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, entraîné par le magicien Gandalf et une compagnie de nains dans une aventure dans le but de récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il a mis la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…[/quote]

La première photo officielle de Evangeline Lilly (Lost) dans le rôle de Tauriel, une guerrière elfique créée pour les besoins de la trilogie :

[quote=“Evangeline Lilly”]“Tauriel is the head of the Elven Guard. She’s a Sylvan Elf, which means she’s of a much lower order than the elves we all became acquainted with in The Lord of the Rings. She doesn’t hold the same kind of status that Arwen or Galadriel or Elrond or Legolas do — she’s much more lowly. She sort of goes against the social order of the elves a little bit.”

“Tauriel’s relationship with Legolas is significant. They’ve known each other since they were children, and Legolas’ dad, [Elven king] Thranduil, has a soft spot for Tauriel and sees something very special in her. So if you grow up side by side, and your dad has a very special spot in his heart for this young woman who’s a fantastic warrior, I think it’s hard not to notice her. That’s probably as much as I can say.”[/quote]

Après Liv Tyler, Evangeline Lily. Ils ont le don pour dénicher les jolies nanas inexpressives.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]Après Liv Tyler, Evangeline Lily. Ils ont le don pour dénicher les jolies nanas inexpressives.

Jim[/quote]

Et, du coup, rajouter des personnages /scènes là où le matériau d’origine était pourtant déjà bien assez riche comme ça!

Faut bien qu’ils meublent la dizaine d’heures d’adaptation d’un bouquin de 150 pages.

Mais ça c’est très Tolkien dans l’esprit, les gars…Tolkien qui, toujours pointilleux, changeait/améliorait des détails à chaque réédition de ses livres et rajoutait des éléments de continuité dans les appendices ou autre Livre des Contes Perdus.
L’adaptation du** Hobbit** passe obligatoirement par des rajouts, ne serait-ce que pour développer l’histoire de Gandalf (qui quitte les nains pour ne revenir qu’à la Bataille des 5 armées) ou étoffer la bataille finale puisque dans la grande tradition de Tolkien, Bilbo prend un coup sur la tête et ne se réveille que quand tout est terminé. Les batailles racontées en flash-back, c’est régulier chez l’écrivain (dans le SdA, on n’assiste pas à la mort de Boromir et à la destruction de l’Isengard par exemple) mais dans un film, ce sont des choses qui doivent être vécues à fond ou sinon, il n’y a rien de plus frustrant.
Rajouter des persos qui ne sont pas dans le livre permettra aussi de personnaliser un peu plus cette bataille qui manque de tête d’affiche…
Pas facile le boulot d’adaptation d’un bouquin, surtout quand il s’agit de Tolkien, mais pour l’instant, je trouve ça très réussi, les premiers chapitres ont été adaptés fidèlement et les ajouts sont très fluides.

[quote=“Le Doc”]Mais ça c’est très Tolkien dans l’esprit, les gars…Tolkien qui, toujours pointilleux, changeait/améliorait des détails à chaque réédition de ses livres et rajoutait des éléments de continuité dans les appendices ou autre Livre des Contes Perdus.
L’adaptation du** Hobbit** passe obligatoirement par des rajouts, ne serait-ce que pour développer l’histoire de Gandalf (qui quitte les nains pour ne revenir qu’à la Bataille des 5 armées) ou étoffer la bataille finale puisque dans la grande tradition de Tolkien, Bilbo prend un coup sur la tête et ne se réveille que quand tout est terminé. Les batailles racontées en flash-back, c’est régulier chez l’écrivain (dans le SdA, on n’assiste pas à la mort de Boromir et à la destruction de l’Isengard par exemple) mais dans un film, ce sont des choses qui doivent être vécues à fond ou sinon, il n’y a rien de plus frustrant.
Rajouter des persos qui ne sont pas dans le livre permettra aussi de personnaliser un peu plus cette bataille qui manque de tête d’affiche…
Pas facile le boulot d’adaptation d’un bouquin, surtout quand il s’agit de Tolkien, mais pour l’instant, je trouve ça très réussi, les premiers chapitres ont été adaptés fidèlement et les ajouts sont très fluides.[/quote]

Tu auras beau l’expliquer à chaque fois, je crois qu’ils ne comprendront jamais, Doc. :laughing: :mrgreen:

Avec “Les Gardiens de la Galaxie”, c’est le second film que j’attends le plus cette année. :smiley:

Mon problème, avec ces films, ce n’est pas la récupération d’éléments des Contes Perdus et autres Silmarillion.

Ce sont ces scènes d’action trop longues et sans ni queue ni tête qui feraient passer Matrix Reloaded pour un modèle de sobriété façon Frères Dardenne.

Ah, là je ne suis pas du même avis…dans le genre scènes d’action trop longues et sans queue ni tête, les deux derniers Matrix sont pour moi un modèle du genre et absolument rien ne peut les surpasser.
Le Hobbit, et notamment la longue scène dans le royaume des Gobelins, c’est de la surenchère façon serial, un peu à la Indiana Jones et le Temple Maudit, et ça me plaît.

ces scènes fonctionneraient s’il y avait de la tension dramatique dedans.

ce qui n’est pas le cas. du tout.

oui moi aussi le coté indiana jones chez le sda ça passe difficilement

Elle est belle cette affiche. :wink:

La première bande-annonce :

oui bon! ça fait envie

J’adore la Terre du Milieu, j’adore Jackson…mais là j’arrive à saturation mais sévère. Dommage pour moi sans doute.

Non, je suis un peu dans le même cas, je n’ai absolument pas l’impression de retrouver quoi que ce soit du livre Bilbo le Hobbit dans ce déchaînement d’effets spéciaux, de cascades Shaolin et de combats nawesques… :frowning:

Non, et puis ce dragon là, il est pas terrible quand même… Même celui du Dragon du lac de feu il le faisait mieux (et en plus la B.A était mieux faite puisqu’ils ne le montraient pas ^^)

(oui, le jeune guerrier tout bouclé c’est un de ceux de Ally Mc Beal!)

Toi, c’est normal vu que tu es un éternel insatisfait… :wink:

Il est très bien ce dragon…ou tout du moins sa tête. Il porte bien la marque des concepteurs graphiques Alan Lee et John Howe qui ont impacté (mais peut-être pas en ce qui te concerne) l’imaginaire de la plupart des fans de la Terre du Milieu depuis de nombreuses années. Il est en tout cas plus beau que celui représenté sur ma vieille édition poche.
Quant au jeu de comparaison avec d’autres dragons, je n’en vois pas tellement l’intérêt (et j’aime beaucoup le Dragon du Lac de Feu, mais ce n’est pas une créature qui interagit avec les autres personnages de la même manière qu’un Smaug qui engage la conversation avec Bilbo).

Pour le reste, perso, je retrouve bien le roman…et il est toujours frais dans ma mémoire vu que je l’ai relu l’année dernière. L’équilibre entre les scènes légères du début et les évènements de plus en plus sombre est bien respecté (c’est peut-être à la base un roman pour la jeunesse, mais la légèreté de certains moments -comme la scène des barils dans ce deuxième volet- laisse souvent la place à des moments beaucoup plus graves). Quant à se plaindre de l’action et des effets spéciaux…bah moi je ne boude pas mon plaisir. Pour certain, la magie et/ou le fun est toujours là et pour d’autres, c’est too much, c’est comme ça…

Tout à fait Doc! ')

[quote=“Le Doc”]Mais ça c’est très Tolkien dans l’esprit, les gars…Tolkien qui, toujours pointilleux, changeait/améliorait des détails à chaque réédition de ses livres et rajoutait des éléments de continuité dans les appendices ou autre Livre des Contes Perdus.
L’adaptation du** Hobbit** passe obligatoirement par des rajouts, (…)
Pas facile le boulot d’adaptation d’un bouquin, surtout quand il s’agit de Tolkien, mais pour l’instant, je trouve ça très réussi, les premiers chapitres ont été adaptés fidèlement et les ajouts sont très fluides.[/quote]

Je tiens BILBO pour un chef-d’oeuvre auquel il n’y a rien à rajouter tant c’est dense, efficace, drôle…à la lecture. Je pense comprendre ton idée sur l’esprit Tolkien, et les difficultés d’adaptation d’un bouquin quel qu’il soit d’ailleurs. Cependant, ici, je crains que les ajouts ne nuisent à cette densité qui est la marque de ce récit, et que certains du coup, ‘saturent’ un peu à trop tirer *Bilbo *vers le *Seigneur *.
Par contre, dans l’épisode 1, j’a salué le travail d’adaptation de la fameuse longue chanson des nains au tout début. Quand je le lisais à des jeunes (en Sixième par ex) c’était indigeste. Dans le film, c’est un moment merveilleux, émouvant, exactement comme ça devait l’être.
Bref, rendez-vous après la sortie pour voir si les ajouts n’ont pas nui à l’oeuvre et si au contraire ils l’ont enrichie.

http://img10.imageshack.us/img10/8126/nvh1.jpg

http://img266.imageshack.us/img266/2965/c4vy.jpg

http://img24.imageshack.us/img24/2284/0mms.jpg