LES DENTS DE LA MER 4 : LA REVANCHE (Joseph Sargent)

MV5BNGI1MTAxMWItOTE0OC00ZDhkLWE3Y2EtNjFiZmQ4NjQ1NGNkXkEyXkFqcGdeQXVyMTQxNzMzNDI@.V1

REALISATEUR

Joseph Sargent

SCENARISTE

Michael de Guzman

DISTRIBUTION

Lorraine Gary, Lance Guest, Michael Caine, Mario Van Peebles…

INFOS

Long métrage américain
Genre : thriller/horreur
Titre original : Jaws -The Revenge
Année de production : 1987

Ils ont tué son cousin Bruce et son frangin Harold. Cette fois, c’est personnel ! C’est vrai quoi, impossible de croquer la jambe d’un nageur sans tomber sur la famille Brody !

Sorti en 1983, Les Dents de la Mer 3(-D) a été démoli par la critique mais s’est révélé assez rentable pour que la Universal mette en chantier une troisième suite. Pour le boss du studio, c’était aussi une opportunité pour accompagner la promotion de l’attraction Jaws Ride alors en préparation…ce qui ne fait pas vraiment partie des meilleures raisons pour se lancer dans la production d’un film. Surtout que d’après le réalisateur Joseph Sargent (Les Pirates du Métro), l’équipe a eu tellement de mal à trouver la bonne histoire qu’ils ont tout simplement décidé d’opter pour le concept le plus ridicule et de voir ce qu’ils pouvaient tirer à partir de cette idée.

À l’origine, la « revanche » du titre était celle d’un sorcier vaudou qui en voulait à la famille Brody après une querelle avec Mike. C’était donc ce personnage qui manipulait le requin, devenu un instrument dans une sorte de « vengeance post-coloniale » (même dans une zèderie italienne, ils n’ont pas osé). Une intrigue finalement abandonnée mais reprise dans la novélisation d’après ce que j’ai compris. Le résultat final a donc suivi l’habituelle formule du squale tueur, tout en conservant une inexplicable connexion psychique entre Helen Brody, qui devient ici le personnage principal, et la créature (et elle est forte, Helen…elle arrive par exemple à être hantée par des flashbacks d’événements auxquels elle n’a jamais assisté).

Bref, c’est juste stupide…les personnages sont inintéressants (il n’y a même aucune continuité entre la façon dont les frangins Brody sont décrits entre le 3 et le 4), les dialogues sont poussifs et l’action et le suspense sont anémiques. Joseph Sargent commet aussi l’erreur de trop montrer son requin, qui n’est à aucun moment convaincant, jusqu’à un final nanardesque à souhait où l’on voit la bête faire un saut de deux mètres pour boulotter l’un des héros (et même si on le voit bien se faire bouffer, Mario Van Peebles réapparaît ensuite miraculeusement…il peut dire merci aux projections-test qui ont sauvé sa couenne).

ll n’y a donc rien à sauver dans ce naveton à la production précipitée (le tournage a débuté en février 1987 et la sortie a eu lieu au mois de juillet de la même année). Michael Caine ne s’en est d’ailleurs jamais caché : il n’a accepté le rôle du pilote Hoagie que pour se payer une nouvelle maison et pour le tournage tout frais payés à Hawaii. Les délais étaient tellement serrés qu’au moment où il jouait dans un de ses plus mauvais films, il n’a pas pu se déplacer pour recevoir son oscar du meilleur second rôle pour Hannah et ses soeurs. Mais il a été très content de sa maison !

Je me suis arrêté au numéro 3. Je me souviens avoir voulu louer le 4 à mon vidéo-club à l’époque. Le gars m’en avait dissuadé en disant que c’était très très mauvais. :sweat_smile:

D’ailleurs pour la petite anecdote, une librairie « BD et jeunesse » vient d’ouvrir à l’emplacement du vidéo-club (rue de la Poste à Biarritz). Je suis pressé de redescendre pour y faire un tour. :grin:

Une librairie qui ouvre, c’est toujours une joie.

Jim

Tout à fait d’accord même si pour être tout à fait précis, il s’agit d’une annexe d’une librairie déjà existante.
Pour ceux qui connaisse Biarritz, c’est la librairie historique « Bookstore » (que j’ai toujours connue prête à exploser tant elle est remplie de livres dans tous les recoins possibles et existants) qui a créé ce nouvel espace dédié à la BD et à la jeunesse. Et tout ça, à moins de 200m de chez mes parents! :drooling_face: