LES GOUTTES DE DIEU t.1-44 (Tadashi Agi / Shu Okimoto)

Après Sommelier, un nouveau manga oenologique va débarquer chez Glénat: Les gouttes de Dieu (Kami no Shisuku) de Tadashi Agi. En réalité Shin Kibayashi et sa soeur Yuko écrivent le scénario sous ce nom de plume. Le dessinateur est Shu Okimoto.

Synopsis:

*Un jeune homme qui tente de résoudre 12 énigmes que son père, sommelier renommé, a laissé dans son testament. Bien sûr toutes les énigmes sont à caractère œnologique.

Un très bon moyen de découvrir les plus grands noms des vins français:

Echézeaux, Chambolle Musigny, Romanée Conti, Chassagne Montrachet, Vosne Romanée, Nuits Saint-Georges, Château Lagrange, Château La Mission Haut Brion, Château Latour, Château Margaux, Château Yquem, etc…

A noter que ce manga a fait augmenter de 20% en un an la consommation de vin en Corée du Sud !

Quand? Combien de tomes? Quel type de manga?

En tout cas, le synopsis me donne envie de me le faire quand il sortira…

edit : j’ai rien dit (avril 2008, 13 tomes et toujours en cours, seinen à suspense).

je pense que çac peut-être intéressant comme thème à suivre de près donc!

J’aime bien le synopsis, j’ai envie de tester des mangas différents, c’est parfaitement ce que je recherche.

Les dessins sont jolis.

Toutes les conditions sont rassemblées pour que je l’achète.

je me demande quel genre de vin, vu que dans le manhwa ils parlent de vins de qualité :confused:

l’histoire a l’air interessante, mais le fait que ca traite un sujet comme le vin bof bof (ne doutez pas, j’aime bien le vin :slight_smile: )

ouh … !
ca m’à l’air bien lourdeau à lire ca !
je passe .

Mouais, c’est vrai que ça peut être sympas de regarder juste comme ça mais c’est vraiment pas du tout un thème sur lequel je m’attarderai, très loin de là…

Je passerai donc mon chemin

Personne n’aurais parié un demi centime sur un manga de boulanger…:confused:
Pourtant Yakitate Ja-pan est là et tant mieux!!:smiley:

Donc le thème à pas tant d’importance que ça, tout dépend de la façon dont il est traité!:slight_smile:

Si il est aussi prenant que Sommelier, je suis. :wink:

moi ça m’intéresse bien…

[quote=“Gama warrior”]Mouais, c’est vrai que ça peut être sympas de regarder juste comme ça mais c’est vraiment pas du tout un thème sur lequel je m’attarderai, très loin de là…

Je passerai donc mon chemin[/quote]

Le Go, c’était vraiment mais alors vraiment pas le truc qui me tentait. Encore moins que le vin, vu que je n’y connaissais rien du tout. Et qu’est ce que je suis content d’avoir commencé Hikaru No Go !
De même pour les Fils de la Terre, Yakitate Japan…

Enfin tout ça pour dire que le thème, finalement, n’est pas crucial pour un manga, le tout étant dans la narration, les dessins, les personnages …

Si c’est du genre Sommelier, aucune chance que cela m’intéresse.

La critique de Dendys est disponible sur le site!

Je confirme ce que dit Dendys. Les gouttes de dieu est une vrai surprise. Ce premier mérite toute votre attention. la qualité de l’édition est excellente, les dessins sont très jolis. Je ne regrette pas du tout mon achat, la lecture est très plaisante et en plus il est assez a long à lire. Que du bonheur! :smiley:

Mon vendeur m’a dit qu’il donnait soif ce manga, je pense qu’il faut le lire là où tu ne pourra pas déguster un verre de vin!! :smiley:
Je compte l’acheter cet après midi. :mrgreen:

Il y a déjà 13 tomes au japon et ce n’est pas fini, j’espère qu’il ne va pas tourner en rond!! :confused:

Quel manga!
Je m’attendais à un manga sympathique mais c’est carrément une bombe!

Avec ce premier tome, on n’est pas encore rentrés dans le “feu de l’action” (la résolution des énigmes oenologiques laissées par le défunt père de Shizuku à celui-ci n’a pas encore commencé) mais on ne s’ennuie pas une seule seconde pour autant.
On assiste à la découverte progressive du monde du vin par Shizuku, éduqué à son insu pour devenir un très grand spécialiste du vin. C’est franchement très intéressant et on est mis dans le bain pour la suite car il est très vite question de petites énigmes sur le vin.
N’aimant pas spécialement le vin, je n’y connais vraiment rien du tout mais ça ne m’a pas empêché d’être subjugué par ce manga, à un point tel que je ne pourrais même pas lui trouver un seul défaut.
C’est beau, c’est instructif, c’est captivant, le manga est assez épais et superbement édité. En un mot : incontournable.
Pour couronner le tout, ce tome s’achève en plein suspense. Ca va être dur d’attendre 2 mois…

Que ceux qui pensent qu’un manga sur le vin est sans doute ennuyeux osent l’affirmer après avoir lu ce tome 1. A découvrir absolument.

Je viens de terminer ce premier tome, et ma critique (très positive, bien entendu) viendra sûrement dans la soirée :slight_smile:

La critique par JoeHarper est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

wahou, de tels critique ne peuvent que donner envie de céder et commencer une nouvelle série, a cause de (grace à ) vous serais-je obligé d’ouvrir ce moi-ci une nouveauté, chose que je m’étais promis de ne pas faire. Quel dur choix, le même choix difficile qui m’assaille quand seul devant une carte de vin je me laisse tenter par un st estephe en 75 alors qu’il aurais été raisonnable que mon choix se porte sur un madiran en 37.5.

Les gouttes de dieu, ce titre m’évoque le jour ou … j’ai aimé le vin, moi qui du haut de mes 22 ans n’imaginais pas le plaisir que peut provoquer ce jus de raisin fermenté. jour ou … un client nous laissa 1/3 de bouteille. jour ou … le sommelier me donna l’occasion d’y porter la bouche. jour ou … ces quelques gouttes se baladant dans mon palais me firent aimé ce jus de raisin fermenté. jour ou …les gouttes de dieu furent pour moi celle d’un petrus 81.

Le plaisir découvert ce jour se rappelle a moi lorsque seul j’hésite devant une carte. Lesquels de ces vins me rapprocheras de ces quelques gouttes. A vous lire, le plaisir de découvrir, me feras céder et les gouttes de dieu d’ici peu j’espère m’enivrerons.

C’est peut-être un peu rapide en terme de nombre de pages mais ça ne m’a pas du tout paru trop rapide. Shizuku n’avait jusque là jamais bu un seul verre de vin et, ses sens ayant été développés pour qu’il puisse l’apprécier à sa juste valeur, il ne m’a pas paru anormal qu’il ait terriblement apprécié ce premier verre, d’autant qu’il s’agissait d’un grand cru.
Son nez et son palais hors du commun ne sont pas un don tombé du ciel mais le résultat de l’éducation de son père “à l’âge où on apprend le mieux”. Là encore, c’était pour moi parfaitement vraisemblable et donc pas irritant du tout.

Enfin, comme tu l’as dit, tu chipotais vraiment avec ces 2 “défauts” mineurs.