Les journalistes sont nos amis


(とり) #41

Quand je mange des radis, il ne reste jamais de fânes…
Les pommes de terre, je ne les épluche jamais…
Quant aux fruits, c’est dans les épluchures que se concentre l’essentiel des pesticides, alors à part s’il s’agit de fruits du jardin, j’évite de consommer les épluchures.
On m’a toujours appris à ne pas gâcher.

Tori.


(Jeje-99) #42

bah tu fais pas de soupe avec alors…


(Vik) #43

Tori, tu me fais penser à une publicité. Je ne sais plus quelle marque c’était, Sopalin ou autre, bref t’avais une espèce d’animal en peluche au centre de l’écran et une voix off.

Voix off: Sopalin fait du papier essuie-tout.
Bestiole: je ne renverse jamais rien!
Voix off: Sopalin fait des mouchoirs.
Bestiole: je ne suis jamais malade!
Voix off: Sopalin fait du papier toilette.
Bestiole: …


(JohanZ) #44

[quote=“Tori”]

Quand je mange des radis, il ne reste jamais de fânes…
Les pommes de terre, je ne les épluche jamais…
Quant aux fruits, c’est dans les épluchures que se concentre l’essentiel des pesticides, alors à part s’il s’agit de fruits du jardin, j’évite de consommer les épluchures.
On m’a toujours appris à ne pas gâcher et à faire hélicoptère avec mon sexe.

Tori.[/quote]

Là au moins ton poste aurait valu la peine d’être lu.


(とり) #45

Je voulais juste souligner le fait que je n’ai pas attendu qu’on me fasse lire des articles pour valoriser mes restes (ou les épluchures, dans le cas présent).

Tori.


(Bounzy) #46

C’est bien, bravo, médaille tout ça… Mais on en avait rien à faire de tes méthodes culinaires au cas où t’aurais rien compris.
Celes et Vik faisaient une blague comme quoi le reportage sur les JV est du même niveau que les astuces de grands-mères, et toi tu pars full 1er degré sur “ah oui mais moi je me sers de mes épluchures”. Mais on s’en tape ! T’es hors sujet mec ! Dans ce cas pourquoi t’as pas répondu sur le PQ et le chemin de table basse ? Trop honte de dire que t’y as pas pensé ou alors c’est pareil que pour les légumes et on t’a appris à ne pas gacher la moindre feuille de PQ ?


(terry) #47

hé, c’était peut-être pas du 1er degré mais du 4ème ou du 5ème! Vu que les autres aussi sont rentrés dans le délire…

Mais effectivement on s’éloigne du sujet: les énormités que sont capables de sortir les journalistes… Mais ce doit être la faute des stagiaires qui préparent les sujets… Qui ne connaît pas “Le stagiaire d’I>Telé”? :mrgreen:


(Vik) #48

Je lisais un article hier soir qui parle des “connasses et fières de l’être”, ces “femmes emmerdeuses à la méchanceté grauite et sans limite” qui est dans le vent de la cool attitude (ben voyons, rien que ça).

Après un début d’une vacuité sidérale, j’en arrive à ce paragraphe.

Et là, j’ai du mal à comprendre. “Le revers d’une même médaille”.
Que faut-il comprendre? Que femme imparfaite et peste sont du même côté de la médaille? Mais qu’y a-t-il de l’autre côté? Etre soi-même?
Ou que femme imparfaite est d’un côté et la peste de l’autre auquel cas, c’est pas clair non plus.
Si la médaille consiste à être soi-même, le revers regroupe la femme imparfaite et la peste? On a une bipolarité sur le revers? Si “je” suis moi-même, je n’ai pas le droit en tant que femme d’être une mère de famille modèle?

Bref, comprends pas. Et vous?
En fait j’ai du mal à me représenter le truc.


(とり) #49

Je pense que c’est quelqu’un qui utilise mal une expression, ou plutôt qui en mélange deux : la peste assumée est le revers de la médaille de la femme imparfaite : ce sont les deux faces d’une même médaille… Après, je ne sais pas trop ce que ça veut vraiment dire, mais je crois que les deux expressions ont été mêlées… Un peu comme si on disait “chacun voit midi à quatorze heures”, sauf qu’en plus ce sont deux expressions qui vont dans le même sens.

Tori.


(artemus dada) #50

[quote=“Vik”]…]

Et là, j’ai du mal à comprendre. “Le revers d’une même médaille”.
Que faut-il comprendre? Que femme imparfaite et peste sont du même côté de la médaille? [/quote]

Oui, en ne lisant que le paragraphe que tu mets en exergue c’est ce que je comprends.

Il y a “la gentille femme et mère de famille modèle”

Non je ne crois pas.

Non la médaille ne consiste pas à être soi-même, la médaille est composé d’un revers et d’un avers.

Cette bipolarité n’en est pas une, ou seulement dans l’esprit du rédacteur de ce paragraphe qui le dit dans un premier temps (“aux antipodes”) pour ensuite dire que non finalement ces deux personnalités se trouvent sur le même côté de la médaille

Je ne sais pas.

C’est pas très clair non plus.


(とり) #51

Au temps pour moi, j’avais lu un peu trop vite… C’est vrai aussi que ce n’est pas très clair…

Tori.


(FC powaaaa) #52

Alors je ne suis pas trop fan de l’intellect des footballeurs, mais ça, c’ets trop bon :
sofoot.com/deschamps-recadre … 83836.html


(uluk7) #53

Pas mal ^^
Bonne réponse Didier !


(Vik) #54

Elle est bien bonne celle-là!

[quote]Nicolas Mahut n’avait pas l’âme à plaisanter après sa défaite contre Mikhail Kukushkin au premier tour de Roland-Garros. Et les questions d’un journaliste très distrait ne lui ont pas redonné le sourire. Extrait d’un dialogue surréaliste:

«Félicitations», commence le journaliste.

«Félicitations? Mais j’ai perdu», répond Mahut étonné.

«Vous avez perdu? Okay… Alors qu’est ce qui s’est passé?», s’enfonce le journaliste.

«Êtes-vous sérieux? Vous avez vu le match?», réagit le Français médusé.

«Non, je ne l’ai pas vu. On m’a dit que vous aviez gagné, je suis désolé»

«… Question en français, s’il vous plaît», conclut Nicolas Mahut, visiblement très agacé.[/quote]


(Jeje-99) #55

En vidéo…

koreus.com/video/nicolas-mah … s=og.likes

Juste hallucinant ce genre de chose :astonished:


#56

énorme !


(Vik) #57

Quand les journalistes inventent des mots: “fantasmique”.

Entendu sur M6 dans un reportage (Capital ou un autre truc, je ne sais plus).
Si ce mot existe, je n’en trouve trace nul part.


(Jeje-99) #58

Tu n’as pas cherché loin :stuck_out_tongue:

larousse.fr/dictionnaires/fr … ique/32842

^^


(Vik) #59

J’ai dit fantasmique, pas fantasmatique.

On dirait du JCVD


(とり) #60

Comme les 4 fantasmiques, avec l’homme élasmique et la morche humaine ?

Tori.