LES PROJETS AVORTÉS

Et ça a donné une histoire bancale, incomplète, et détestée des féministes. Assez à raison à mon goût dans le sens où le personnage de Carol est assez minimisé.

Précision pour lever une petite ambiguïté que je crois déceler dans la formulation : le « il », c’est l’Intelligence Suprême, pas Michelinie. Car Ms Marvel #19 est écrit par Chris Claremont.
C’est vraiment dommage que Claremont n’ait pas pu gérer cet aspect de l’histoire. Je pense qu’il en aurait tiré quelque chose de meilleur, notamment en termes de caractérisation. Sa série Ms Marvel était vraiment chouette, moins bien que ses Spider Woman, mais très sympa quand même.
On remarquera en revanche que Claremont a récupéré l’idée de la sélection génétique dans Uncanny X-Men pour l’appliquer à la famille Summers vient le personnage de Mister Sinister : rien ne se perd…

Jim

Sincèrement, je n’ai pas lu les crédits avant une grosse douzaine d’années de lecture.

Tu as complètement raison.
Le souffle a laissé de côté les personnages.
Mais le souffle a et m’a plu.

Moui, le désastre éditorial de Countdown et Final Crisis se pose là, quand même.

Oui, c’est aussi ce que j’ai ressenti à l’époque … pas le temps de profiter d’un éventuel statu quo.
ça m’a rappelé, dans une moindre mesure, l’enchaînement des crossovers Spidey dans Strange/Nova/VI

Pas moi il puait du bec, les vieilles idées mis en avant comme étant ultra neuve et ne faisait rien avancer du tout.

Je trouve que c’était pas le pire pour moi. C’est vraiment l’enchaînement façon Tetris qui devenait difficile !
(cela dit, pour pas mal de cross’, je ne te donne pas tort)

Un projet de Miller et Sienkiewicz sur Wonder Woman remettant l’élément Bondage au centre. Il faut savoir que le créateur de Wonder Woman est un adepte du Bondage (en plus d’avoir participé à l’invention du détecteur de mensonge, d’être un fervent féministe (il pensait que les femmes étaient même supérieure à l’homme) mais aussi dans relation amoureuse à 3 avec sa femme Elizabeth Holloway Marston et Olive Byrne, qui vivait avec le couple.

La premiere série Swamp Thing devait se finir sur un numero avec Hawkman qui aurait conduit à une série où les deux personnages auraient été unis…
quelques pages de ST 25 inedites

Je crois qu’il y a une bonne BD qui en parle

Pas trop de cette partie, mais il y a un bon film qui en parle.

Ah oui, voilà. J’ai confondu (punaise, je l’avais oublié, ce film. Faudrait que je trouve un moyen de le voir, un de ces 4)

Et à défaut du projet de Miller et Sienkiewicz (mais je n’ai jamais su s’il y avait « vraiment » eu un projet derrière ce dessin ou si c’était un coup de provoc’, et en fait l’article de CBR ne m’éclaire pas plus que ça), Morrison et Paquette s’en sont donnés à cœur joie dans les deux volumes parus (en V.O., un seul en V.F. à ce jour) de Wonder Woman: Earth One / Terre-Un :

Couv_304990

Je suis en train de lire le bouquin DC Implosion, et un nombre incalculable de projets avortés à un stade variable d’avancée est listé dans ses pages. Dont celui-ci.

Jim

Et Vixen #1 (quelle hécatombe).

https://www.comicartfans.com/gallerypiece.asp?piece=116713

Le film est très sympa en tant qu’objet filmique, les acteurs sont bons, les problématiques qu’il soulève sont intéressantes et c’est marrant de voir Max Gaines apparaître dans le film. Par contre au niveau de la véracité historique il y a quelques détours (mais le film ne se revendique comme une reconstitution fidèe), que ce soit la relation romantique entre les deux femmes de Marston, la création de Wonder Woman suite à un déguisement (même si là ce n’est pas vraiment sans fondements il me semble) ou le brave William qui est quand même bien plus séduisant sous les traits de Luke Evans que dans la vraie vie !

Le dessinateur et « storyboarder » Gabriel Hardman a dévoilé, sur son compte twitter, deux planches qu’il réalisa pour un film avorté sur le Surfer d’Argent en 1997 :

En discutant sur un forum (waxexpress), je me rend compte qu’aredit a publié Son Of Satan 8 dans Satan 12 en version non censurée.
En effet ils ont publiée une planche de Russ Heath qui d’après l’essential que j’ai a été censurée en VF et remplacée par une planche de John Romita.

Ah, je l’ai eu en version « coverless », ce numéro. Est-ce que je l’ai encore ? J’espère, du coup !!!

Jim

Pas mal comme info, merci Fred !

j ai pas la VO sauf en essential… donc j ai pas pu verifier…
Par contre en fait c est un forumers à qui je parlais de cette censure… et qui pensait que la censure était que dans l essential puisqu il avait la VF.
J ai beau avoir la VF et l avoir lu et relu… je m en souvenais pas.

J’ai retrouvé mon exemplaire « coverless » de Son of Satan #8, le dernier de la série, dûment classé entre Solarman #2 et Speedball #1.
:wink:

Et donc, je confirme qu’il y a la page de Romita, en lieu et place de celle de Russ Heath.

RCO015_1583569064

Dans le comic book, elle figure en noir & blanc, avec le « 22 » du folio, inversé. Ce qui laisse entendre que le changement (la censure) a été effectué par Marvel pour l’impression du magazine, et sans doute dans une précipitation totale, puisqu’ils n’ont pas eu le temps de coloriser la page et qu’ils ont placé le folio à l’envers, soit sans s’en rendre compte, soit en estimant qu’il était trop tard.

Ce qui implique que, comme dans le cas de la couverture d’X-Factor, l’éditeur français a bénéficié de films d’impression mis à disposition par les Américains avant les changements effectués sur l’édition US.

Jim