MARTINE MOON (Darko Macan / Goran Sudzuka)

image

"Martine Moon" de Goran Sudzuka et Darko Macan , a qui l’on doit aussi "La Bête Noire" chez Inukshuk.

Vous vous posez certainement la question de la raison d’une nouvelle campagne si rapprochée.
Nous avons développé pour 2020 un programme éditorial ambitieux, avec des projets qui vont nous demander plus de travail de suivi éditorial. C’est pourquoi, nos campagnes 2020 vont se dérouler dans l’ordre inverse des parutions des albums, pour prendre en compte tout le travail éditorail à effectuer.
"El Azar" sortira donc en novembre, "Martine "Moon" , notre prochain projet sortira en octobre, et un autre projet dont nous vous parlerons prochainement dévoilera sa campagne en mai prochain pour une sortie en juillet.

Nous espérons que vous répondrez présents sur ces différents projets. D’ici là, pour être certian d’être parmi les premiers contributeurs de « Martine Moon », nous vous invitons à vous inscrire sur la page du projet pour être avertis dès sa mise en ligne qui ne saurait tarder.
https://www.ulule.com/martine-moon/

Rien que le nom des auteurs, et ça éveille mon intérêt.

Jim

Voilà …

Soyouz, tu es un horrible démon tentateur :smiling_imp:

La bête noire a été un coup de cœur absolu pour moi (critique à venir) donc un nouveau Darko Macan ne peut que m’intéresser.

ginevra

C’est un de mes sports favoris !

Sincèrement, vu le générique, ça mérite de s’intéresser à cette BD.

C’est parti :

Qui est cette Martine Moon qui arbore une curieuse marque en forme de croissant de lune sur sa joue ?

Tout simplement une belle jeune femme qui n’aimerait rien d’autre que de profiter de la vie, mais qui se retrouve, presque contre son gré, impliquée dans des histoires alambiquées à travers l’espace et le temps.

De toutes les histoires écrites par Darko Macan ( « La Bête Noire », « Marshall Bass » ), « Martine Moon » possède une place à part dans son coeur pour plusieurs raisons. Mais la principale tient au format strip utilisé durant l’âge d’or des comics dans la presse, un format qui lui donne l’impression de voyager dans le temps et qui l’oblige à travailler vite, à écrire des histoires pleines d’énergie. Des histoires rapides, courtes, qu’il peut écrire sans perdre de temps, en se consacrant directement aux idées folles qui fusent dans sa tête.
Et plus les idées sont folles, plus elles sont drôles. Et Darko n’aime rien d’autre qu’une histoire courte, si ce n’est une histoire courte drôle.

Avec « Martine Moon » , Darko rend aussi un hommage à l’une de ses bandes dessinées préférées, " Martin Mystère" d’ Alfredo Castelli .

Les histoires de Darko Macan sont ici sublimées par le trait de Goran Sudzuka ( « Y the Last Man », « Wonder Woman » ), qui n’a jamais été aussi élégant et inspiré que dans la contrainte du format strip.

Produite pendant leur temps libre, sans aucune pression ou contrôle extérieur, « Martine Moon » bénéficie de la liberté de création totale de ces deux magnifiques conteurs.

image

image

image

image

Conçue en 2004, la série a été publiée au rythme d’un strip par semaine sur le site internet croate stripovi.com, et a connu une renommée rapide dans les Balkans. Au cours des quatre épisodes publiés – le cinquième a été terminé spécialement pour cette édition française – Martine Moon a rencontré des extraterrestres, des immortels, des Néandertaliens, et affronté des complots et des dieux.

Tout un programme… de folie, d’énergie, d’humour et d’action !

Mis à part le premier épisode publié à l’occasion du festival BD de Zagreb, et dans le magazine croate Q Strip, les autres épisodes n’ont été publiés que sur le net. C’est donc en français et chez Inukshuk Editions que « Martine Moon » sera imprimée pour la première fois. Une édition originale donc, dans un grand format à l’italienne sur un papier offset pour un magnifique rendu du noir & blanc…

image

Et comme il est d’usage dans nos publications, un large complément éditorial permettra de rentrer dans les coulisses de la création de ce personnage.

Les souscripteurs recevront également en plus de tous les bonus débloqués durant cette campagne, l’ex-libris 2020 de notre collection spéciale qui leur est réservée. Cette année, l’illustration inédite de cet ex-libris a été réalisée par Laurent Sieurac. Il est limité à 200 exemplaires et sera attribué jusqu’à épuisement des stocks dans l’ordre d’arrivée des contributions. Attention, afin de permettre au plus grand nombre de pouvoir obtenir cet ex-libris, il n’en sera attribué qu’un exemplaire par contributeur et par an.

J’en serai.
Et pour les amateurs de planches originales, ils en proposent un paquet.

30% …

La progression est sacrément rapide !!

Quand tu regardes dans le détail, pas tant que ça.

Déjà 96% en 1 journée, si ce n’est pas rapide ça!

ginevra

En %, si. En nombre, c’est même pas 30, et la 1ère journée est souvent une des trois ou quatre grosses journées (sinon, la Grosse journée). Donc, c’est pour ça, c’est à relativiser. Mais c’est tant mieux que le projet aille si vite.
La barre minimum aurait été la même que pour El Azar, on ne dirait pas la même chose à actuellement.

D’ailleurs, paf, 100% en un peu plus de 24h. Le reste, c’est que du bénef !

Le projet avance tranquillement, mais il est à 160%.
A titre indicatif : prochain palier à 200%, pour un ex-libris.

image

Une mise en place rapide des premiers éléments.

L’illustration finale crayonnée au trait.

Le placement des noirs, toujours au crayon.

Le placement de la lumière.

L’encrage final.

La mise en couleur (V.1) par Valentina Briski.

Couleur V.2

Le visuel final de la couverture.

ça nous change des Martine à la française …

D’ailleurs, que fait Martine en ce moment ?

0-3

Jim

Pendant que…

uSkjqWCSmRkujcpCeaW1tl0OyrQfGlSWtSPOH2SwVco

:+1:

Jim

Projet à 190%

203%, ex-libris supplémentaire.
Prochain palier : 300% avec une sérigraphie couleur en deux passages.