MARVEL EVENTS : X-MEN (Collectif)

(Le Doc) #1

SX332_BO1%2C204%2C203%2C200
*couverture à venir

COFFRET : X-MEN Auteurs : Collectif
Marvel Events, 1216 pages, 139,95 €
Ce luxueux coffret regroupe cinq sagas incontournables des X-Men. De l’action, de l’aventure, des trahisons mais aussi de grandes batailles sont au programme de ces cinq classiques des mutants de l’univers Marvel. Trois récits cultes de Chris Claremont : Mutant Massacre, Inferno et X-Tinction Agenda. Et aussi Schism de Jason Aaron et Old Man Logan de Mark Millar.
(Contient les épisodes US Uncanny X-Men 210-212, 239-243 et 270-272 ; X-Factor 9-11, 36-39 et 60-62 ; New Mutants 46 et 95-97 ; Power Pack 27 ; Thor 373-374 ; Prelude to Schism 1-4 ; Schism 1-5 ; X-Men : Regenesis 1 ; Wolverine 66-72 et Giant Size Old Man Logan 1, publiés précédemment dans les albums MARVEL CLASSIC : X-MEN L’INTEGRALE 1986 (II), 1988 (II), 1989 (I) et 1990 (II), MARVEL DELUXE : X-MEN SCHISM et OLD MAN LOGAN et dans la revue TITANS (Semic) 112)
SORTIE LE 3 OCTOBRE

SX321_BO1%2C204%2C203%2C200

SX313_BO1%2C204%2C203%2C200

Couv_135044

SX323_BO1%2C204%2C203%2C200

0 Likes

(Adanedhel54) #2

Je prendrai les trois récits de Claremont et Simonson quand ils sortiront séparément en cours d’année !

0 Likes

(Le Doc) #3

Le coffret :

0 Likes

(Le Doc) #4

X-MEN : LE MASSACRE MUTANT
Auteurs : Claremont, Simonson, Buscema, Romita Jr, Simonson
Marvel Events, 256 pages, 26,00 €
Les Maraudeurs, des cyborgs armés jusqu’aux dents, pénètrent dans les égouts pour massacrer les Morlocks, ces mutants renégats. Les X-Men, Facteur-X ou encore Thor vont tenter de les sauver… (Contient les épisodes US Uncanny X-Men 210-212, X-Factor 9-11, New Mutants 46, Thor 373-374, Power Pack 27, publiés précédemment dans l’album X-MEN : L’INTEGRALE 1986 (II))
SORTIE LE 2 JANVIER

0 Likes

(Le Doc) #5

X-MEN : INFERNO
Auteurs : Claremont, Simonson, Silvestri
Marvel Events, 272 pages, 26,00 €
New York est envahit par les forces démoniaques et la ville devient une porte menant droit en enfer. Les X-Men font face aux démons menés par N’astirh et Madeleine Pryor ! Un récit culte. Inferno est l’une des lectures les plus mémorables des années 80, ayant marqué tout une génération de lecteurs. On la doit à des scénaristes légendaires (Chris Claremont et Louise Simonson), à Walter Simonson et à un petit nouveau, Marc Silvestri dont le talent explose à chaque cases.
(Contient les épisodes US Uncanny X-Men 239-243 et X-Factor 36-39 publiés précédemment dans les albums MARVEL CLASSIC : X-MEN 1988 (II)-1989 (I))
SORTIE LE 6 MARS

0 Likes

(Le Doc) #6

X-MEN : X-TINCTION PROGRAMMÉE
Auteurs : Claremont, Simonson, Lee, Liefeld, Bogdanove
Marvel Events, 232 pages, 26,00 €
Cameron Hodge lance une attaque contre les X-Men et kidnappe Tornade et plusieurs Nouveaux Mutants. Mais Cable, Gambit, Havok et leurs alliés vont mener une expédition afin de les secourir au cœur de Génosha. Une saga culte illustrée par Jim Lee !
(Contient les épisodes US Uncanny X-Men 270-272, X-Factor 60-62 et New Mutants 95-97, publiés précédemment dans l’album MARVEL CLASSIC: X-MEN 1990 (II))
SORTIE LE 9 MAI

0 Likes

(Jean-Marc Lainé) #7

Ah, Jim Lee quand je l’aimais encore.

Jim

0 Likes

(Lord-of-babylon) #8

Il était à son meilleur (même si j’avoue avoir un énorme attachement pour les 1er épisode de X-Men signant le départ de Claremont)

Je crois que c’est le crossovers mutant qui m’a le plus marqué par sa violence même si Mutant Massacre est surement encore plus fort mais comme je l’ai découvert après forcément la lutte contre Genosha et un Cameron Hodge monstrueux m’ont fait plus d’effet.

J’ai toujours trouvé ce moment comme un pic incroyable (bien plus que pour le retour de Xavier et la bataille de l’île de Muir) mon seul regret étant les dessins bien en deçà des séries X-Factor et New Mutants.

0 Likes

(FC powaaaa) #9

Ouais, dommage, en effet !
X-Tinction a aussi une place particulière pour moi, également !

0 Likes

(Blackiruah) #10

oO Et Hush ???

0 Likes

(Jean-Marc Lainé) #11

Hush, en comparaison de l’énergie et de la spontanéité de ses X-Men, c’est rien.
En fait, je crois que ce qui me charme dans ses X-Men, surtout les premiers (celui encré par Green, les trois avec le Mandarin, celui avec Captain America…), c’est qu’on le voyait progresser d’épisode en épisode. Il y avait encore des erreurs, mais rien n’était figé, il n’avait pas encore développé de tics graphiques, chaque case avec une spontanéité et une fraîcheur, parce qu’il tentait plein de choses.
Très vite, il a commencé à trouver ces tics et réflexes. C’est dû au fait que son temps était occupé à écrire ses histoires, à négocier plein de choses, tout ça. La série X-Men (“adjectiveless”) est le tournant du truc : Scott Williams remplace les aplats noirs par des hachures, y a moins de cases, qui sont plus grandes et plus spectaculaires, les personnages sont de plus en plus figés dans des poses héroïques, il va plus vite, bref, le Jim Lee de chez Image est en train de se former. Mais il est moins intéressant que celui qui en est encore à tester les limites, quelques mois auparavant.

Jim

0 Likes

(Blackiruah) #12

Ah je vois ce que tu veux dire, reste que c’est beaucoup plus abouti. D’où ma préférence (et de trèèèèèèèèèèèèèès loin)

0 Likes

(FC powaaaa) #13

Bling Bling Blackie

0 Likes

(Jean-Marc Lainé) #14

Abouti, mais froid. Figé. Il fait ce qu’il sait faire et ce qu’il sait que ses fans adorent. Il maîtrise tout, mais c’est un peu sans vie. Il est en mode automatique, même les scènes d’action sont statiques.
En fait, ce que j’aimais chez lui, c’est qu’il racontait des histoires. Ses Punisher War Journal sont super chouettes à ce niveau. Et ses premiers X-Men sont très vivants. Et petit à petit, il a cessé de faire des histoires pour dessiner surtout des posters.
Dans Hush, l’arrivée de Poison Ivy, au premier plan, en pied, de profil, c’est très joli, mais c’est rien par rapport aux attitudes et aux mouvements de ses personnages dans les années précédentes.

Je pense que Uncanny X-Men 275 est sans doute son dernier grand comic. Et peut-être l’un des plus beaux épisodes de toute la série : un équilibre vachement intéressant entre l’exploration des possibilités et la maîtrise technique.

J’aime beaucoup. Outre que j’aime l’histoire (purée, Magneto, la Savage Land, Fury, les Shi’Ars, les Skrulls…), je trouve que les pages ont une énergie dingue.

Et puis en plus, le tandem Jim Lee / Scott Williams rappelait furieusement l’équipe John Byrne / Terry Austin : ils ne se sont pas contentés de dessiner les personnages, ils utilisaient les mêmes astuces d’encrage, c’est de l’hommage appuyé.

Vraiment, cet épisode m’impressionne encore près de trente ans après.

Les ombres, les modelés, les lumières, tout ce travail me semble tellement plus riche que ses boulots plus récents. Même les hachures de Williams sont intéressantes, on sent qu’il reluque un peu Barry Smith.

Vraiment, j’adore.

Une planche de ça dans ma collection, je serais ravi. Une planche de Hush, bof.

Jim

0 Likes

(Lord-of-babylon) #15

Nan mais voila on discute tranquillement, j’évoque mes souvenirs de jeune ado boutonneux et libidineux et là tu débarques en balançant des trucs qui vont m’énerver.

Hush c’est d’un fade punaise. Tout est jolie, pas un pet de travers, tout est mis en valeur pour vendre parfaitement la came. C’est sans aspérité, sans force et énergie. C’est pas une bd c’est un catalogue Ikea.

Je suis tout à fait d’accord avec Jim Lee Lainé, c’est assez passionnant de se plonger dans les 1er travaux de Lee (genre ceux de Alpha Flight ou un ou deux Hulk). Mon épisode favori de lui c’est le 1er de X-Men (après l’affect joue énormément mais j’adore cette mise en place et rappel de tous les X-men via un énorme exercice dans la salle des dangers) après ça se gâte et devient en effet incroyablement figé. Cela dit je trouve qu’on le retrouve avec plus d’énergie et de peps dans WildCats (notamment sur les derniers épisodes qu’il dessine mais celui qui me reste toujours en tête c’est celui avec les pages qui se dépliaient)

0 Likes

(Lord-of-babylon) #16

Ce qui est con c’est que Portacio arrive juste après sur X-Factor :frowning:

0 Likes

(FC powaaaa) #17

ahahahahahahah

0 Likes

(Jean-Marc Lainé) #18

Et encore, à l’époque, il n’était pas mauvais.

Jim

0 Likes

(Lord-of-babylon) #19

Ses X-Factor m’avait bien explosée la rétine (les épisodes contre Apocalypse punaise)

Après dès son arrivé sur Uncanny X-Men ça part en couille

0 Likes